LES AIDES AU DÉPART

Les principales sources d'aides au financement d'un départ en vacances

La liste suivante n'est pas exhaustive car les modalités d'attribution peuvent différer selon les départements.

Le quotient familial représente souvent une référence pour l'attribution d'une aide.

La Caisse d’Allocations Familiales (CAF)

Les CAF accordent aux familles allocataires, en fonction du quotient familial, des bons vacances dont le montant varie suivant le type de séjour. Ces bons sont utilisables pour des séjours d'enfants en séjours de vacances collectives ou des accueils de loisirs et de scoutisme. Dans tous les cas, l'organisme d’accueil doit avoir conventionné avec la CAF. 
Il est nécessaire de se renseigner auprès de la CAF de son lieu de résidence.

Le Conseil Général

Cette collectivité territoriale peut intervenir en complément des autres aides sous la forme d'une allocation, pour aider les familles en très grandes difficultés. www.conseil-general.com
Se renseigner auprès des assistantes sociales de son quartier.

Les communes (la mairie)
Les communes ou leurs regroupements agissent socialement par le biais de leurs services sociaux, le CCAS ou le service jeunesse. La collectivité propose des séjours de vacances et des accueils de loisirs qu'elle organise ou fait appel à des organisateurs associatifs. L'aide est souvent calculée en fonction du quotient familial et elle est directement déduite de la participation des familles.
Se renseigner auprès de la mairie de sa commune.

Aides exceptionnelles
En fonction de la situation sociale de certaines familles, des aides exceptionnelles peuvent être obtenues qui peuvent couvrir tout ou partie du séjour. Généralement il est nécessaire que cette demande soit instruite par un(e) assistant(e) social(e) des organismes suivant : le CCAS de la commune, les services sociaux du Conseil Général du département
S’adresser en premier lieu à l’assistant(e) social(e) de son quartier ou au bureau d’aide social (CCAS) de sa commune.

Les comités d'entreprise - Les oeuvres sociales
Leur action se présente sous diverses formes : bons et chèques vacances, politiques tarifaires (sur la base du quotient familial, du revenu imposable, ou d'autres indicateurs), actions particulières avec des associations. L'assistante sociale ou le secrétariat du CE informeront les familles de ces possibilités. L'aide couvre partiellement le départ en vacances des enfants ou de la famille
Se renseigner auprès de son comité d’entreprise ou de son employeur.

La Fonction publique
Des prestations d'action sociale peuvent être versées, sous conditions de ressources et de la composition du foyer fiscal.
Se renseigner auprès de son administration-employeur.

La Jeunesse au Plein Air (JPA), dont la Foéven-Fédération des Aroéven est membre.
La JPA et l'Agence Nationale pour les Chèques Vacances (ANCV) sont partenaires pour attribuer des Aides au Projets Vacances afin de  financer le premier départ en vacances de personnes et de familles en difficulté sociale. 
Elle met 
également en place  des aides au premier départ pour les enfants et adolescents. Des projets régionaux sont proposés par les comités départementaux. Se renseigner auprès des comités départementaux.


Les associations de solidarité dites caritatives
Des associations caritatives, (le Secours populaire, les Restos du coeur, pour les plus connus...) recueillent des fonds pour aider au départ d’enfants de milieux modestes ou défavorisés. Ces associations mettent en place leurs propres critères d’attribution.
Se renseigner auprès de sa mairie ou des structures locales ou départementales du Secours populaire

Le dispositif Bourse solidarité vacances (BSV)
Il permet d’obtenir des séjours de vacances à tarifs très réduits. 
Se renseigner auprès des associations caritatives, des centres sociaux et sur le site de l’ANCV, rubrique Bourse solidarité vacances 




http://www.saoneetloire71.fr/grandir/aides-jeunesse/aides-bafa-bafd/#.VyHk6tSLTcs

http://www.cg89.fr/