Maçonnerie‎ > ‎

Pierre sèche

Que se soit les cazelles, capitelles, bories, restanques, clapas, terrasses :  vous avez tous un jour ou l’autre rencontré un de ces édifices en pierre sèche qui paraissent hors du temps.

Présentes dans de nombreuses régions du sud de la France, ce sont des constructions souvent  réalisées en matériaux de cueillette, à une époque ou la société industrielle n’existait pas et où les gens avaient du temps pour faire les choses. Ils servaient traditionnellement aux bergers, paysans et autres pour les cultures en terrasse dans les régions  montagneuses, et comme abris pour les bergers qui gardaient les troupeaux.  Aujourd’hui ils peuvent servir chez soi pour réaliser murettes, clôtures, jardins et autres aménagements paysagers….

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pierre PINTARD est animateur technique, formateur d’animateurs dans des association de « jeunes en bénévolat international », et agent de développement local en milieu rural. Il vous fera partager son expérience de travail avec les matériaux locaux, et comment nous pouvons actuellement travailler sur la relocalisation de l’économie. Il vous ferra profiter de ses  connaissance du milieux méditerranéen, son  expérience de chantier, de vie de groupe pour restaurer et créer murettes, terrasses, capitelles …..

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Supports pédagogiques : ouvrages, vidéos, panneaux pédagogiques, vidéoprojecteur, écran :

Contenu pédagogique :

Ø  L’études des désordres et leurs origines

Ø  Le démontage des édifices

Ø  Le tri et le choix des pierres

Ø  L’organisation du chantier

Ø  La préparation des édifices

Ø  La mise en œuvre des murettes, terrasses et capitales

Ø  Les erreurs à éviter, le dimensionnement à respecter

Ø  L’outillage et ses usages

Ø  Les différentes techniques de finitions

Durée de stage : 2 jours minimums

Lieux de stage : chez des pouvoirs publics, associations ou particuliers possédant des pierres utilisables pour restaurer ou créer des édifices.      

Public :     Pour des groupes constitués ou à constituer

Nombre de personnes : 5 à 20 personnes

Tarifs : A définir selon le projet e le nombre de stagiaires

Comments