La fertilisation des céréales




Site scientifique à but non lucratif créé par Riad BALAGHI et Mohammed JLIBENE chercheurs à l'INRA (Maroc)



La fertilisation est recommandée actuellement pour l'azote et le phosphore principalement. Le potassium parait être disponible dans le sol en quantité suffisante. Des petites quantités sont cependant recommandées.


Mode d'application

Il y a deux types d’application, comme engrais de fond ou engrais de couverture. Les engrais sont sous forme de granule ou poudre, mais dans certains pays l’engrais liquide est utilisé.


Les engrais contiennent généralement, l’azote, le phosphore et le potassium, séparés ou en mélange selon des proportions indiquées.

L’engrais de fond est enfouis dans le sol, au semis ou avant. L’engrais de fond se décompose lentement et il n’est pas sujet à des pertes importantes.

L’engrais de couverture est appliqué après la levée, autant de fois qu’il y a des chances ou chutes de pluie.



Recommandations

Quantités d’azote (N), de phosphore (P) et de potassium (K), nécessaires pour un quintal de grain récolté:

 

Elément fertilisant

Quantité par quintal

Quantité pour 60 quintaux

Apport du sol

N

3,0 Kg

180 Kg

0-60 Kg

P

1,5 Kg

90 Kg

0-50 Kg

K

4,0 Kg

240 Kg

Tout

Les sols argileux sont suffisamment pourvus en K.

 

NB: Ne confondez pas le kg du minéral pur avec le kg de l’engrais. Un quintal de sulfate d’ammoniaque par exemple contient 21 kg d’azote. Un quintal d’ammonitrate en contient 33,5 kg, et un quintal d’urée en contient 46 kg de N pur. Sur chaque sac d’engrais il y a la proportion correspondante de l’élément minéral. La formule 14:28:14 veut dire que sur 100 kg de l’engrais, il y a respectivement, 14 kg d’azote, 28 kg de phosphore et 14 kg de potasse. Quand vous achetez votre engrais, calculer le prix de l’élément fertilisant pour pouvoir identifier l’engrais le moins cher. Diviser la somme à payer par le chiffre indiqué sur le sac, 21, 33 ou 46 pour respectivement le sulfate d’ammoniaque, l’ammonitrate et l’urée.

 

Quelques exemples d’engrais disponibles sur le marché et leur composition en éléments minéraux, azote (N), phosphore (P) et potassium (K):


Nom commercial

N

P

K

A appliquer de préférence

Avant semis

Après semis

Ammonitrate

33,5

0

0

+

+

Sulfate d'ammoniaque

21,0

0

0

+

 

Urée

46,0

0

0

 

+

Supertriple

0,0

45

0

+

 

Sulfate de potasse

0,0

0

48

+

 

14-28-14

14,0

28

14

+

 

ASP

19,0

38

0

+

 

 

Les analyses du sol vous permettront de mieux rationner votre apport. Une jachère ou une parcelle occupée par une légumineuse laissera plus d’azote qu’une parcelle occupée par une autre culture. Des doses de 60 kg d’azote ont été trouvées dans le sol, une économie non négligeable.

 

Efficience

Les éléments P et K ne sont pas très mobiles dans le sol donc restent non loin des racines au cours du développement de la plante, par contre N migre en profondeur entraîné par l’eau (lessivage). Donc, le P et K peuvent être appliqués au début de la campagne. L’azote peut être fractionné pour limiter les pertes par lessivage. Ainsi par exemple, on peut mettre 20 unités au semis, et appliquer le reste en deux reprises au cours du cycle correspondant, respectivement, au stade tallage, et montaison. Tout apport d’azote après montaison n’aura d’effet que sur la qualité nutritionnelle du grain. La phase montaison est très exigeante en N. Donc le sol doit être pourvu en N à ce stade. Les applications d’après levée sont fonction de ‘lhumidité du sol. L’azote est toxique en cas de déficit hydrique dans le sol. L’importance des pluies reçues vous renseignera sur la quantité d’N à mettre.

 

Application

Semis

Tallage

Montaison

1

80

 

 

2

60

40

 

3

40

40

40

4

20

40

40

5

60

60

60

Exemple de fractionnement (kg du minéral pur)

 

N'oubliez pas l'apport du sol. Le cas 5 a été utilisé en intensif à l'INRA, le sol a apporté 20 kg en plus; le rendement obtenu a atteint les 90 qx/ha.


Comme la pluie devient rare au Maroc, on peut réduire le nombre d'applications. Dans ce cas, on pourra forcer la dose au semis. Certains agriculteurs préfèrent ne pas mettre d'azote après une année de sécheresse.