1939-1940: l'Armée Polonaise en France

 
 
  
 
Après l 'invasion de la Pologne par l’Allemagne nazie, la France mobilisa et, le 3 septembre 1939, déclara la guerre à l’Allemagne. Par motivation patriotique, des milliers d’émigrés polonais travaillant, ou réfugiés en France, demandèrent à s’engager dans l’armée française pour permettre à la Pologne de recouvrer sa liberté.
 
Unes du journal "Grand Echo du Nord" d' août et septembre 1939 (par M. Henri Musielak) : http://sites.google.com/site/unesdugrandechodunordl1939/
 
Le 9 septembre 1939 : un accord franco-polonais est signé pour répondre à cet élan patriotique, permettant la mise sur pied d’une division polonaise en France. Cette division recrutera parmi les citoyens polonais résidant en France, par engagement volontaire et appel de classe.
 
 
 

 

15 septembre 1939 : déclenchement par l’Ambassadeur de Pologne en France de l’ordre d’appel sous les drapeaux polonais par voie d’affiches (dans les deux langues).

 
Le 30 septembre 1939, le gouvernement polonais en exil s'installe à Paris. Le 7 novembre, le Premier Ministre, le Général Wladyslaw SIKORSKI est nommé Commandant en chef.
 

Wladyslaw SIKORSKI

Le recrutement se faisait au sein de l'immigration polonaise ainsi que dans les camps d'internement en Hongrie et en Roumanie.
49.000 polonais furent mobilisés en France, Belgique et Royaume-Uni. Des camps d'internement hongrois et roumains, 34.000 soldats furent évacués vers la France et 40.000 vers la Syrie alors française.
 
 
En dépit, de sérieux problèmes de cantonnement et d'instruction, en juin 1940, l'Armée Polonaise en France comptait 85.000 soldats.

Volontaires polonais en marche vers le camp de Coetquidan

Sur la terre de France furent formés :
  • 1ère Division de Grenadiers (1DG) - Pierwsza Dywizja Grenadierow.
  • 2ème Division de Chasseurs à Pieds (2 DSP) - 2 Dywizja Strzelcow Pieszych
  • La Brigade Autonome de Chasseurs Podhales - Samodzielna Brygada Strzelcow Podhalanskich (SBSP)
  • 10 Brigade de Chars de cavalerie -10. Brygade Kawalerii Pancernej (10 BKPanc)
  • 3ème et 4ème Division d'Infanterie .
En Syrie, la Brigade Autonome de Chasseurs des Carpathes (Samodzielna Brygada Strzelcow Karpackich).
 
   
                                              1) Drapeau     2) Une armée reconstituée        3)  Serment                    
 
1 Dywizja Grenadierow
 
 
 
  
Général Bronislaw DUCH

Appel du matin

  

                                                                           Prêts à repousser une attaque allemande        Gal Sikorski remet les étendards aux sapeurs des

                                                                                                                                                                 1 DG et 2 DSP

2 Dywizja Strzelcow Pieszych :
 

    

Général Bronislaw Prugar-Ketling

   
 

Inspection de la 1ère division du 2eme Rég. d'artillerie légère Varsovie par les

généraux Sikorski et Prugar-Ketling

 

Remise de diplomes d'officiers à Paris en 1940

   
 
 
Planches :
        

 

     
 soldat et officiers en tenue modèle 1935 

Chasseurs 2DSP

 
  
 
 
 

Insigne des Pionniers (R. ZIELINSKI)

 

Le Blitzkrieg en France, en mai 1940, fit s'effondrer la défense au bout de quinze jours et entraîna une évacuation hâtée des forces britanniques ainsi que la capitulation de la France. Les troupes polonaises combattirent sur le front sud : la Division des Grenadiers fut démantelée suite aux pourparlers d'armistice franco-allemands ; à l'issue des luttes dans la région de Champaubert et Montbard, les soldats de la Brigade de Cavalerie blindée mécanisée détruisirent leur matériel sur l'ordre du général Maczek, leur commandant et tâchaient de se frayer le chemin vers le sud ; la 2e Division des Chasseurs stoppa l'offensive allemande sur les collines de Clos-du-Doubs, mais dès le 19 juin, il devint clair que le combat touchait a sa fin, elle franchit la frontiere et se fit interner en Suisse. La Brigade Autonome de Chasseurs de Podhale fut incorporée aux forces alliées en mai 1940 et acheminée en Norvege ou elle lutta a Narvik.

Au total, 50 milliers de soldats polonais prirent part a la défense de la France, avec environ 1400 morts et plus de 4500 blessés. La défaite française signifiait celle des troupes polonaises combattant aux côtés de l'armée de France.

Samodzielna Brygada Strzelcow Podhalanskich (SBSP)

 

Journal Narodowiec des 12 et 13 mai 1940- départ pour Narvik

 
 
 
 
     
 
 

  

 

  
 

1940 la brigade est évacuée de France



La brigade reçoit la Virtuti Militari -1940 - Angleterre

 

 

Forces Polonaises Libres

 
Voir aussi le blog du souvenir polonais en France : http://sf42230.skyrock.com/ 
 
Comments