Revue de presse

Courrier Picard - Samedi 6 novembre 2010

FOUILLOY

 

Ils entretiennent leur corps en douceur

Chaque mardi, Nathalie Lozach anime des séances de taï chi chuan à la salle des fêtes. Une pratique chinoise entre art martial et relaxation. Chaque pratiquant travaille selon ses besoins, afin de trouver de la sérénité.

 

Présidée depuis le mois de mai par Nathalie Hercelin, l’association Yuan Qi, la plus jeune des associations de Fouilloy, est composée d’une quinzaine de membres âgés de 24 à 73 ans, se réunissant chaque mardi soir, à 19heures, à la salle des fêtes de Fouilloy. Ils pratiquent le taï chi chuan, un art martial chinois destiné à entretenir le corps et l’esprit en douceur.

Nathalie Lozach, diplômée d’une école de médecine traditionnelle chinoise, est chargée d’encadrer les séances. Elle explique : « Il s’agit de mobiliser le Qi. C’est-à-dire l’énergie interne du corps. Cet art peut se pratiquer de façon plutôt martiale ou de façon relaxante. Les exercices pratiqués détendent, musclent et entretiennent le corps. », explique-t-elle.

 

Coordonner les gestes et les mémoriser

À voir le déroulement d’une séance, on se rend vite compte que Nathalie Lozach a choisi la seconde option et aide chacun à trouver son propre rythme, éloigné des contraintes imposées par la vie quotidienne. « Mais je reste attentive à la qualité du mouvement, précise le professeur qui pratique cet art depuis neuf ans. Car si l’une des règles du taï chi chuan est le relâchement, les muscles sont utilisés d’une façon coordonnée. »

Le taï chi chuan est décrit comme une discipline apportant santé et longévité. Nicole Vatier, 73 ans, ne regrette pas de s’être inscrite à ces cours particulièrement appréciés des aînés : « On est ensemble, on s’amuse bien et cela permet de rester en forme au niveau du corps mais aussi du cerveau. Il s’agit de coordonner les gestes et de les mémoriser. »

Dominique Herbet, comédien des Ben Arts, a choisi cette activité hebdomadaire en complément de sa discipline artistique. « J’avais envie d’une pratique physique. Et c’est aussi basé sur la concentration. Un aspect important de mon métier. Ça me fait du bien, ça me vide la tête », assure-t-il. 

  
 

 
 
 
Comments