Parcours numériques‎ > ‎Cailly‎ > ‎

Les Halles




Leur emplacement primitif n’est pas celui que nous connaissons actuellement car dans la première mention  de novembre 1258, dans une donation du Roi au monastère de Saint Ouen, il est fait « don d’un manoir entre halles et fossés »

Elle seront plusieurs fois reconstruites :

  • en 1500, Pierre Baillet obtient « quittance pour leur reconstruction après leur destruction par le feu »,

  • en 1598, Charlotte de Mouchy, demande et obtient réparation du Roi après leur destruction avec une partie des maisons par les troupes d’Henri IV en 1589 lors du siège de Rouen

  • en novembre 1631 « le feu brusla la Halle de Cailly avec la maison de Louis Bruslin et la maison de Gril. Le feu a commencé en la maison du cirier qui a tout perdu, ses meubles et la Halle tout gastée, qui estait une grande perte » comme le rapporte l’Abbé Legrain, curé de Collemare.

Elles sont alors reconstruites à un autre endroit (celui que nous lui connaissons) vers 1662 par M. de Caumartin, Seigneur de Cailly. Dans un aveu au Roi; elles sont décrites comme ayant deux ailes, l’une « le long de la rue avec « une chambre pour y tenir les plaids et justice de mon Marquisat et le surplus de grenier de 100 pieds de long » et l’autre « pour y estaler pour les bouchers de 55 pieds de long avec une grande écurie »

En 1908, le comité des fêtes aménagea le grenier, à ses frais, pour que l’on puisse y danser.

Le marché s’y tenait tous les samedi matin.

Elles seront définitivement détruites dans les années 60 pour être remplacées par la salle polyvalente récemment rénovée. Seuls quelques colombages restent comme trace de cet édifice.

Voir aussi la page consacrée à Cailly sur le site de l’association Histoire et Patrimoine du Haut Cailly