PRESENTATION - BUTS

L'Association Gendarmes & Citoyens (Loi 1901), composée de gendarmes d’active, de gendarmes en retraite et de citoyens de tous les horizons, a pour objet de favoriser l’expression et l’information des gendarmes et des citoyens sur la situation et le fonctionnement des forces de sécurité.

Elle entend, par une meilleure connaissance, renforcer les liens qui unissent les citoyens et les personnes chargés de maintenir l’ordre public pour l’intérêt de tous et conformément aux principes posés par la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen.

    L’AG&C a pour vocation de renforcer le lien nécessaire qui doit unir les gendarmes et les citoyens par une meilleure connaissance des uns par les autres.

    Pour les gendarmes, la situation actuelle avec le rapprochement police - gendarmerie sous un même ministère fait ressortir de nombreuses disparités entre les deux services de sécurité. D’un côté un pouvoir d’expression au travers d’organisations professionnelles et de l’autre une obligation de réserve, mal définie, opposée aux militaires. La communication reste le "domaine réservé" de la hiérarchie. Les instances de concertation de la Gendarmerie ont démontré leur inutilité et sont désormais cantonnées au rôle d'instances d'enregistrement. Si l’on considère les conditions de travail et de disponibilité il est évident que le traitement est différent selon que l’on est gendarme et militaire ou policier et civil, la vie familiale s’en ressent.

    Pour les citoyens, la création des communautés de brigades associée à la réduction des budgets et des effectifs n’est pas sans conséquence sur l’accueil qu’ils sont en droit de recevoir et la sécurité dont il devraient pouvoir bénéficier. Avec les nouvelles mesures envisagées sur la répartition des responsabilités, il faut se rendre à l’évidence, on va insidieusement vers l’abandon de la surveillance de nos campagne par la Gendarmerie au profit d’un recentrage vers les grandes agglomérations. Ceci va entraîner, à plus ou moins long terme, un déplacement de la délinquance vers les zones abandonnées.

   Devant ce constat, l’association gendarmes et citoyens entend recueillir les observations formulées par tous sur le fonctionnement de la Gendarmerie et, au besoin, les porter à la connaissance des élus et des autorités décisionnaires. Elle se doit de réagir aux événements d’actualité au sujet de la sécurité, ses acteurs et les citoyens concernés.

Sa particularité est bien de permettre à chacun de ses membres de conduire un dossier ou une action et de bénéficier du soutien de tous les autres membres.