Accueil

Notre association étant reconnu d'Intérêt Général, en application de l'article 200 du code général des impôts, les dons effectués à notre profit
 ouvrent droit à une réduction d'impôt en faveur des donateurs. 

Notre adresse : En Mairie, Place du 11 novembre, BP1 - 76580 LE TRAIT
_______________________________________________________________________________________________________________________

Sites en cours de réfection

__________________
peinture chat
Chantal ROUSSELET Artiste Peintre Animalier  www.mcrpeinture.com/index.html
_______________________________________________________________________________________________





POURQUOI ARISTRAITCHAT ?

L’homme et son environnement naturel : une histoire vieille comme le monde !

D’abord subi puis peu à peu maitrisé au fil de l’histoire, l’environnement sera toujours un élément clef de notre cadre de vie.
Or, la qualité du cadre de vie constitue la mission essentielle de tous les élus, locaux et nationaux, soucieux du bien – être de leurs concitoyens.

Et le chat errant dans tout cela ?


Le chat errant, appelé aussi « chat haret » fait lui aussi partie intégrante de notre environnement naturel.

Distinct du chat sauvage car n’appartenant pas à la même espèce, le chat errant est de la même famille que nos chats domestiques. L’absence d’un propriétaire  « officiel » constitue donc sa singularité. 

Objectivement : Les chats errants occupent leur niche écologique et sont prédateurs de nombreuses espèces envahissantes, comme les rongeurs.
Par contre, ils sont sources de nuisances importantes et fort désagréables pour les riverains : cris et affrontements nocturnes en périodes de reproduction, émissions d’urines pour le marquage du territoire, creusements dans les espaces plantés pour enfouissement de leurs excréments, éventration des sacs poubelles et épandage d’ordures ménagères. En outre, le chat est une espèce particulièrement prolifique,
chaque femelle pouvant mettre au monde 3 à 4 petit par portée et ceci 3 fois par an.

Subjectivement : Les chats errants entretiennent des rapports privilégiés avec les humains. En effet, bon nombre de personnes apprécient leur présence et parfois même les nourrissent. Il est permis d’affirmer que toutes ces personnes éprouvent vraiment de l’amour pour ces animaux.

Légalement : Les maires de chaque commune sont tenus responsables des dommages occasionnés par les animaux errants, au regard du code rural.

Quelles solutions se présentent aux élus ?


Élimination pure et simple

Un service communal, ou une entreprise privée se charge de la capture et de l’euthanasie des animaux 
errants sur la voie publique.


Outre le caractère cruel et arbitraire de cette méthode, heurtant la sensibilité de bon nombre de nos 
concitoyens, ces opérations sont parfois effectuées sans distinctions et des animaux domestiques peuvent 
également s’en trouver victimes.
De plus, l’espace laissé vacant après élimination des chats se retrouve vite occupé par d’autres chats rendant l’opération inutile et donc peu avantageuse d’un point de vue purement économique.

Gestion durable de la population féline

Il s’agit essentiellement de procéder à la capture des chats errants puis de les stériliser, de les vacciner et de les tatouer. Les animaux peuvent ensuite être proposé à l’adoption ou simplement relâchés sur leur lieu de vie.

Plus coûteuse au démarrage que la solution précédente ( frais de vétérinaire obligent ) , cette solution présente l’avantage de stabiliser durablement le nombre de chats présents sur un secteur.
 En effet, le chat étant un animal territorial empêchera la venue d’autres individus tout en ne pouvant lui-même se reproduire du fait de la stérilisation.
Autre avantage non négligeable : cette méthode est nettement plus appréciée par l’opinion publique que la précédente.
Cette gestion peut être effectuée, au gré des situations, soit par un service municipal, soit par une association de bénévoles.

ACTIONS PROPOSEES


L’association ARISTRAITCHAT se propose de mener à bien les actions suivantes :
- Recensement et comptage de la population féline, quartier par quartier. L’aide de la Police municipale sera très précieuse.
- Capture des chats errants de tous ages et tous sexes.
- Stérilisation des femelles, castration des mâles, réalisées en clinique vétérinaire. Le praticien sera choisi par l’association en fonction de ses compétences, de sa disponibilité et des tarifs proposés.
- Tatouage de chaque animal simultané avec l'opération ci – dessus, inscription au registre national et à celui de l’association.
- Hébergement temporaire des chats durant la convalescence consécutive à la stérilisation.
- Remise en liberté sur le lieu de capture.


Vous pouvez également prendre connaissance ou télécharger le pdf Rapport ChatsSansAbris_2 que vous trouverez ci-dessous

A noter que nous ne sommes pas un refuge et que nous n'avons pas vocation à l'être.
SelectionFile type iconFile nameDescriptionSizeRevisionTimeUser