Accueil‎ > ‎Actualités‎ > ‎

Des nouvelles d'Armelle et Vincent (VSI sur Bogota)

publié le 12 déc. 2016 à 12:06 par Association Arc en Ciel   [ mis à jour : 11 mai 2017 à 12:38 ]
https://picasaweb.google.com/104363479243423084198/6363325857033794193#6418963227642531826
Pour en savoir plus sur leurs participations au projet Oasis, voici quelques nouvelles d'Armelle et Vincent Renauld-Giard présents sur Bogota depuis fin septembre 2016 et qu'Arc en Ciel parraine.

L’idée centrale est d’offrir aux jeunes, fréquemment laissés à eux mêmes, des alternatives aux risques de la rue. C’est ainsi qu’en 2015, plus de 600 enfants et jeunes ont participé régulièrement aux diverses activités ludiques et éducatives proposées par Oasis.

 

Parmi les propositions récentes dont Armelle coordonne le développement, une ludothèque a par exemple été mise en œuvre, à destination des tout-petits le matin et des adolescents l’après-midi. Par sa pédagogie, elle vise à la fois à développer le respect des règles, des autres, des espaces communs, et à stimuler le développement cognitif et les prises d’initiatives.

Dans un autre registre, Armelle coordonne également le projet « Aliados 10 » qui fait suite à la volonté du Ministère de l’Education Nationale Colombien de mettre en relation des collèges-lycées de quartiers aisés et défavorisés. Dans ce cadre, Oasis construit actuellement des ponts interculturels entre les élèves du collège de quartier et ceux du Lycée Français de Bogota : formation d’une équipe de rugby, construction d’objets sur le thème de l’environnement, ou encore préparation d’un voyage commun en France sur le thème du service. L’idée fondamentale de ce projet est de permettre aux élèves, par la rencontre d’un autre milieu social, à la fois de mieux se connaitre et de gagner en maturité.

 

Quant à Vincent, Ingénieur de formation, il coordonne avec une salariée colombienne le projet Habitat qui consiste à  développer la construction de maisons en préfabriqué en lien avec une Fondation locale, et à favoriser les projets d’amélioration de l’habitat existant dans le quartier.

Sur ce dernier point, une activité importante de micro-crédit a par exemple été récemment mise en place, sur le principe du « contrat de confiance », qui permet à la fois de toucher les publics les plus fragiles qui cherchent à améliorer leur logement (agrandissement, réparations, etc.) et de gérer le risque par les solidarités communautaires.

De même, plusieurs propositions techniques simples et bon marché sont faites aux habitants du quartier en partenariat avec des instituts de formation et le « service social » d’un lycée favorisé de Bogota. On y trouve pour illustrer un projet d’installation de chauffe-eau solaires, ou encore celui d’un isolant écologique issu du recyclage de vêtements acryliques.

 

Enfin, au delà de leurs missions de volontariat, Armelle et Vincent, avec leurs deux enfants, vivent actuellement une belle immersion dans la vie locale bogotanaise et découvrent progressivement les différences interculturelles qui offre chaque jour sont lot de joies et d’étonnements !


Légende photos (dans l'ordre de défilement) :

1 : l’équipe Oasis au grand complet avec quelques amis locaux du quartier

2 : Armelle et Vincent avec leurs deux enfants

3 : Construction d’une maison en préfabriqué

4 : Après-midi ludothèque à Oasis