Carrefour des humanités Paul Ricœur

Nos conférences ont lieu dans la salle Paul Ricœur, amphithéâtre de 300 places prêté par le Lycée Dupuy de Lôme, à Lorient. Ces conférences gratuites sont financées par les cotisations de nos adhérents. Le nom de l'amphithéâtre, et celui de l'association, font référence au philosophe Paul Ricœur, qui enseigna au lycée Dupuy de Lôme. Pour en savoir plus sur Paul Ricœur, consultez le site du fonds Ricœur.

Actualité

Jeudi 14 mars 2019 à 20h salle Ricœur

Défense européenne : une chance pour la France ?

Jean-Pierre Tiffou, ancien chef de la représentation militaire française auprès du Comité militaire de l’Union européenne de 2006 à 2008

L’envie d’édifier une défense commune est consubstantielle de l'envie d'Europe. Dès le départ, les pères fondateurs ont rapproché les nations européennes pour qu’elles ne se fassent plus la guerre. Dans le contexte récent de délitement des organes de régulation internationale, de réarmement général des États puissance engagés dans une nouvelle course à la technologie militaire permise par les progrès inouïs de la science, l’Union Européenne a bien identifié les enjeux liés à la survie de son modèle de valeurs. Elle envisage de se doter de nouveaux instruments de puissance en franchissant une étape clé : le financement d’actions communes de défense avec le budget communautaire. (..) La question européenne relève maintenant de la grande politique. Les États-membres seront-ils encouragés à réagir collectivement au nom de valeurs partagées ou bien poursuivront-ils des calculs nationaux considérant qu’ils ne peuvent s’extraire de la domination et de la protection américaine ?

Marin et aviateur, le vice-amiral d’escadre Jean-Pierre Tiffou était pilote dans l’aéronautique navale. Il a été conseiller pour les affaires internationales au cabinet du ministre de la défense en 2000 et 2001, attaché de défense près l’ambassade de France à Londres et attaché de défense non résident pour l’Irlande de 2001 à 2004, puis chef de la représentation militaire française auprès du comité militaire de l’Union européenne de 2006 à 2008. De 2008 à 2018, il a été conseiller auprès de MBDA (société industrielle du secteur aéronautique et spatial et de l’industrie de l'armement, leader européen dans la conception de missiles et de systèmes de missiles).


Christophe Galafard, astrophysicien

Dominique Kerouedan, médecin

Jacques Treiner, physicien

Sylvaine Neveu, chimiste

Gilbert Nicolas, historien

Programmation 2018/2019 (8e saison)


La conférence prévue initialement jeudi 6 septembre 2018 à 20h : "Le Brésil, puissance du XXIe siècle ? Entre puissance et fragilités" est reportée à une date ultérieure. Merci de votre compréhension.

Jeudi 13 septembre 2018 à 20h salle Ricœur

Lorient 1945. Les Allemands face au choc de la capitulation

Prisonniers ordinaires, criminels de guerre

par Jean-Claude CATHERINE, agrégé d’histoire, ancien professeur au lycée

et René ESTIENNE , conservateur général du patrimoine, ancien chef de département du réseau territorial du Centre historique des Archives, Service historique de la Défense, Lorient

Prisonnier de guerre à 20 ans à la reddition de la poche de Lorient en mai 1945, Hubertus Michling écrit ses souvenirs et les publie en Allemagne, 60 ans après, faisant entrer le public dans la vie « au ras du sol d’un ennemi ordinaire, confronté aux aléas de la survie entre des mains françaises ». Ce récit de mémoire, Jean-Claude Catherine le confronte à ses recherches historiques, dans un ouvrage richement documenté, paru aux Presses Universitaires de Rennes et présenté lors de cette conférence.


Jeudi 20 septembre 2018 à 18h salle Ricœur

Assemblée générale annuelle de l'association


Jeudi 20 septembre 2018 à 20h salle Ricœur

L’Entre-deux Mai (1968-1981) : la Crise d’où nous venons

Pascal Ory, professeur émérite en histoire contemporaine à PARIS-1 (Panthéon Sorbonne)

Pascal Ory a publié en 1983 une histoire culturelle de la France entre mai 68 et mai 81. Il vient d’en publier une version mise à jour, qui insiste sur la thèse centrale du livre : la société dans laquelle nous vivons aujourd’hui est, pour l’essentiel, issue du basculement culturel qui s’est situé entre ces deux dates, ce que l’auteur a appelé la « Révolution de 1975 », autrement dit le passage des logiques progressistes des « Trente Glorieuses », dont Mai 68 fut l’apogée, aux logiques libérales-libertaires de la culture post-moderne, mondialisée, identitaire et individualiste.

Pascal Ory est professeur émérite à la Sorbonne (Paris 1). Il enseigne aussi à l’INA. Auteur d’une quarantaine d’ouvrages portant sur l’histoire culturelle et l’histoire politique des sociétés modernes, il a publié récemment : "Jouir comme une sainte, et autres voluptés" (Mercure de France, 2017), ouvrage autobiographique où il évoque, entre autres, sa jeunesse rennaise ; deux essais historiques sur le contemporain, "Ce qui dit Charlie" (Gallimard, 2016) et "Peuple souverain" (Gallimard, 2017) ; il vient de rééditer L’Entre-deux-Mai (Alma, 2018).

Jeudi 4 octobre 2018 à 20h salle Ricœur

Enjeux de santé contemporains et à venir en Afrique : le paradigme de la santé mondiale est-il pertinent ?

Dominique KEROUEDAN, médecin membre de l’Académie Nationale de Médecine

La croissance démographique en Afrique subsaharienne et ses conséquences économiques et sociales dans les deux décennies qui viennent s’annonce démesurée, en particulier au Sahel. La santé des populations s’en trouvera transformée, mais comment ? Le paradigme de "santé mondiale", qui a servi de paradigme pour la coopération sanitaire internationale pendant les 20 dernières années est-il pertinent pour préparer les politiques et les systèmes de santé à répondre aux enjeux qui se présentent devant nous ? Mme Dominique Kerouedan se propose de soumettre quelques connaissances et questions au public, puis d’en débattre.

Dominique Kerouedan est formée en médecine, santé publique, droit et philosophie. Elle a vécu et travaillé la plus grande partie de sa vie en Afrique subsaharienne et à Madagascar. De l’aide humanitaire à la gestion de projets de coopération et à l’évaluation de l'aide au développement en santé, des camps de réfugiés afghans aux populations du Sud de Madagascar, en passant par la lutte contre le sida en Côte d’Ivoire et à la planification en Érythrée, son expérience sur le terrain est diverse. Aujourd’hui elle exerce en tant que médecin social dans deux espaces dédiés aux personnes des rues, aux personnes migrantes et aux toxicomanes près de la place de la République à Paris. Par ailleurs, Dominique Kerouedan est fondatrice de la spécialisation « Global Health » et Maître de conférences à l’École des affaires internationales de Sciences Po à Paris; membre correspondante de l’Académie nationale de Médecine, et a eu la chance d’être titulaire de la Chaire "Savoirs contre pauvreté" au Collège de France pour l’année 2012-2013.

Vendredi 5 octobre 2018 salle Ricœur

Journée d’études de l’association APPEL

Connaître le Viêt Nam

Invité : Benoît de TRÉGLODÉ, directeur de recherche à l'Institut de recherche stratégique de l'École militaire (IRSEM)

« L’Orient pour horizon, avec les Messageries maritimes »

Avec Marie-Françoise COUVENHES, historienne, spécialiste des Messageries maritimes

« De l’indépendance à nos jours, le Viêt Nam est-il encore un pays communiste ? »

Avec Benoit de TREGLODÉ, chercheur, historien, spécialiste du Viêt Nam

contemporain

« Être vietnamien aujourd’hui en Bretagne »

Avec la communauté vietnamienne du Pays de Lorient

Pendant la semaine du 5 octobre, dans la galerie Paul Audi (entrée de l'amphi) : exposition sur les Messageries Maritimes : L’Orient pour horizon, prêtée par French Lines & Compagnies.


Jeudi 11 octobre 2018 à 20h salle Ricœur

Dans le cadre de la fête de la science

Un peu de science, cela ne peut pas faire de mal

Jacques TREINER, physicien, Laboratoire Interdisciplinaire des Énergies de Demain, Université Paris-Diderot, président du comité d'experts du Shift Project

De nombreuses questions de société impliquent science et technologie : énergie, changement climatique, santé, eau et agriculture, ondes électromagnétiques, les sujets sont légion. Dès lors, pour se repérer dans toute cette diversité, il importe de faire la différence entre une opinion et un énoncé scientifique. Comme l'a exprimé un scientifique majeur du 20ème siècle, "la science est l'outil dont nous disposons pour ne pas nous illusionner nous-mêmes". Après quelques considérations générales issues de mon activité de physicien, je vous propose d'aborder, à la demande, quelques sujets traités dans mon livre, qui est un recueil de chroniques radiophoniques dont la liste sera distribuée à l'entrée de la séance. Voici quelques sujets possibles pêle-mêle : Retour sur investissement énergétique , La Terre, quel âge ? , Qui a découvert la fission nucléaire ? , Qu’est-ce qu’un trou noir ? , L’énergie, et son stockage, Combien serons-nous en 2050 ? , Hasardologie, L’Anthropocène , Malthus et Condorcet , L’étoile de Bethléem , Pourquoi tant de centrales nucléaires sont-elles à l’arrêt ? , Pourquoi la Lune ne tombe-t-elle pas sur la Terre ? , Énergie et inégalités sociales.


Jeudi 18 octobre 2018 à 20h salle Ricœur

Et si la chimie était une solution pour l’avenir ?

Sylvaine NEVEU, docteure et ingénieure en chimie.

La chimie est encore trop souvent encore considérée comme une industrie vieillissante et polluante. Les chimistes sont pourtant directement impliqués dans les grands challenges de demain. De l’avion solaire aux pneus verts, de la mobilité à la préservation des ressources naturelles, la chimie a beaucoup de solutions à apporter. Sylvaine NEVEU, directrice scientifique dans un grand groupe, vous invite à découvrir les coulisses d’un univers industriel passionnant.

Sylvaine NEVEU a débuté sa carrière chez Solvay en 1994 en tant qu’ingénieur Procédé dans le domaine de la chimie minérale. Elle a été récemment nommée Directrice Scientifique de la GBU Silica, un des leaders mondiaux de la silice hautement dispersible, dont l’application première est le pneu à basse consommation d’énergie. Ingénieur de Chimie ParisTech et titulaire d’un doctorat de l’École des Mines de Paris, elle a reçu en 2016 le Prix Irène Joliot-Curie “Femme Recherche et Entreprise”. Elle a été nommée en 2017 Chevalier de la Légion d’honneur.


Jeudi 8 novembre 2018 à 20h salle Ricœur

Images des Américains dans la Grande Guerre en Bretagne

Gilbert NICOLAS, professeur émérite en histoire contemporaine, Université Rennes 2

Images des Américains dans la Grande Guerre : de la Bretagne au front de l’Ouest (éditions PUR) :

Associant des clichés de fonds publics et privés américains et de collections françaises, ce livre illustre la présence américaine en France pendant la première guerre mondiale. Évoquant l’arrivée des Boys dans les ports de la Bretagne, leur préparation à la guerre, puis leur participation aux combats sur mer ou sur terre, l’ouvrage s’inscrit dans la double perspective de l’histoire nationale et régionale. La guerre voit la professionnalisation des photographes mais aussi, grâce à des appareils portatifs tel que le Vest Pocket Kodak, la multiplication des photographies d’amateurs.

Gilbert Nicolas, responsable scientifique de l'ouvrage collectif sur le sujet, traitera de l’arrivée des « Boys » dans les ports de la Bretagne historique, leur séjour dans les camps de préparation à la guerre, puis leur participation aux combats sur mer ou sur le théâtre des opérations terrestres, dans l’est et le Nord de la France. »

Jeudi 22 novembre 2018 à 20h salle Ricœur

Dans le cadre du festival des solidarités

Atlas des migrants en Europe - Approches critiques des politiques migratoires

Violaine CARRÈRE, juriste, membre du GISTI, membre du réseau Migreurop

L’espace médiatique est saturé de mots sur l’immigration et de représentations sur les exilés, lesquels sont généralement « parlés » par d’autres. La troisième édition de l’Atlas des migrants en Europe de Migreurop porte cette ambition : se situer à hauteur d’hommes et de femmes, celles et ceux qui sont pris dans les logiques répressives qui les enferment et qui nous font oublier que les migrant⋅e⋅s, les boat people, les exilé⋅e⋅s qui cherchent à trouver protection en Europe ne meurent pas d’un destin fatal mais sont tués par des politiques reconduites et renforcées depuis des décennies.

Les données utilisées pour élaborer cet ouvrage proviennent de divers organismes nationaux et internationaux officiels, mais aussi d’autres sources, en particulier d’enquêtes de terrain. Les observations réalisées par des militants, des associations et des chercheurs, compilées au sein du réseau Migreurop, constituent des matériaux précieux qui permettent de produire de nouvelles narrations, venant rogner le pouvoir des idées reçues.

Violaine Carrère est chargée d'études au Gisti (Groupe d'information et de soutien des immigré⋅e⋅s) et membre individuel de Migreurop, réseau européen et africain créé en 2002, "observatoire des frontières", autrement dit consacré aux effets des politiques migratoires européennes sur les personnes migrantes, de part et d'autre des frontières de l'Union Européenne.


Mercredi 28 et jeudi 29 novembre 2018 Université Bretagne Sud (Lorient)

5e Journée de Géopolitique des Espaces Maritimes de Lorient

Jeudi 29 novembre 2018 à 20h salle Ricœur (Lycée Dupuy de Lôme, Lorient)

Dans le cadre des journées de géopolitique des espaces maritimes

Un être humain sur cinq, pour 5% des terres émergées : les défis de l’Asie du Sud

Jacques TÉNIER, conseiller maître à la Cour des Comptes, enseignant associé à l’université de Rennes 2 et Sciences Po Rennes

L’Asie du Sud, est d’une grande importance pour le monde dans son ensemble. Avec près d’1,7 milliard d’habitants, elle est l’une des régions les plus densément peuplées. Elle partage avec l’Afrique sahélienne de piètres indicateurs de développement humain. Quatre cent millions de personnes y vivent avec moins d’un dollar par jour. La région connaît des désordres persistants et, dans plus d’un cas, une défaillance de l’État et une incapacité à régler pacifiquement les conflits. Dotés l’un et l’autre de l’arme nucléaire, le Pakistan et l’Inde offrent un minimum de garanties à la sécurité planétaire en conduisant de modestes actions de coopération régionale.

Source d’approvisionnement en eau pour les populations, les glaciers de l’Himalaya sont menacés par le réchauffement climatique. Les vingt dernières années ont connu une forte croissance économique, en Inde principalement, mais aussi au Bangladesh, qui se sont ouverts aux investissements étrangers, accusant toutefois les inégalités au sein des Etats et entre ceux-ci. L’hostilité politique léguée par la double partition des Indes britanniques et entretenue par les nationalismes mènera aux catastrophes cette région du monde si elle interdit aux Etats de faire face conjointement à des défis qui se jouent des frontières, fussent-elles érigées en murs.

Seule une coopération régionale inspirée par des principes universels et appuyée par des institutions mondiales serait à la hauteur des enjeux. Les réticences des États à approfondir les coopérations entre eux doivent inciter les sociétés civiles à renforcer leurs liens de part et d’autre des frontières. Certains auteurs les encouragent à travailler « en dépit » des gouvernements, voire à les contourner, en faisant entendre leur voix directement dans le monde, jusque dans les enceintes internationales.

Jeudi 13 décembre 2018 à 20h salle Ricœur

Prisons et alternatives à l’emprisonnement

Annie KENSEY, docteure en démographie, bureau des études et de la prospective de l'administration pénitentiaire

A l’aube d’une nouvelle réforme de la justice pénale, cette conférence sera l’occasion de s’intéresser à la prison, la probation et la récidive. A l’aide des statistiques nous retracerons l’évolution de la population en détention ainsi que celle suivie par les services de probation et nous présenterons les principales caractéristiques sociales et pénales.

La situation actuelle se caractérise par au moins trois traits : la sévérité renforcée depuis 2007 de la législation pénale (notamment les lois sur la récidive), la sévérité des juges à l’origine de l’augmentation des peines et conséquemment le faible recours aux aménagements de peine qui permettent une libération anticipée. Dans ce contexte, rien d’étonnant au constat d’une inflation carcérale que corrobore la création de nouveaux établissements pénitentiaires ces dernières années et les années à venir.

Sera également abordée la question de la récidive enregistrée. Derrière la notion générale de récidive se dissimulent des formes de récidive différentes selon les délits et les auteurs retenus. Réalité complexe, la récidive, entendue généralement comme réitération d'infractions, est régulièrement saisie dans l'espace public pour évaluer, et souvent dénoncer, l'efficacité de la réponse pénale.

Vendredi 14 décembre salle Ricœur

PREPAGORA

Trois conférences de 8h30 à 12h à l’amphithéâtre du lycée.

8h30. Emmanuel AUDRAIN, réalisateur.

Retour en Algérie (film, 2014) : « Ils ont eu 20 ans entre 1954 et 1962. Comme deux millions de jeunes Français, leur Service militaire, ce fut la Guerre d’Algérie. « Tortures et corvées de bois » … sont les blessures dont leur génération n’a pas pu parler. 50 ans plus tard, regroupés en Association, ils parlent enfin, osant affronter leur douleur et leur honte. Pour tourner la page de leurs vies bouleversées, ils retournent en Algérie. Ils y écrivent une page nouvelle, solidaire et fraternelle, celle-là. » Projection du film (52 min), présentation de sa création, des participants et échange avec le public. On pourra consulter le site du film : www.retourenalgerie-lefilm.com.

10h. Jean-Claude CATHERINE, Agrégé d’histoire, ancien professeur au lycée Dupuy de Lôme, et Françoise JAPPE, Agrégée de Lettres modernes, doctorante, chargée de cours à l’Université de Bretagne Sud, professeur en CPGE au lycée Dupuy de Lôme de Lorient.

"L’historien et la question de la mémoire"

11h. Gildas TREGUIER, médecin pédiatre, président de l’association AppeL (Agir pour la promotion de l’enfant à Lorient).

"Mémoire d'enfance" : A propos de la mémoire de l'enfant, la parole du médecin pédiatre.


Mardi 18 décembre 2018 à 20h30 salle Ricœur

Des trous noirs à l’origine de l’Univers

Christophe GALFARD, docteur en physique théorique et écrivain

Retransmission en direct de l'Espace des sciences de Rennes.

Organisé avec l'Espace des sciences/Maison de la Mer de Lorient et les acteurs du Pôle Bretagne culture scientifique.

Christophe Galfard revient sur les extraordinaires découvertes du célèbre physicien Stephen Hawking, disparu en mars 2018, à travers un voyage au cœur de l’espace et du temps, à la découverte des astres les plus extrêmes qui soient, les trous noirs, et de l’origine de notre Univers. A l’aide d’images et de films, il propose de remonter le passé et d’imaginer le futur, en montrant que notre réalité a une histoire.

Retransmission en direct au Planétarium de Bretagne de Pleumeur-Bodou et au lycée Dupuy de Lôme avec l’Espace des sciences Maison de la mer de Lorient.


Jeudi 10 janvier 2019 à 20h salle Ricœur

L'ONU et la paix : défis et perspectives

Axel QUEVAL, ancien chef de bureau intérimaire de la Monusco à Goma

Les divers organismes qui dépendent sous une forme ou sous une autre de l’ONU couvrent un spectre dont la plupart des gens ignorent l’ampleur : le maintien de la paix, bien sûr, mais aussi le système bancaire et financier mondial, la culture et l’éducation, l’enfance, la santé, le développement, la faim, l’énergie, le nucléaire, et même l’aviation civile et les postes et télécommunications.

Concernant le maintien de la paix, qui fut une des toutes premières tâches de l’ONU au lendemain de la seconde guerre mondiale, l’évolution fut lente, mais constante; d’abord des observateurs de cessez-le-feu, puis des contingents d’interposition (Suez), puis des interventions paramilitaires. En même temps, il apparut de plus en plus clairement au fur et à mesure que le militaire ne se suffisait à lui-même, mais que d’autres formes d’intervention liées étaient nécessaires: l’organisation d’élections, la protection des femmes et des enfants, la diffusion dans les zones de guerre d’une information neutre etc…

Le rôle des missions de maintien de la paix est donc allé en se complexifiant, et les problèmes avec: financement, recrutement, mandat, jusqu’où intervenir, comment tenir compte des volontés souvent contradictoires du Conseil de sécurité, de ses membres permanents, des pays contributeurs de troupes. Pourtant, aujourd’hui comme hier et comme demain, l’ONU demeure indispensable afin d’éviter un monde soumis au chaos.


Jeudi 17 janvier 2019 à 20h salle Ricœur

Un conflit local aux graves conséquences géopolitiques : le Yémen

Alain Collas, agrégé et docteur en histoire

Depuis de nombreux mois se déroule dans la discrétion médiatique un conflit considéré par l'ONU comme la principale catastrophe humanitaire du début du XXIe siècle. Nous en montrerons les racines et les enjeux géopolitiques.


Jeudi 14 mars 2019 à 20h salle Ricœur

Défense européenne : une chance pour la France ?

Jean-Pierre Tiffou, ancien chef de la représentation militaire française auprès du Comité militaire de l’Union européenne de 2006 à 2008

L’envie d’édifier une défense commune est consubstantielle de l'envie d'Europe. Dès le départ, les pères fondateurs ont rapproché les nations européennes pour qu’elles ne se fassent plus la guerre. Dans le contexte récent de délitement des organes de régulation internationale, de réarmement général des États puissance engagés dans une nouvelle course à la technologie militaire permise par les progrès inouïs de la science, l’Union Européenne a bien identifié les enjeux liés à la survie de son modèle de valeurs. Elle envisage de se doter de nouveaux instruments de puissance en franchissant une étape clé : le financement d’actions communes de défense avec le budget communautaire. (..) La question européenne relève maintenant de la grande politique. Les États-membres seront-ils encouragés à réagir collectivement au nom de valeurs partagées ou bien poursuivront-ils des calculs nationaux considérant qu’ils ne peuvent s’extraire de la domination et de la protection américaine ?

Marin et aviateur, le vice-amiral d’escadre Jean-Pierre Tiffou était pilote dans l’aéronautique navale. Il a été conseiller pour les affaires internationales au cabinet du ministre de la défense en 2000 et 2001, attaché de défense près l’ambassade de France à Londres et attaché de défense non résident pour l’Irlande de 2001 à 2004, puis chef de la représentation militaire française auprès du comité militaire de l’Union européenne de 2006 à 2008. De 2008 à 2018, il a été conseiller auprès de MBDA (société industrielle du secteur aéronautique et spatial et de l’industrie de l'armement, leader européen dans la conception de missiles et de systèmes de missiles).


Jeudi 21 mars 2019 à 20h salle Ricœur

Sortir des énergies fossiles : que peut le nucléaire ?

Les filières énergétiques nucléaires

Jacques Treiner, physicien, Laboratoire Interdisciplinaire des Énergies de Demain, Université Paris-Diderot, président du comité d'experts du Shift Project

Sortir des énergies fossiles représente un défi d'une telle ampleur qu'il convient d'explorer toutes les alternatives décarbonées, sans oublier la sobriété énergétique. L'énergie nucléaire est l'une de ces alternatives, dont on examinera les potentialités à travers une approche historique. La comparaison France-Allemagne fournit aussi des indications précieuses, dans la mesure où il s'agit de deux "grands pays" voisins qui ont fait des choix différents quand à leur mix électrique. On présentera également les récents choix faits par la France concernant la Programmtion pluriannuelle de l'énergie (PPE).


Jeudi 4 avril 2019 à 20h salle Ricœur

Les défis de l'intelligence artificielle

Aymeric Poulain-Maubant, ingénieur, consultant.


Jeudi 25 avril 2019 à 20h salle Ricœur

Conférence

(en attente de confirmation)


Jeudi 9 mai 2019 à 20h salle Ricœur

Un défi ouest-africain : la sécurité maritime du Sénégal à l’Angola des indépendances à nos jours

Mathieu Le Hunsec, LV, marine nationale

(résumé à venir)


Jeudi 16 mai 2019 à 20h salle Ricœur

Objectif Mars

Stéphane Le Mouelic, astrophysicien, ingénieur au Laboratoire de Planétologie et Géodynamique (Université de Nantes)

(résumé à venir)


Jeudi 23 mai 2019 à 20h salle Ricœur

Génétique et société

Laurent Pasquier (CHU Rennes)

(résumé à venir)



Quelques invités à confirmer :

Dominique Bernard, physicien, présentera en 2019 son livre d'histoire des sciences : "Un trésor scientifique redécouvert". Il sera accompagné par un collègues expérimentateur et par le dessinateur Nono.

Marie-Françoise FLEURY, Maître de conférences en géographie, Université de Lorraine (Nancy), viendra nous parler du Brésil puissance du XXIe siècle ?


Les diaporamas des dernières conférences sont à consulter dans nos archives

Pour retrouver les conférences passées : https://sites.google.com/site/assochpr/conferences-passees

Suivez-nous sur notre page : https://www.facebook.com/CarrefourDesHumanites