Accueil licenciés‎ > ‎Sécurité‎ > ‎

Charte du vététiste

      SÉCURITÉ ET CONVIVIALITÉ À VTT    

Soucieuse du respect de l’environnement, d’une cohabitation harmonieuse avec les autres usagers des espaces naturels et d’une pratique en toute sécurité, la Fédération Française de Cyclotourisme (FFCT) a édité une charte du pratiquant VTT, destinée à rappeler les principes de bases à suivre avant de s’élancer sur les chemins et sentiers.

Charte du pratiquant VTT


• Je reste courtois (e) avec les autres usagers et je reste discret (discrète),

• Je maîtrise ma vitesse en toutes circonstances,

• Je dépasse avec précaution les randonneurs pédestres et équestres qui restent toujours prioritaires (1),

• Je respecte la nature et les propriétés privées,

• Je roule impérativement sur les sentiers balisés et ouverts au public,

• Je m’interdis de pénétrer en sous-bois et dans les parcelles de régénération,

• J’informe d’autres personnes de mon itinéraire et je ne pars jamais seul (e),

• J’emporte avec moi un nécessaire de réparation (2), une trousse de première urgence (3) et une carte détaillée du parcours (4),

• Je prends connaissance à l’avance des difficultés, de la distance du trajet choisi et je ne prends pas de risques inutiles,

• Je m’informe des conditions météorologiques avant de partir en montagne,

• J’observe le Code de la Route en tous lieux et en toutes circonstances,

• Je porte toujours un casque (5).



LIENS:



NOTES:

(1) À l’AS Brévannaise, nous recommandons d’appliquer au VTT la règle suivante : en cas de dépassement d’un autre vététiste, le vététiste qui est devant est prioritaire. Nous devons anticiper un éventuel changement brusque de trajectoire dû aux aléas du terrain. Le mieux est de le prévenir du dépassement, en disant par exemple : “je passe à gauche”…

(2) Le nécessaire de réparation doit comprendre : une ou deux chambres à air + un kit de réparation de chambre à air (râpe, rustines, colle), au moins deux démonte-pneu, une pompe adaptée au type de valve, un outil multi-fonctions ou à défaut un jeu de clés adapté au vélo + un dérive-chaîne (avec des maillons “rapides”) et une clé à rayons, un câble de frein (si freins à patins).

(3) avec au minimum de quoi désinfecter une plaie, quelques pansements, des bandes, une couverture de survie…

(4) Nous ajouterons : une boussole, de quoi s’alimenter et s’hydrater en rapport avec la distance ou la durée envisagée et même un peu plus en cas de pépin…

(5) Nous conseillons aussi les gants !

Page réalisée par Claude, octobre 2006
Mise à jour février 2012

Comments