Addictest
 retour en page d'accueil : articles, documents et textes courts de Marc Bosche
 

Addictest

par Marc Bosche




Voici le test que je me propose de vous soumettre un peu comme un jeu, plus que comme un audit social, afin d'évaluer une organisation spirituelle de votre choix (école de méditation, groupe initiatique, lignage du bouddhisme tantrique, n.m.r. etc).

Je ne donne la clef d'analyse et de compréhension qu'à la fin, dans la deuxième partie de cette présente page. Car il y a une petite astuce dans la conception du questionnaire que chacun ne devrait découvrir qu'après l'avoir passé. J'espère que vous trouverez amusante l'expérience, avec son résultat.

 

ADDICTEST v.01.beta



Gratuiciel d'évaluation d'une organisation spirituelle

Présenté sous licence Creative Commons. Some rights reserved. Copyright Marc Bosche, 2006.

[Ceci est un jeu, plus qu'un véritable outil de test, ses résultats n'ayant pas été échantillonnés]




Comment évaluez-vous l'école de méditation, le nouveau mouvement religieux ou le lignage initiatique auquel vous participez ou que vous observez ?

                 

On désigne ici ce groupe par le terme « organisation ». Les adeptes, les participants les disciples sont ici trois mots synonymes.

Pour chaque réponse positive, mettre un point, et pour chaque réponse négative ou incertaine, zéro point. Comptez les points au fur et à mesure. Faites le total des points à l
issue du test, et procédez vers la partie analyse et dépouillement où les principes du test et sa clef principale de compréhension sont explicités.

Bonne lecture & agréable découverte de ce test...

                                                                                                                                                               


Oui (1 point), ou non (zéro point) :

Il y a des réunions séparées des membres de l’'organisation et des publics moins initiés.

Les disciples se disent éventuellement en relation avec l’'esprit du maître.

Bien que dénigrés après leur départ, les adeptes qui seront partis prudemment de l’'organisation, en en percevant les ombres, deviendront les vrais héros de cette histoire collective.

L'organisation suppose que sa doctrine est infaillible.

L'organisation suppose que sa doctrine est une science de l’'esprit.

Le participant nie que l'organisation est une secte.

Le message transmis par l'organisation stipule que la mort est un passage.

Le message de l'’organisation
stipule que l'esprit de l’'adepte part après la mort vers un monde meilleur.

Vous dites parfois que vous allez garder ce qui est bon dans les enseignements reçus.

Vous l'entendez parfois dire autour de vous de la part d’'adeptes.

Vous dites parfois que vous avez reçu cette culture spirituelle et que vous ne pouvez pas la renier.

Vous l'entendez parfois dire autour de vous de la part d'’adeptes.

Vous dites parfois que votre vie s'’est
améliorée grâce aux enseignements dispensés.

Vous l'entendez parfois dire autour de vous de la part d'adeptes.

Vous dites parfois que votre santé s'est améliorée grâce aux enseignements dispensés.

Vous l'entendez parfois dire autour de vous de la part d'’adeptes.

Vous dites que vous n'appartenez pas à l'organisation, mais que vous pratiquez juste ses enseignements.

Vous l'’entendez parfois dire autour de vous de la part d'adeptes.

Vous avez constaté que des dons d'argent ont fait, de la part des maîtres de l’'organisation, l'objet d'évasion ou d'usage personnel.

Vous avez constaté un ou plusieurs trafics pratiqués par certain(s) maître(s) de l'organisation.

Les maîtres ou instructeurs ont parfois peur que les disciples parlent.

Des « ennemis » de l'organisation font l'objet ou ont fait l'’objet
de pratiques magiques supposées hostiles.

Des « ennemis » de l'’organisation font l'objet ou ont fait l'objet d'’exécution sommaire (crime).

L'organisation refuse généralement de rémunérer les volontaires de l'organisation pour les travaux qu'’ils
accomplissent en son sein.

L'’organisation s'’oriente peut-être vers un suicide social collectif.

L'expérience des membres initialement enthousiastes devient de plus en plus oppressante.

Les gens qui quittent l'organisation sont astreints au secret.

Certains des adeptes qui y ont cru le plus, voient les supercheries de l'organisation et quittent le navire.

Certains des adeptes qui y ont cru le plus, voient les supercheries de l'organisation et quittent le navire, craignant un drame éventuel à venir.

Certains maîtres ou instructeurs ont des crises de colère violentes lorsque, par exemple, la situation dégénère dans l'organisation.

Certains disciples qui quittent l'organisation ont peur de représailles.

Le fait que certains disciples aient compris des techniques de manipulation ou des supercheries au sein de l'organisation les expose à des représailles éventuelles de la part de celle-ci.

Les critiques adressées à l'organisation sont dénigrées au prétexte qu'elles ont pour but de "démolir" l'organisation.

Les critiques sont considérées comme une trahison.

Le message de l'organisation prétend que la vie est insupportable de souffrance.

L'’organisation se propose de mettre en oeœuvre le "transfert" des disciples vers une "terre pure" à la mort.

Certains maîtres manipulateurs au sein de l'organisation y sont de moins en moins aimés.

Des adeptes ont parfois l'impression de devenir parano.

Des adeptes ont parfois l'’impression de devenir parano et quittent alors l'’organisation.

Le message de l'organisation affirme savoir, ou imagine, ce qu'’il
y a après la mort.

Il existe une sorte de chevalerie au sein de l'organisation.

Pour les disciples il y a la nécessité de donner
à l'organisation.

Pour les disciples il y a la nécessité de tout donner à l'organisation.

Pour les disciples il y a la nécessité de donner son argent à l'organisation.

Pour les disciples il y a la nécessité d’'obéir à l'organisation, ou à ses instructeurs, sans dire un mot.

Les disciples acceptent la mort puisque "la mort est le début de la vie".

Selon le message de l'organisation il existe des royaumes célestes.

Au sein de l'organisation, ses maîtres qui sont loin, sont plus prestigieux que ses maîtres résidant à proximité.

Les adeptes les plus introduits au sein de l'organisation rejettent le contact physique au quotidien.

La conception d'enfants sacrés, porteurs de qualités exceptionnelles, est envisagée.

L'enfant divin, protégé et isolé, reçoit une éducation spéciale.

Certains disciples exclus de l'organisation doivent être rejetés par les autres.

Ceux qui partent sont dévalorisés.

Les adeptes doivent tout accepter sans protester.

Les adeptes doivent tout accepter sans protester : cela renforce le pouvoir des maîtres.

Ceux qui partent peuvent être éventuellement humiliés ou dénigrés.

Il peut être interdit de s'exprimer sur certains sujets.

L'organisation propose des projets communautaires fédérateurs.

Les conditions se dégradent progressivement au sein de l'organisation.

L'organisation est présentée comme un "berceau énergétique" ou un "haut lieu énergétique".

Les disciples ont l'impression d'êtres des privilégiés, tout à fait à part des autres gens ordinaires.

Les disciples sont "accros" à l'au-delà.

Au sein de l'organisation il y a des jours où l'humeur collective change, parfois optimiste, parfois pessimiste.

Au sein de l'organisation il y a une forme de chaos, parce qu'on entend dire un jour une chose et un autre jour son contraire.

Il existerait des bonnes vibrations.

Les adeptes sont sensés prononcer un serment absolu.

Les disciples sont des Initiés.

Les disciples sont des Choisis.

Des couples se séparent au sein de l'organisation, parce qu'ils y poussés par les instructeurs ou les maîtres.

L'organisation propose une vision synthétique de l'Histoire.

Le rythme au sein de l'organisation est soutenu et difficile à suivre pour les adeptes.

Il existe une transsubstantiation de la nourriture prônée par l’'organisation.

L'’organisation propose aux adeptes la prise de conscience et la vigilance dans son message.

L'organisation propose une élévation spirituelle.

L'organisation propose aux disciples l'accès aux champs de conscience de ses dignitaires.

Les adeptes s'épuisent au travail bénévole.

L'organisation se présente comme un groupe d'’élus.

La vie au sein de l'organisation pose continuellement des énigmes.

Les maîtres de l'organisation mènent grand train et dépensent beaucoup d’argent.

Les maîtres ont des relations sexuelles secrètes.

Les maîtres boivent en cachette de l’'alcool, et les disciples sont priés de s'abstenir.

Pour les disciples il y a la nécessité de croire en ce projet.

Entre adeptes il y a le refus d’'écouter la vérité lorsqu’elle est dite par certains.

Les adeptes les plus riches font des dons importants.

La mort est valorisée, elle est présentée comme un seuil essentiel.

L'organisation insiste sur la préparation à la mort.

Le message de l'organisation promet un éternel futur.

Les adeptes donnent implicitement aux maîtres la permission de les manipuler, comme on danse à deux.

Les adeptes en réfèrent au maître pour se plaindre, ou pour émettre leurs doutes, ce qui permet alors à ce dernier de les reprendre en main.



Merci de comptabiliser vos réponses « Oui » en en faisant la somme (un point pour chacune).

 Il n'y a pas de point pour les réponses négatives ou "ne sais pas".

 

                                                                                                                                            

             

Dépouillement du questionnaire ci-dessus, clef d'analyse, résultats :


A ne lire qu'après avoir fait le test,
(ou, bien sûr, si vous ne voulez pas faire le test ci-dessus, vous pouvez le lire comme vous voulez!)



89 réponses " oui " :

Bienvenue àl'Ordre du Temple Solaire ! La liste de tous les items proposés a été compilée à partir d'’une série d'’études et de témoignages réalisés sur le drame horrible du temple solaire. De nombreux adeptes ont péri au cours de plusieurs « suicides » collectifs pas encore élucidés (certains pourraient également dissimuler des meurtres). Un quintuple meurtre d'’anciens adeptes a également été perpétré au Canada, crime commandité semble-t-il par l’'organisation. En tout 74 personnes ont péri à l'issue de cette tragédie collective.
Un long docu-fiction présenté sur Fr3, avec les interviews d
anciens disciples rescapés, de membres de famille et d’'experts m'’a servi à constituer attentivement tous les items en restituant précisément les comportements caractéristiques de cette secte tels quils étaient décrits. Je n’'ai rien ajouté. Le 3 février 2006 un autre documentaire signé Yves Boisset a été programmé par France 2. Le documentaire a apporté aussi ses précisions utiles pour rédiger l'analyse du présent jeu-test.
Selon le documentaire réalisé par Yves Boisset, le responsable principal de l'OTS, Jo DiMambro, avait fréquenté assidument trois milieux avant d'élaborer sa propre doctrine au travers de l'OTS : celui de la Franc-Maçonnerie, du bouddhisme (le documentaire ne donne pas de précisions supplémentaires à cet égard) et des Rose Croix AMORC. Ainsi il n'est pas particulièrement surprenant que des confusions puissent s'opéer entre les items qui caractérisent l'OTS et des pratiques issues du bouddhisme (et bien mal interprétées, je suppose !)



De 60 à 88 réponses « oui » :

Des personnes sévères pourraient dire avec dérision que vous êtes un "blaireau surconditionné" (J'emprunte cette expression à une personne, T., qui me l'a faite découvrir) ! Si vous avez ce score, cest que l’organisation que vous évaluez ressemble beaucoup par ses dérives sectaires à l’'OTS. Son histoire, et avec la vôtre, pourraient donc mal tourner aussi. Quelques suggestions possibles : S'assurer que l'organisation n’a pas vos coordonnées. Couper les liens. Disparaître de leur réseau d'adeptes. Eventuellement et si des incidents sérieux ont été notés, prendre son courage à deux mains et prévenir Mr ou Me le Procureur de la République pour lui faire un signalement de ces pratiques sectaires si elles sont dangereuses.



De 20 à 59 réponses « oui » :

L'organisation que vous évaluez a bien des points communs avec l'ordre du temple solaire, sans pour autant vous destiner au suicide collectif ! Quelques suggestions possibles : Sans doute serait-il préférable d'éviter sa fréquentation : puisque des dérives sectaires caractérisées y sont bien présentes. Vous pourriez aussi prévenir l'’Unadfi à Paris et l'Adfi locale dans votre région. Au cours d'un entretien dans la permanence de l'adfi, faire partager vos impressions, vos observations et vos doutes concernant cette organisation. L'adresse Internet du site de l’'Unadfi apparaît à la page « droits des victimes », sinon vous la trouverez facilement par recherche sur Google.



De 1 à 19 réponses « oui » :

L'organisation que vous évaluez est quand même bien différente du modèle de l'ordre du temple solaire qui a servi pour élaborer le test. On y retrouve quelques dérives sectaires similaires. Quelques suggestions possibles : Dans le doute, s'abstenir en attendant plus ample information. Rien ne vous empêche de faire des recherches avancées avec Google et sur les forums spécialisés pour en apprendre davantage sur les incidents critiques de cette organisation au travers des témoignages d'’anciens adeptes.



Zéro réponse « oui » :

L'organisation spirituelle que vous évaluez n'’a aucun rapport avec l’'ordre du temple solaire, ni avec aucune de ses pratiques sectaires. Quelques suggestions possibles : Vous pouvez envisager d'’y participer. Attention cependant à rester vigilant : les organisations évoluent très vite, suite à des changements dans leurs dirigeants, mais aussi chez leurs membres. Assurez-vous que le retour en arrière sera toujours possible pour vous, et éviter de donner de votre argent aux projets de cette organisation afin de n’'avoir aucun regret plus tard si les choses se détériorent. Il y a beaucoup d'ONG et d'initiatives caritatives qui en feront un bon usage, mais peut-être vous-même ou vos proches peuvent également en faire bon usage...




PS : je rappelle que ceci est plus un jeu et une provocation à la réflexion et à l'échange qu'un véritable test. En effet, je n'ai pas échantillonné les résultats. Et je serais ainsi très heureux de savoir combien a obtenu l'organisation de votre choix que vous aurez évaluée avec le questionnaire !

 
                                                                                                                                                             

Analyse

"La foi" est très à la mode, y compris dans les milieux bouddhistes pourtant invités par les textes fondateurs du "dharma" à l’'examen critique. Peut-être la foi est-elle aussi un cadeau à ne pas accepter les yeux fermés... Car s'il est difficile déjà de quitter ce qu'on a aimé, il est extrêmement douloureux de devoir abandonner ce en quoi on a cru. Et souvent, il faudrait cependant s'y résoudre, même si c'est comme s'arracher un part de soi... C'est en cela aussi que la foi mal comprise ressemblerait à certains égards à une substance psychotrope addictive ou plutôt à la dépendance qu'elle induit.

Cette foi parfois mal comprise, la foi du charbonnier, peut donc aussi être une forme aigue de dépendance, et si des organisations l'inculquent, c'est aussi peut-être qu'elles savent ce qu'elles font : le coût pour revenir en arrière est souvent trop important aux adeptes qui préfèrent souvent continuer leur engagement, même lorsque celui-ci a perdu sa signification... Cette idée de rendre difficile à l'adepte son retour en arrière est ce qui me gêne le plus dans cette instrumentalisation de la foi qu'on constate ici ou là...
Peut-être ces mots, ainsi posés succinctement, paraîtront péremptoires... Alors je vous prie de bien vouloir m'en excuser et d'introduire entre mes mots les nuances qui s'imposent...

Il semble qu'il puisse exister un engineering de la dépendance dans certaines formes d'organisations. A quel point est-il conscient et/ou systématique de la part de ceux qui dirigent ? Cela je ne le sais pas, et je suppose que cela dépend beaucoup des institutions et des personnes.
La publicité et le marketing savent fabriquer la dépendance aux marques, aux produits, aux habitudes de consommations. Mais tout comme leur ingénierie ne doit rien au hasard, je ne serais pas surpris qu'elle existe aussi sous d'autres formes dans certains n.m.r. voire dans certaines écoles spirituelles, voire chez nos amis bouddhistes ici ou là...
Je veux dire par là que cette foi qui semble cultivée de manière si autonome et naturelle par l'adepte pourrait très bien en réalité être conçue, pensée, inculquée, mise en oeuvre pour assurer à quelques dirigeants la fidélité, l'adhésion et donc, en corollaire, la dépendance des disciples.

Les hommes politiques s'y emploient avec leur électorat, les cabinets en communication et les lobbies avec l'opinion publique, les agences de publicité avec les consommateurs. Pourquoi le monde des n.m.r et des écoles spirituelles serait-il le seul à ne pas y avoir songé ? Faudrait-il qu'ils soient si candides, naïfs, ignorants ou sots pour ne pas le faire ? Et nous devinons que les personnes qui les dirigent sont tout sauf cela.

Que pensez-vous de cette hypothèse d'une habile ingénierie de la dépendance spirituelle discrètement mise en oeuvre par exemple dans certains n.m.r. et qui, vue du point de vue du disciple, s'appellerait tout simplement : sa « foi » ?

Pourquoi (leur) donnons-nous notre foi si facilement ?

 


Fictions spéculatives par Marc Bosche, copyright  28 mars 2006. Textes sous licence Creative Commons (copie autorisée pour usage non commercial). L'éditeur ne peut assumer aucune responsabilité éditoriale pour les sources et les liens externes proposés, ne connaissant pas nécessairement les arrières plans et les contextes des sites et des corpus vers lesquels ces citations ou ces liens pointent depuis la présente page. Le fait de citer ces sources externes ne signifie pas que l'éditeur soit en accord avec toutes les opinions exprimées par ces sources externes.