Info pratique‎ > ‎

Le conseil

Présentation de notre église

Des femmes et hommes de notre paroisse

L'équipe de rédaction de « l'Église sur la montagne » consacre dans certains de ses numéros une présentation d'un des membres du conseil presbytéral. C'est une manière pour chacun d'entre vous qui ne connaissent pas très bien la paroisse de la découvrir de façon plus humaine, chacun pouvant dire ce qui lui tient à coeur. 

Liste des membres du conseil presbytéral en septembre 2014:

  • Fabien Neroud : Président
  • Iain Cleaver : Vice président
  • Jean-Yves Dufour : Vice président
  • Gail Crofts : Vice président
  • Marie-Anne Pelissier : Trésorière
  • Voahangy Escoffier : Secrétaire
  • Michel Walter : Responsable immoblier
  • Barbara Falkiner

Fabien NEYROUD : (texte présenté dans d'Eglise sur la Montagne de mars 2014)


A trente ans, célibataire. Isérois, il grandit dans la religion catholique mais rencontre plusieurs protestants, amis de ses parents. Un grand intérêt pour la Bible l'amènera à se poser la question suivante : où trouver des amis de Jésus qui partagent cet intérêt ? Etudiant, Fabien décide de rejoindre l'Eglise Réformée, d'abord à Grenoble, puis à Mulhouse où il passe plus de 4 ans. Ce sera l'occasion de fréquenter plusieurs activités paroissiales : lectures bibliques, ACAT, et cours de grec et d'hébreu. Mais également de découvrir l’oecuménisme, avec un intérêt particulier pour l'orthodoxie. Arrivé en Haute-Savoie depuis maintenant un an et demi pour y travailler à la Mairie de Thyez comme Travailleur Social, 

Fabien est introduit dans l'Eglise par les Barletier, des amis de ses parents. Il propose à Isabelle Pierronde le former comme prédicateur laïc, et a commencé cette formation avec le plus grand plaisir. Participant déjà à la chorale et aux lectures bibliques,

Fabien est invité à rejoindre le conseil pour s'investir davantage dans la vie de l'Eglise et apporter son aide aux anciens déjà en place.


Marie-Anne Pelissier (texte présenté dans d'Eglise sur la Montagne de septembre 2006)

Marie-Anne Pélissier est la nouvelle trésorière du Conseil Presbytéral élue en mars 2006. Elle a 41 ans, mariée, 3 enfants : 2 garçons (en 2de et 4ème) et une fille (au CP). Elle est docteur en Pharmacie et habite dans le bassin clusien depuis 13 ans. Elle a vécu auparavant à Nîmes d’où elle est originaire.

Elle a pris contact avec la paroisse pour l’instruction religieuse de ses enfants et s’y implique de plus en plus, notamment avec la « petite chorale » paroissiale qu’elle dirige maintenant en relais du pasteur. En plus de son travail à temps partiel, elle chante aussi dans la chorale « Croq’note » de Scionzier et c’est une réflexion de son chef « ne soyez pas seulement consommateurs, mais aussi acteurs » qui l’a poussée à s’y investir davantage (en plus des besoins pressants de la paroisse !!)

Elle a toujours baigné dans le protestantisme : une grand-mère alsacienne, fille de pasteur, des parents très engagés, font que malgré une belle-famille catholique, elle souhaite vivre sa foi dans cette communauté en essayant de créer par le chant un attrait et un lien entre jeunes et moins jeunes de la paroisse.

Iain Cleaver (texte présenté dans d'Eglise sur la Montagne de décembre 2006)

Elu au conseil presbytéral en mars 2006, Iain CLEAVER est marié et père de deux enfants. Avec les enfants d'un premier mariage, c'est la désormais classique famille recomposée de quatre enfants âgés de 24 à 12 ans dont sa femme strasbourgeoise et lui-même ont la charge.

De nationalité britannique, il est installé à Chamonix depuis trente ans. Il est le responsable des caisses à la Compagnie du Mont-Blanc, un service de plus de cinquante personnes.

D'une famille méthodiste, dont un oncle pasteur à la retraite, son engagement dans la foi chrétienne est de longue date même si la pratique n'était pas régulière.

Avec le pasteur BEESTON, il partage la passion de la musique chorale au sein du Chœur du Prieuré de Chamonix. Leur rencontre a abouti à son recrutement au conseil presbytéral! Le Temple de Chamonix représente beaucoup pour lui : il était temps de lui rendre ce que ce lieu lui avait donné dans sa recherche personnelle.

Il est également organiste suppléant à l'église catholique de Chamonix, témoin d'une ouverture œcuménique. Il espère que la musique va serrer les liens entre les communautés en amenant une compréhension, une écoute et une volonté de partage entre tous les hommes de bonne foi.

Voahangy Escoffier (texte présenté dans d'Eglise sur la Montagne de mars 2007)

Voahangy Escoffier, nouvelle conseillère presbytérale est née à Madagascar d'une famille très engagée dans la foi chrétienne: Mon père est fils de pasteur. Comme mes parents et mes frères et sœurs, j'étais pendant plusieurs années diaconesse et j'ai enseigné à l'école biblique de l’église locale jusqu'au jour où j'ai rejoint Marcel en France. J'étais aussi secrétaire d'un groupe de femmes dans notre église qui portait le nom de "Dorcas" en hommage à Tabitha et à ses oeuvres (cf. Actes 9/36-43). En effet à Madagascar, les paroissiens intègrent différents groupes qui ont pour but de vivre,  partager et développer leur foi en Jésus Christ en oeuvrant dans différents domaines (évangélisation, culture, services sociaux, etc ...).

Marcel et moi, nous nous sommes mariés en 1998. La bénédiction de notre mariage a eu lieu au temple de Chamonix en présence du pasteur Jérôme COTTIN. Nous résidons à Sallanches et je travaille à la Ville de Cluses. Je suis membre du Conseil Presbytéral depuis mars 2006. Je suis secrétaire adjointe et je m'occupe du journal "REVEIL" dans notre paroisse.

Avec le pasteur Graham BEESTON, nous avons l'intention de créer un groupe de partage biblique et prière sur Sallanches (appel aux intéressés). Je souhaite que nous puissions tous grandir dans la foi et l'espérance, et témoigner par différents moyens de la grâce que nous avons reçue de Celui qui nous a appelés. Comme le disait l'apôtre Jacques "Sans oeuvres, la foi est morte" (cf. Jacques 2/14-26).

Jean-Yves Dufour (texte présenté dans d'Eglise sur la Montagne de décembre 2012)

Chers amis, Isabelle Pierron m’a demandé de participer à la vie de la paroisse en entrant au Conseil Presbytéral. Retraité, je vis à Cordon avec mon épouse Dominique.

Nous avons deux garçons et une fille mariée. Elevés dans l’église catholique, je les ai accompagnés pendant leur jeunesse à l’aumônerie. Ils ont été éclaireurs protestants à Paris et à Lyon.

Ma famille est protestante de Bordeaux, Charente et Dordogne. Un de mes arrière-grands-pères a créé les asiles d’hommes à la « Fondation John Bost ». Un de mes grands-pères a été pasteur à Sainte Foy la Grande, ma grand-mère a créé une maison pour accueillir de jeunes travailleuses à Bordeaux.

Ma jeunesse et mes études faites à Bordeaux à Sup de Co, je suis parti 18 mois au Cameroun pour le DEFAP, coopérant au Centre de Littérature Evangélique. J’ai ensuite été Directeur du Marketing de laboratoires pharmaceutiques et d’une société semencière pendant 30 ans.

A 55 ans, je suis parti partager mon savoir faire dans l’humanitaire au Sri Lanka, au Cambodge et au Tadjikistan pendant 6 ans. Dominique et moi avons fondé au Cambodge, un foyer pour jeunes adolescentes orphelines, atteintes du Sida.

Je propose de travailler avec vous pour une paroisse encore plus vivante autour de son Conseil Presbytéral.

Gail Crofts

Le Conseil presbytéral propose à l’Assemblée Générale de mars la candidature d’Abigail Crofts. Abigail Crofts habite définitivement dans sa maison à Argentiere depuis quatre mois, depuis que sa fille, la plus jeune de ses quatre enfants, est allée à l’université en Angleterre pour étudier la production et la technologie des films. Ses trois garçons sont acteur, ‘snow-boarder’ et danseur respectivement.

Divorcée, elle a néanmoins habité la maison familiale à Londres pendant les six ans après la séparation, afin d’élever ses enfants. Professionnellement, elle est altiste, et elle fait des récitals, en duo alto et piano, avec une amie anglaise, Karen Glen, qui est aussi claveciniste.

Un site pour montrer ce qu’elles font est presque fait, et elles espèrent travailler aussi avec des orchestres.

Passionnée autant de montagne que de musique, elle grimpe avec un guide depuis seize ans, et aime particulièrement l’hiver, pour faire les goulottes de glace en haute montagne.

Elle est aussi passionnée par la foi chrétienne, et elle a été prédicatrice laïque dans l’église Méthodiste pendant trente-cinq ans.

L’étude biblique et les questions profondes de la vie l’intéressent beaucoup, et elle espère ainsi vivre pleinement son rôle dans l’Eglise Réformée Arve Mont Blanc.

Michel WALTER  (texte présenté dans d'Eglise sur la Montagne de mars 2014)

Mon parcours professionnel s’est déroulé dans l’industrie au service de grands groupes comme salarié puis de PME comme entrepreneur. Ingénieur de formation, j’ai passé 20 ans dans l’ingénierie, l’industrie des biens d’équipements électromécaniques et des matériaux. Fort de ces expériences, j’ai repris une affaire d’électronique avec 2 associés. En 2010, après 15 ans de développement de ce petit groupe, en France, Tunisie et Chine, j’ai pu démarrer et développer une start-up en Savoie dans le retraitement de déchets industriels jusqu’en 2013. 

A la retraite aujourd’hui, je me suis installé à Saint-Gervais-les-Bains où nous avions précédemment passé de très nombreuses vacances dans le chalet familial, histoire de nous installer définitivement dans cette belle région pour y recevoir aussi nos enfants et petits enfants. 

Pendant les 30 années passées à Saint-Maur des Fossés, nous avons rejoint la paroisse de Charenton/Créteil et des environs, scoutisme pour les enfants, participation au conseil presbytéral pour moi-même pendant une vingtaine d’années. Suivant les périodes, je me suis impliqué comme trésorier, délégué au synode régional et ai fait partie de l’équipe travaux immobiliers.

Ma participation au CP de l’Eglise Réformée Arve-Mont Blanc se situe en continuité avec ces engagements antérieurs en partageant avec les membres du CP des missions dans mes domaines d’expériences. Né en 1947, Marié à Marianne Walter en 1971, 5 enfants de 26 à 40 ans et 7 petits enfants.


Barbara Falkiner (texte présenté dans d'Eglise sur la Montagne de juin 2007)

Barbara Falkiner est membre du conseil presbytéral depuis mars 2006. Née en Afrique du Sud en 1970, elle a grandi en Zimbabwe. Elle est mariée avec un pilote irlandais, Chris. Ils ont deux enfants, 8 ans et 6 ans. La petite famille a déménagé à Chamonix il y a six ans suite à une invitation pressente de la part de Cathie Gregg. Sans parler un mot de français et avec 2 petits enfants à charge, la famille a accepté le challenge. « C’était difficile au début, mais petit à petit nous avons appris à mettre notre confiance en Dieu et il a ouvert des portes vers des engagements qui nous tiennent à cœur ». 

Avec enthousiasme Barbara a initié le groupe Mums & Toddlers qui, depuis 5 ans, accueille chaque jeudi matin des jeunes femmes et leurs enfants, principalement anglophones mais le groupe est ouvert à tous. Avec Cathie, Barbara anime depuis 5 ans la halte spirituelle anglais/français qui a lieu tous les dimanches soirs à Chamonix et qui accueille des saisonniers, des touristes et un nombre de plus en plus important d’habitants locaux. Elles animent aussi l’école biblique de Chamonix.

« Un jour notre église sera un centre du christianisme en Europe, dit-elle avec enthousiasme, mais en attendant l’œuvre de Dieu, nous faisons en toute simplicité ce que nous croyons que Dieu attend de nous – être membres de son peuple ici à Chamonix. »

Un clin d’œil : Saviez-vous que Caesar Litton Falkiner, enterré au cimetière du temple de Chamonix est un ancêtre du mari de Barbara ?