Accueil

LES SENTIERS DU 410

Bonjour à tous,
Voici la nouvelle carte des sentiers du 410 datée du 16-12-04 version 7,2
Le sentier Chrome évite maintenant le marais.
Un nouveau sentier ChromePetit  relie le Chrome au Petit-Castor.
Un sentier Carrière relie la Vétéran à la Carrière.
La neige arrive, bonnes randonnées

J. Chantal Roy


__________________________

La saison de navigation lancée au Grand lac Saint-François

PUBLIÉ LE VENDREDI 22 JUILLET 2016

Après un début de saison catastrophique, la situation s'améliore au Grand lac Saint-François. Comme son niveau a monté, il est maintenant possible d'y mettre les bateaux à l'eau, au grand soulagement des riverains et des commerçants.

Quarante jours plus tard, le vent a tourné grâce notamment à des pluies abondantes.

Guy Labbé, plaisancier du Grand lac Saint-François, devant le lac. Des embarcations sont amarrées au quai derrière lui.Guy Labbé, plaisancier du Grand lac Saint-François   PHOTO : ICI ESTRIE

On est tout joyeux. On sait qu'on va pouvoir entreprendre notre saison de voile, et il nous reste un bon deux mois.

Guy Labbé, plaisancier

La situation s'améliore de semaine en semaine, lors de chaque averse. « On est encouragés parce qu'on ne pensait pas que le lac pourrait remonter à ce niveau aussi rapidement », ajoute-t-il.

La Marina Le Grand Bleu de St-Joseph-de-ColeraineLa Marina Le Grand Bleu de St-Joseph-de-Coleraine   PHOTO : ICI ESTRIE

Au plan financier, cependant, le rattrapage s'annonce difficile.

« La base est sauvée par nos clients saisonniers. Nos clients de fin de semaine, de ce côté-là c'est affreux », déplore André Bébard, propriétaire du Camping Marina, Le Grand Bleu.

André Bédard, propriétaire de la Marina Camping, Le Grand Bleu de St-Joseph-de-Coleraine, sur le quai entouré de bateauxAndré Bédard, propriétaire de la Marina Camping, Le Grand Bleu de St-Joseph-de-Coleraine   PHOTO : ICI ESTRIE

Des riverains ont également dû faire quelques réaménagements. Certains ont rallongé leur quai d'autres doivent se mouiller les pieds pour avoir accès à leur embarcation.

Le 9 juin, les maires des cinq municipalités qui bordent le plan d'eau avaient sonné l'alerte. Selon eux, la mauvaise gestion du barrage Jules-Allard était responsable du très bas niveau de leur lac.

« Le centre d'expertise hydrique n'a pas d'excuses de mea culpa, mais ils sont sensibilisés à la situation et nous ont assuré que dans le futur qu'il y aura une gestion plus serrée et nous les citoyens on a mis sur pied un comité de surveillance », avance Denys Huot, président de l'Association des riverains du chemin du barrage.

Denys Huot, président de l'Association des riverains du chemin du Barrage du Grand lac Saint-FrançoisDenys Huot, président de l'Association des riverains du chemin du Barrage du Grand lac Saint-François   PHOTO : ICI ESTRIE
_____________________

_______________________________

(suivez-nous sur Facebook!)

PROJET D’ART ÉPHÉMÈRE

À réaliser sur le Terrain communautaire du Grand lac Saint-François 

APPEL AUX ARTISTES et ARTISANS de la région des Appalaches 

Vous êtes artiste ou artisan et vivez dans la région des Appalaches? 

Venez nous rencontrer au 736 chemin du Barrage, Saint-Joseph de Coleraine, à l’angle du chemin des Cerfs, samedi le 11 juin à 11 h. 

Nous vous offrons l’opportunité de participer à un PROJET D’ART ÉPHÉMÈRE sur le thème « L’INATTENDU » réalisable sur le Terrain Communautaire du Grand lac Saint-François, terrain situé sur les rives de celui-ci, d’une surface d’une dizaine d’hectares et où se trouvent le Pavillon-des-Jardins, des espaces dégagés et des sentiers dans le boisé, bordés de fiches informatives.

Cet évènement vous offre un espace de visibilité et l’opportunité, peut-être, de sortir de vos zones de confort habituelles. Bref, un défi!

Nous vous proposons de parcourir ce lieu varié et riche en possibilités à la recherche d’un endroit que vous vous approprierez en vue de réaliser une œuvre originale.

Nous répondrons à toutes vos questions, tiendrons compte de vos choix et mettrons au point une formule qui pourra convenir à la plupart.

Trois prix seront offerts,  lors de la cérémonie de clôture du 21 août 2016. Le choix sera fait par le public.

Chantal Ferland, Nicole Leclerc et Geneviève Ousset

N.B. : Si vous ne pouvez vous présenter, n’hésitez pas à communiquer avec nous: 418-331-5278 ou projetdecentre@gmail.com

___________________________

ACTIVITÉS PROCHAINES À NE PAS MANQUER


Sur la photo (de gauche à droite) : Geneviève Ousset, initiatrice du projet « Art éphémère : l’Inattendu », Francis Lacave, initiateur du site d’observation ornithologique sur le Terrain communautaire et Gisane Routhier, présidente du club des ornithologues de la région de l’Amiante

·             Matinée d’initiation à l’ornithologie, samedi le 28 mai, de 9h00 à midi, au Terrain communautaire du GLSF, avec Gisane Routhier et Francis Lacave

·             Présentation du projet d’art éphémère sur le thème « l’inattendu », samedi le 11 juin à 11h, au Terrain communautaire, avec Chantal Ferland, Nicole Leclerc et Geneviève Ousset

·             « Vivre avec les oiseaux au Grand lac Saint-François » : conférence offerte par Gisane Routhier, le 10 juillet 2016, au sous-sol de l’église St-Daniel

_______________________

   Inauguration du pavillon Des Jardins (le 4 juillet 2015)
Terrain communautaire du Grand lac Saint-François
https://sites.google.com/site/arcglsf/home/Inauguration%20du%20pavillon%20Des%20Jardins.png.jpg?attredirects=0
(en partant de la droite du frêne noir planté à cette occasion)


Alice Dussault, représentante des Serres Arc-En-Fleurs, Gilles Gosselin, maire de St-Joseph-de-Coleraine, Marcel Gaumond, président de la Corporation du terrain communautaire du GLSF, Yves Gilbert, directeur de la Caisse Desjardins de la région de Thetford et Denys Huot, président de l'Association des riverains du chemin du Barrage


__________________________________________________


Allocution de M. Gilles Gosselin, maire de Saint-Joseph-de-Coleraine, à l'occasion de l'inauguration du pavillon



Phase I (en haut: actuelle) & phase II (à venir)

par Marcel Gaumond, président de la Corporation du terrain communautaire du GLSF


Un projet de Centre visant la protection du lac et de la forêt

Conçu en 2007, lors du “boum médiatique” faisant état de l’envahissement par les algues bleues-vert (bloom) d’un nombre de plus en plus grand de lacs habités du Québec, le “projet de Centre” du terrain communautaire du Grand lac Saint-François s’est donné d’emblée, au départ, comme objectif: la protection du lac et de la forêt. Dans les divers documents accessibles sur ce site, à la rubrique Corporation du terrain communautaire, on trouvera les moyens envisagés dans le cadre de ce projet pour favoriser cette protection. On y trouvera également de l’information sur les divers travaux qui furent réalisés sur le terrain, au cours des dernières années, grâce à l’action bénévole des riverains et aux subventions obtenues de plusieurs organismes: la plantation de plus de mille arbres d’essences indigènes, l’aménagement de sentiers balisés de fiches informatives et de panneaux de signalisation, la création d’une aire d’accueil et de diverses aires d’observation, dont l’aire d’observation ornithologique réalisée l’été dernier avec le concours des Serres Arc-en-fleurs.

Un pavillon comme lieu de rassemblement et d’animation

Avant de procéder à la construction du pavillon dont le plan nous a été fourni par l’architecte Pierre Thibault, bien connu pour sa conception de “maisons en harmonie avec la nature”, il nous a fallu rendre le puits artésien de même que les installations septiques déjà présentes sur le terrain à la fois fonctionnels et conformes aux règlements actuels. Cela put finalement se réaliser grâce à la coopération en grande partie bénévole d’un ingénieur et de l’entrepreneur Gosselin-Tremblay à qui avait été confié le contrat de construction du pavillon.

La construction du pavillon se fit en deux étapes: la dalle de béton ainsi que les raccordements (eau, électricité, égouts) furent réalisés à la fin de l’été 2014; quand au bâtiment, il ne put être installé qu’en janvier 2015. On remarquera sur la photo qu’il diffère du plan initial accolé à la photo. C’est que pour éviter d’endetter la corporation, nous avons pris la décision de nous en tenir qu’à cette partie de la construction que nous étions actuellement en mesure de payer. La bonne nouvelle étant que nous disposerons, à compter de l’été 2015, de tous les services requis pour faire du pavillon le “lieu de rassemblement et d’animation” dont nous rêvions: bureau et petite salle de réunion, bloc sanitaire, cabanon et toit couvrant une partie du plancher en béton. D’éventuelles futures subventions permettront, suivant le cas, de construire la prolongation du toit, d’ajouter l’ilot de cuisine et le foyer initialement prévus, voire de fermer l’ensemble du pavillon avec de larges fenestrations, tel qu’illustré sur le plan.

À partir de maintenant, le défi consistera à faire la démonstration que ce “projet de Centre” qui a mobilisé l’action bénévole d’un bon nombre de riverains depuis huit ans est en mesure de répondre aux besoins et nécessités qui ont motivé sa conception et sa réalisation!

 [M. G., au nom des membres du c.a. de la Corporation du terrain communautaire: Pierre Bolduc, Francis Lacave, Rhéo Mercier, Denys Huot, Gilles Gosselin et Richard Dostie]

****

MATINÉE D'INITIATION À L'ORNITHOLOGIE

samedi 23 mai 2015, à 8h30

  • Offerte par Gisane Routhier, présidente du CORA (Club des ornithologues de la Région de l'Amiante) et par Francis Lacave, secrétaire-trésorier de la Corporation du terrain communautaire du GLSF... et ornithologue
  • Rendez-vous au stationnement du Terrain communautaire du GLSF
  • Durée de l'activité: environ 2 heures
  • Chaque participant-e est invité-e à apporter une paire de jumelles
N.B.: L'activité est gratuite. En cas de pluie, elle sera remise au lendemain, à la même heure. En cas de doute concernant les conditions météo, contacter, la veille, Francis Lacave au num. 418-423-7184. 

Francis Lacave sur le site d'observation ornithologique du T.C.

_____________________________________

LE PAVILLON DU TERRAIN COMMUNAUTAIRE

Construction de la “phase 1” / été 2014

Le plan du “Pavillon Des Jardins”: une conception de Pierre Thibault, architecte

Avant d’entendre parler le cinéaste Denys Arcand à propos de son dernier film “Le règne de la beauté” à l’émission Tout le monde en parle de dimanche dernier, peu de gens parmi nous connaissaient l’architecte Pierre Thibault pourtant devenu célèbre pour ses “maisons en harmonie avec la nature”, dont le nouveau monastère de Val-Notre-Dame des moines trappistes qui ont dû quitter il y a quelques années leur ancienne abbaye d’Oka.

Hier, 10 mai, le quotidien Le Soleil consacrait deux pages entières à cet architecte dont le dernier film d’Arcand présente plusieurs des créations situées dans la région de Charlevoix. 

Lors de la première assemblée générale de la “Corporation du terrain communautaire du Grand lac Saint-François” qui eut lieu le 24 août dernier (voir compte-rendu ci-après), j’ai informé les riverains présents du fait que M. Thibault avait accepté de réaliser les plans du pavillon que nous projetions de construire à l’été 2014. Celui-ci tint parole et nous avons donc amorcé, au cours de l'hiver dernier, avec lui et des collègues architectes de son atelier une démarche qui devrait sous peu se concrétiser par cette construction.

Marcel Gaumond, Pierre Thibault et Francis Lacave 

La construction du pavillon, une fois complétés les travaux d'aménagement du terrain communautaire 

Il y aura bientôt sept ans que s'est amorcé le Projet de Centre dans le cadre duquel la construction d'un pavillon fut envisagée comme devant se réaliser après l'aménagement du terrain communautaire (plantation, aménagement de sentiers et d'une aire d'accueil, réalisation d'affiches informatives). Nous en sommes rendus là, non sans avoir dû traverser bien des obstacles parmi lesquels il y aurait lieu sans doute de nommer en première place l'indifférence d'un bon nombre de riverains. 

Indifférence et opposition 

Une indifférence, voire chez certains une opposition qui pouvait s'exprimer dans les termes suivants: "à quoi bon un terrain communautaire, alors que nous avons tout un chacun ce qu'il nous faut comme services et équipements sur nos terrains individuels?" ou encore "à quoi bon planter des arbres sur un tel terrain, n'y-a-t-il pas suffisamment d'arbres dans la forêt tout autour?" et puis encore "qui fréquentera ce pavillon, si un jour il devait être construit; ne sommes-nous pas assez occupés comme c'est là avec nos amis et les membres de nos familles?". 

Les nombreux avantages

Est-il vraiment nécessaire de souligner à nouveau tous les avantages qu'implique ce projet de Centre (?): 

  • un lieu ayant comme vocation de sensibiliser riverains et visiteurs à la nécessité des mesures à prendre pour protéger les fragiles ressources environnementales, cela dans un contexte historique où des bouleversements majeurs sont annoncés comme résultants de l'action abusive des êtres humains;
  • un lieu qui est appelé à offrir toute une gamme d'activités culturelles et sociales de nature à nourrir des loisirs enrichissants et un sentiment d'appartenance à la collectivité;
  • un lieu où, suivant la suggestion d'amis riverains, nous projetons d'installer bientôt un parc d'amusement pour enfants ainsi qu'une station de mise en forme pour adultes;
  • un lieu déjà présenté dans le "Guide ornithologique de la région de Thetford" comme l'un des principaux sites d'observation des oiseaux" de notre région;
  • un lieu, enfin, où cyclistes et promeneurs pourront prendre une pause et échanger dans un environnement où nous aurons le souci de préserver la beauté.

Financement et construction du pavillon

Étant parvenus à amasser une somme de près de cent mille dollars, spécifiquement pour la construction du pavillon, grâce à la contribution des Caisses Desjardins de la région ainsi qu'à celles du Pacte rural et de la ville de St-Joseph-de-Coleraine, puis de la ville de Thetford, nous avons fait parvenir récemment un appel d'offre à plusieurs entrepreneurs de la région en vue d'obtenir des soumissions pour cette construction.

Lors de la prochaine réunion du conseil d'administration de la corporation du terrain communautaire, le choix sera fait de l'un de ces entrepreneurs en fonction des soumissions soumises. Le budget actuel ne nous permettra pas pour l'instant de fermer le grand espace de rencontre du pavillon, mais si nous parvenions par la suite à obtenir d'autres subventions, ce grand espace sera alors fenestré et chauffé: ce qui permettra éventuellement d'y tenir des activités pendant les quatre saisons de l'année.

Démarches de financement en collaboration avec la SDE de Thetford

Afin que nous puissions obtenir de nouvelles subventions, mesdames Carole Mercier, Heidi Bédard et Geneviève Clavet-Roy de la Société de développement économique de Thetford ont accepté de nous aider à élaborer un "plan d'affaires" et se sont également montrées disponibles à nous accompagner tout au long des diverses démarches impliquées dans un tel plan.

Pavillon Des Jardins - phase 2 - fenestré et chauffé

Personne-ressource en environnement

Grâce à une subvention d'Emploi d'été Canada, nous avons pu à nouveau, cette année, offrir à une étudiante un emploi de huit semaines qui sera entièrement consacré aux travaux à réaliser sur le terrain communautaire. Nous vous informerons bientôt du nom de cette étudiante et des tâches qui lui seront confiées.

Appel aux riverains

Bien que le terrain communautaire du Grand lac Saint-François sera ouvert à tous, il deviendra bientôt crucial que les riverains du lac s'impliquent de plus en plus activement soit dans la gestion des activités qui y prendront place, soit en participant à ces activités. En vue de cela, nous vous tiendrons au courant de tous les nouveaux développements et n'hésiterons pas à solliciter votre contribution. Il en va, bien évidemment, de l'avenir de ce terrain, de l'entretien de ses sentiers et de la qualité des activités qui y seront offertes.

Ouverture du terrain: lundi, le 26 mai

Nous ouvrirons la barrière du terrain communautaire à compter du 26 mai, soit à la date du début de l'emploi de l'étudiante qui occupera pendant les semaines qui suivront la fonction de "personne-ressource en environnement".

Aire d'observation ornithologique en bordure du Grand lac Saint-François

Nous comptons d'ici la fin du mois de mai installer en bordure du lac, au bout de la voie de service du terrain communautaire, une palissade végétale qui facilitera l'observation des oiseaux qui sont nombreux à se manifester à cet endroit.

Cette opération se fera en collaboration avec M. Marc Dussault, propriétaire des Serres Arc-en-fleur, partenaire du terrain communautaire du GLSF.

Commentaires, encouragements et engagement

Pour nous encourager, si vous aviez le temps et le goût de commenter cette aventure de "projet de Centre" ou si vous vous sentiez la générosité et la motivation de vous y engager avec nous, écrivez-nous à l'adresse de courriel suivante: projetdecentre@gmail.com

Marcel Gaumond

Président de la corporation du terrain communautaire du GLSF & v-p. de l'ARC

P.S.: Pour autres documents sur ce projet, voir la rubrique "Corporation du terrain communautaire" dans le menu de gauche.

____________________________

1ère assemblée générale de la Corporation du Terrain communautaire et méchoui musical du 24 août 2013

Le 24 août dernier avait lieu le Méchoui musical organisé par l’ARC sur le site du Terrain communautaire. Sous un ciel radieux, l’activité s’est déroulée avec succès, dans une ambiance conviviale et festive. Tous les participants ont grandement apprécié le méchoui et les musiciens invités pour l’occasion. Un grand merci aux organisateurs pour cette belle soirée !

Cette journée a aussi été marquée par la tenue de la première assemblée générale de la Corporation du terrain communautaire (officiellement créée le 31 mai 2013). Au cours de cette assemblée ont été élus les membres du Conseil d’administration de la corporation, soit : M. Marcel Gaumond (président), M. Pierre Bolduc (vice-président), M. Francis Lacave (secrétaire-trésorier) ainsi que messieurs René Charest, François Décary, Denys Huot et Gilles Gosselin en tant qu’administrateurs.

Une conférence de presse a suivi l’assemblée et plusieurs personnalités étaient réunies pour l’occasion. Étaient présents, entre autres, les représentants d’organismes invités à siéger sur le conseil d’administration de la Corporation du terrain communautaire (René Charest du parc national de Frontenac et du RPGLSF, François Décary de la réserve écologique de la Serpentine-de-Coleraine et Francis Lacave du Club d’ornithologie de Thetford), les représentants des organismes ayant contribué au financement du Projet de Centre (Chantal Gilbert de la Fondation Hydro-Québec pour l’environnement, Mathieu Brochu des Caisses Desjardins de Thetford, Josette Vaillancourt du Pacte rural de St-Joseph-de-Coleraine, Michelle Thibault de l’Association des riverains du Grand lac Saint-François et Cosmin Vasile du CRECA) et les partenaires participant au projet (dont Marc Dussault des Serres Arc-en-Fleurs).

On a aussi profité de l’événement pour remercier tous ceux ayant participé et collaboré au projet de Centre du terrain communautaire et pour informer sur les actions et les tâches réalisées jusqu’à maintenant sur le terrain. Concernant celles à venir, M. Marcel Gaumond, président de la Corporation, a annoncé qu’ils auront probablement la chance de pouvoir compter sur un précieux collaborateur dans le domaine des «maisons vertes» au Québec, l’architecte Pierre Thibault, pour la réalisation du pavillon du terrain communautaire, prévue au printemps 2014.