Evolution de la population mondiale (FAOSTAT)



La population mondiale est en constante augmentation, avec pour conséquence d'augmenter la demande en produits alimentaires.

De tous les continents, l'Asie est le lieu de la plus forte augmentation de la population.


Apports calorifiques dans le monde (FAOSTAT)

En dépit de l'augmentation de la population mondiale, l'offre alimentaire continue de satisfaire les besoins, mais avec de grandes disparités régionales.


Valeur ajoutée de l’agriculture, de l’industrie et des services (FAO Statistical Yearbook 2013)

Dans le monde, l'agriculture participe peu à la valeur ajoutée, comparativement aux autre secteurs économiques. C'est en Afrique que le secteur agricole participe le plus à la valeur ajoutée agricole, tandis qu'ailleurs dans le monde l'agriculture est de moins en moins importante économiquement en raison de la forte progression des secteurs de l'industrie mais surtout des services.


Apports calorifiques dans le monde

Les points chauds de carence alimentaires se trouvent principalement en Afrique et en Asie, des continents à forte progression démographique et économique.


Superficies arables dans le monde (1992 – 2009)

Dans le monde, les superficies arables représentent peu par rapport au total des superficies pastorales, prairies et cultures permanentes. Les superficies arables se trouvent principalement sur le continents américain, en Asie et en Europe.

Superficies arables par habitant en 2009 (ha/hab.; FAOSTAT)

Les superficies arables par habitant sont faibles en Asie et dans une moindre mesure en Afrique.

Évolution actuelle et future des ressources en terres comparées à l'accroissement de la population dans le monde

Dans le monde, le superficies arables par habitant diminuent de plus en plus, en raison de la saturation des superficies arables et de l'augmentation de la population.

Principales importations agricoles dans le monde

Les céréales représentent les principales importations agricoles au niveau mondial. Elles sont la base de la sécurité alimentaire mondiale.

Principales productions et importations agricoles en Afrique en 2012

En Afrique, les cultures vivrières comme le manioc, constituent la source principale de nourriture, mais la sécurité alimentaire repose principalement sur les céréales qui sont principalement importées.

Production de céréales dans le monde



Consommation en fertilisants dans le monde (2002-2009)

La consommation en fertilisants est de plus en plus importante dans le monde, reposant principalement sur l'azote tandis que la consommation en fertilisants phosphatés et potassiques stagne.

Consommation en fertilisants dans le monde (2009)

La forte demande et progression de la consommation en fertilisants azotée se trouve  surtout en Asie en raison des besoins importants de l'agriculture.

Rendement des céréales (Qx/ha)
Partout dans le monde, sauf en Afrique, les rendements des céréales augmentent de façon importante en raison du progrès technologique.

Corrélations (R2) Engrais – Rendements céréales (2002 à 2012)

Les rendements des céréales sont sous l'influence de plusieurs facteurs (variétés cultivées, fertilisation, pesticides, mécanisation, etc.). Dans les pays en voie de développement ou émergents, plus que dans les pays développés, les rendements sont poussés par l'utilisation des fertilisants azotés qui sont très peu consommés en raison de leur coût élevé.

Efficience d’utilisation de l’azote

L'efficience de l'utilisation de l'azote en agriculture diminue de plus en plus en dans les pays à forte progression de la consommation, comme l'Inde, la Chine ou l'Egypte. En revanche, dans des pays comme les Etat Unis d'Amérique, le Brésil ou le Bangladesh l'efficience reste constante dans le temps, en raison de meilleures techniques culturales. Dans les pays comme la France, les Pays Bas ou la Grèce, l'amélioration de l'efficience d'utilisation de l'azote provient surtout des autres technologies agricoles (variétés cultivées, techniques de fertilisation, etc.). 

Rendements céréaliers au Maroc

Les rendements céréaliers au Maroc progressent peu en raison de multiples facteurs, tels que la forte variabilité climatique, la faible utilisation des intrants et des variétés sélectionnées.

Consommation des principaux éléments fertilisants au Maroc

L'utilisation des engrais est très faible au Maroc, en comparaison des besoins des cultures et des possibilités offertes par le climat et les sols.

Utilisation des engrais au Maroc


Consommation d’engrais par région en 2009/10 au Maroc


Consommation d’engrais par culture au Maroc


Un tiers des engrais sont utilisés par les cultures sucrières, les agrumes et les cultures maraîchères, qui occupent moins de 5 % de la superficie agricole utile.

Les cultures céréalières, qui occupent 63% des superficies cultivées, mobilisent environ 43 % des tonnages globaux.

En moyenne seulement 50% des exploitations agricoles utilisent les engrais. Ce taux est de 46%  pour les exploitations ayant moins de d’1 ha et de 73% pour les exploitations de plus de 100ha.


Estimations des besoins en engrais à l'horizon 2020 au Maroc


Estimations des besoins en engrais par culture à l'horizon 2020 au Maroc

De toutes les cultures, ce sont les céréales et l'olivier qui sont les moins pourvues en fertilisants en dépit du fait que ces cultures sont à la base de la sécurité alimentaire au Maroc.

FERTIMAP: La Carte de Fertilité des Sols Cultivés au Maroc

www.fertimap.ma

La fertilisation des cultures peut être améliorée durablement au Maroc grâce au conseil agricole. Le projet de « Carte de fertilité des sols cultivés au Maroc » qui est réalisé dans le cadre de la convention signée entre le Groupe OCP, le Ministère de l'Agriculture et de la Pêche Maritime et l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) sert à appuyer le conseil agricole dans le domaine de la fertilisation des cultures.

Ce projet, qui s’inscrit dans le cadre du Plan Maroc Vert (PMV), est réalisé par un consortium composé de l’INRA, l’IAV Hassan II et l’ENA de Meknès, pour répondre au souci de développement d’une agriculture compétitive et raisonnée.