10 raisons de se mettre au bad! 





Le sport

    Le badminton est un sport de raquette qui oppose soit deux joueurs (simples) soit deux paires (doubles), placés dans deux demi-terrains séparés par un filet. Les joueurs, appelés badistes, marquent des points en frappant un volant à l'aide d'une raquette pour le faire tomber dans le demi-terrain adverse. L'échange se termine dès que le volant touche le sol.

    Le volant est un projectile aux propriétés aérodynamiques uniques qui lui donnent une trajectoire très différente des balles utilisées dans la plupart des sports de raquette. En particulier, les plumes créent une traînée bien plus importante, causant une décélération plus rapide. Le vent ayant beaucoup trop d'influence sur cette trajectoire, car le poids d'un volant est généralement inférieur à quatre grammes, le badminton est toujours pratiqué en intérieur.

    Depuis 1992, le badminton est un sport olympique et comporte cinq disciplines : simple hommes, simple dames, double hommes, double dames et double mixte. À haut niveau, il nécessite une excellente condition physique ainsi que de très bonnes qualités techniques et tactiques. Dans les faits, le badminton est l'un des sports les plus exigeants physiquement avec le squash. C'est également le sport de raquette le plus rapide du monde, il n'est pas rare de voir une douzaine d'échanges en double en moins de 10 secondes (le record de vitesse a longtemps été détenu par le chinois Fu Haifeng, dont le volant a atteint la vitesse de 332 km/h, mais le Malaisien Tan Boon Heong l'a surpassé, propulsant son volant a 421 km/h en sortie de raquette, battant également quelques jours après son établissement le précédent record du joueur de double Naoki Kawamae, établi à 414 km/h).


Les limites du terrain

  • En simple, les joueurs s’affrontent sur le terrain (ligne externe au fond et ligne interne sur les côtés). Au service, le volant doit, de plus, retomber dans le grand carré de service (c'est à dire dans le petit carré ou dans le couloir du fond attenant à celui-ci) diagonalement opposé au serveur ou derrière la ligne de service court.
  • En double, les équipes s’affrontent sur la totalité du terrain. Au service, le volant doit, de plus, retomber dans le petit carré de service diagonalement opposé au serveur ou dans le couloir extérieur accolé à ce petit carré.

Ligne de simple : 
Ligne de double :  

    Le terrain de badminton fait au total 13,40 mètres (6,70 m de part et d'autre du filet d'une hauteur de 1 m 55) de long et 6,10 mètres de large. Ce terrain est divisé en couloirs et en zones de service. Les couloirs latéraux, valables pour les matchs de double ont 48 cm de large. Les couloirs de fond, non valables au service en double, ont 78 cm de large. 2 mètres séparent le filet, au centre du terrain de la première ligne de service.

    Les zones de service ont donc :

  • en simple : 2,67 m de large pour 4,70 m de long ;
  • en double : 3,15 m de large pour 3,93 m de long.

Les raquettes

Les raquettes sont légères et mesurent environ 65 cm de long, la tête (tamis) mesure environ 20 cm de large. Il existe plusieurs formes de têtes (ovales ou isométriques) et plusieurs flexibilités. Le poids d’une raquette va de 80 g pour les plus légères à plus de 100 g pour les raquettes métalliques avec une moyenne qui se situe entre 85 et 95 g. Les raquettes se différencient donc par leur tête, mais aussi par les matériaux utilisés pour leur construction. L'aluminium est utilisé pour les raquettes loisirs, à bas prix, qui ont l'inconvénient de ne pouvoir être recordées en cas de section. Le graphite est utilisé pour les raquettes de niveau supérieur ; ce matériau permet une plus grande flexibilité, et une plus grande légèreté.

Les volants

Il existe trois types de volants :

Volant de badminton en plumes d’oie fabriqué à la main
  • Le volant avec tête et jupe en plastique est utilisé par les enfants, les scolaires débutants (pas utilisé au sein d’un club) ou sur la plage : très léger et résistant, l’inconvénient majeur est qu’il vole très loin.
  • Le volant avec tête en liège et jupe en plastique, c’est le modèle utilisé pour les joueurs non classés : très résistant, idéal pour le loisir ou le scolaire mais ayant une trajectoire courbe, appelée « trajectoire parabolique ».
  • Le volant avec tête en liège et jupe en plume : utilisé en compétition, plus fragile, mais ayant une trajectoire idéale. Cette trajectoire est habituellement appelée « trajectoire parachute », le volant montant en ligne droite puis descendant presque à la verticale, n’ayant plus de vitesse horizontale. Le volant est composé de 16 plumes d'aile gauche d'oie, pèse 5 grammes, et est fabriqué a la main.

Le prix de ces volants est fonction de leur qualité. Un volant plastique a une durée de vie nettement plus longue qu’un volant en plume. La durée de vie du volant dépend de la puissance des joueurs : certains sets de très haut niveau utilisent jusqu’à une dizaine de volants plume. Depuis l’épizootie de grippe aviaire, le prix des volants avec jupe en plumes d’oie a considérablement augmenté. Pour des volants de qualité, les coûts de production en Chine ont augmenté de 20 à 25% depuis 2004.


L'habillement

L'habillement vestimentaire reste basique, à savoir un polo et un short. Cependant, le badminton étant un sport pratiqué en salle, il nécessite des chaussures adaptées, avec une semelle blanche en gomme, afin d'éviter d'abimer le terrain.


Le placement des joueurs au service

En simple

  • Le serveur se place dans sa zone de droite si son score est pair (0 étant compté comme tel).
  • Il se placera dans la zone de gauche si son score est impair.
  • L’adversaire se place dans la zone diagonalement opposée.

En double

Service en double
  • Contrairement aux anciennes règles, il n’y a plus qu’une seule main. Cela signifie que lorsqu’une équipe prend le service, il n’y a qu’un joueur qui sert. Si l’échange est perdu, il n'y a pas de second service mais le service revient à l’adversaire.
  • Le service se fait en fonction du score : si le score est nul ou pair, c’est le joueur se trouvant dans la zone de droite qui sert et si le score est impair, c’est celui qui se trouve dans la zone de gauche qui sert.
  • Les joueurs ne changent de côté de service (droite-gauche) que lorsqu’ils marquent un point sur leur service et c’est le même joueur qui sert à nouveau. Quand on marque un point en reprenant le service à l’adversaire, tout le monde conserve sa position sur le terrain. Ce système permet aux partenaires de servir alternativement à chaque changement de main.