Artistes‎ > ‎

Christian Dell'Ova

Mon lien avec l'Italie
"Mon lien avec l’Italie passe par Sète, ville d’où je suis originaire.
Autour des années 1900, une forte communauté italienne venant de petits ports de pêche du golfe de Naples (Gaeta, Cetara…) s’installa dans Sète et ses alentours. En dehors de cette référence historique, mon plus fort lien avec l’Italie reste la pizza napolitaine et l’expresso, consommés sans modération !"




Incognito 2010 - technique mixte 100x75
© Chistian  Dell'Ova - photo Joseph Caprio


Mon travail en quelques mots

"S’approprier une œuvre, la recomposer, la restructurer, créer une nouvelle version, comme en musique, composer un REMIX.
L’ensemble de mes recherches artistiques se fonde sur ce principe de réinterprétation. La rencontre avec des images, des visuels imprimés, des objets manufacturés, détermine le point de départ de mes productions ( tableaux, tableaux-vitrines, caissons lumineux, sculptures, installations…).
En altérant ce support, l’associant, le superposant en plusieurs “ couches ”, jouant sur la répétition d’éléments, je cherche à saturer la surface ou, à l’inverse, la valorisation d’un élément graphique présent. Dans cette recomposition, souvent images, matières et volumes se répondent, jouant ainsi sur la confusion de la perception.
La peinture, à travers le pochoir, peut s’intégrer à l’ensemble.
Parfois l’écrit, son graphisme aléatoire et multiple vient se fondre ou dominer l’ensemble.
La lumière peut apporter un fond actif, introduire la transparence.
L’unité, le lien viendra du graphisme, de la couleur, ou de la thématique des supports utilisés.
Faire le lien avec l’univers musical occupe régulièrement une place importante dans mon travail. L’affiche, le flyer musical, dont les couleurs sont souvent associées à un style musical, sont devenus une véritable palette de couleurs.
L’idée de série construit une recherche permanente.
Je cherche à provoquer une perte de repères visuels, un questionnement autour de la réalité de l’image, de l’objet perçu: brouiller la lecture de l'œuvre. Tel un objectif photographique, l’œil cherche sa mise au point. "