Une idée pour un monde meilleur

Mise à jour 9 septembre 2018

Considérations sur l'autorité

La loi humaine est faite pour que les forts prennent soins des faibles, et non pour leur nuire, sinon la loi de la vie fait que les forts ne survivent pas plus que les faibles, car ce sont les faibles qui font survivre les forts en devenant forts : la preuve fondamentale en est que tous les nouveau-nés sont faibles et ce principe est très connu des docteurs, des herboristes, des jardiniers et de la plupart des adultes.

L'éthique est le choix du bien, lorsqu'on sait comment fonctionnent certaines choses, afin d'agir sans nuire pour créer, pour réparer, pour faire évoluer et pour faire survivre.

Tout le sujet des législations d'un peuple évolué et prospère est de protéger la vie et les biens légitimes de chaque individu et pas seulement d'un groupe ou d'un sous-groupe particulier.

La civilisation se développe grâce à l'application systématique et bienveillante des lois.

La barbarie se développe grâce à la manipulation malveillante des lois et des informations.

Le pouvoir est ce qui renforce le cœur des justes et qui corrompt celui des méchants.

La plus grande faiblesse d'un esprit humain est de croire que la cruauté est une force de la nature supérieure à la force de la compassion qui est issue du savoir et qui génère les actions d'assistance envers autrui.

Fondation d'une association internationale

Toute personne souhaitant fonder ou participer à la fondation et à l'entretien d'une organisation non gouvernementale comme par exemple :


Association Internationale
pour les Soins Médicaux
pour l'Accès aux Tribunaux
et pour un Lieu d'Habitation
Gratuits pour Tous
International Association
for Medical Care
for Access to Courts
and for a Dwelling Place
Free for All

Est libre de le faire ou de contacter l'auteur qui interviendra en tant que conseiller humanitaire et consultant informatique indépendant.

Deux buts pour réduire la souffrance

Promouvoir au sein de l'humanité, quelle que soit la politique administrative de l'État, le droit à une laïcité aussi juste et impartiale qu'équitable, et le droit à une liberté d'existence et de culte ou de culture dans le respect de la vie d'autrui et de l'obligation de ne pas atteindre à son intégrité, en informant sur la nature de la vie, des êtres humains, des groupes, des civilisations, des lois et des crimes.

Promouvoir sans préférence particulière d'idée les principes vitaux de politique fondamentale exposés dans la Théorie de santé-aide-justice et l'avant-propos du livre Le problème religieux, c'est-à-dire la réforme des systèmes médico-sociaux et juridiques-judiciaires lorsque leurs autorités régissantes n'agissent pas en tant que services publics à but non lucratif, afin que les lois et la liberté de vivre soient respectées, que les trafics et le nombre de malades et d'accidentés diminuent, et que chacun puisse prospérer en paix selon ses capacités.

Trois moyens pour informer

Une adresse postale pour gérer les courriers administratifs.

Un site internet pour renseigner le public et communiquer avec lui.

Une équipe de bénévoles chargée de mettre à jour la section des données à promouvoir, de répondre aux messages et de former et entretenir des relations avec les organisations internationales qui œuvrent pour l'évolution et la civilisation des secteurs politiques, financiers, médicaux, sociaux et juridiques.