L'isolation phonique écologique

Ces informations sont précieuses. Elles sont le fruit de notre expérience et d'un long travail.
Nous les mettons à disposition gratuitement. Afin que cela perdure, soutenez nous simplement
en adhérant ou en faisant un don.



L'isolation phonique est bien plus complexe que l'isolant thermique.
Le bruit est composé d'une multitudes de son de hauteur et de fréquences différentes. Chacun réagissant différemment en fonction des matériaux.

De plus, il est souvent difficile de rattraper le problème une fois le bâtiment terminé.
Mieux vaut donc anticiper ce point dés la conceptions du bâtiment.
Voici les grands principes à respecter.


Les différentes formes de propagation du son:


Pour commencer il faut comprendre comment le son se propage.

- Les bruits aériens se propagent dans l'air et sont arrêtés par un matériaux dur. Pour faire simple , plus le matériaux est dense plus il stoppera le son.

- Les bruits d'impact se propagent à travers les matériaux. Plus le matériaux est dense, plus le son va loin (penser à l'indien qui pose son oreille sur les rails pour écouter venir le train à plusieurs km). Plus il est mou plus le son est arrêté.

En fait ce n'est pas si simple, car le bruit aérien qui rencontre un matériaux dense, se transforme en partie en bruit d'impact et résonne dans le matériaux. Et le matériaux dense va raisonner et transformer le bruit d'impact en bruit aérien plus loion.





Toujours est-il qu'en fonction des situations, on cherchera plutôt à arrêter un bruit d'impact ou un bruit aérien.

Par exemple:
- Un plancher devra correctement isoler des bruits d'impact, pour que les bruits de pas ne se transmettent pas dans tout le bâtiment.
- Un cloison devra surtout arrêter les bruits aériens.


Concrètement comment arrêter les sons:



Afin d'arrêter le plus de sons possibles on va privilégier le système masse/ressort.

C'est à dire que l'on va alterner le plus possibles de matériaux denses et mous.
Les matériaux dense arrêteront mieux les bruits aérien, tandis que les matériaux plus léger arrêterons les bruits d'impacts. On mettra le paquet plutôt sur l'un ou l'autre des matériaux en fonction de ce que l'on veut arrêter en priorité.
De plus, chaque densité de matériaux arrête une fréquence de son différent, et contrairement à l'isolation thermique l'épaisseur du matériau influence peu sur l'efficacité.
On a donc intérêt à alterner un maximum de matériaux différents de faibles épaisseurs.

Dans l'idéale, il faut faire une sorte de mille-feuilles phonique

Pour une cloison, il est assez facile de mettre un isolant mou entre 2 couches de parements dur (enduit terre, plâtre etc...)








Les ponts phoniques:

Vous connaissiez les ponts thermiques, sachez qu'il y'a pire les ponts phoniques.

Tout d'abord, comme leur nom l'indique, les sons aériens se transmettent très bien dans l'air, raison de plus pour bien soigner l'étanchéité à l'air.

Le son peu aussi passer pas une simple vis qui traverse le mur. Les matériaux tel que le béton, le bois et surtout le métal transmette très bien les bruits d'impacts.
On peut avoir le meilleur isolant phonique dans nos murs et notre plancher, si la structure du bâtiment passe d'une pièce à l'autre, tout le son passera par la!

La perfection est difficile à atteindre en matière d'isolation phonique, mais voici comment vous pouvez faire.


 
   "La boîte dans la boîte"

Si vous cherchez la perfection, il faudra optez pour cette solution avec 2 boites désolidarisées par un matériaux résilient. C'est à dire un matériaux assez mou pour arrêter les bruits d'impact, mais assez dur pour être comprimé.

Il faudra aussi prévoir une double porte.
 
   Les planchers sont des points particulièrement sensibles:

- Si vous posez un parquet, évitez qu'il soit continu d'une pièce à l'autre, ou tout le son passera par la. Il faut d'abord faire les cloisons et le parquet dans chaque pièce.
- Il faudra éviter que ce parquet soit fixé directement à la structure du plancher. Il devra y avoir des bandes résilientes sous le parquet. L'idéale étant de faire un parquet flottant. Il y'a donc en général 2 plancher avec un isolant entre les 2.
- C'est la même chose pour un carrelage, mais beaucoup plus difficile à réaliser concrètement.

 
 
Les cloisons devront être conçu sur le principe masse ressort.

Mais surtout la structure (2) de la cloison devra être désolidarisé d'au moins un des 2 parements :
    - Soit à l'aide de bande résiliente (1).
    - Soit en réaliser une double ossature qui ne se touche pas. Chaque ossature ne reçoit qu'un parement.

- Les périphéries de la cloison (dessous, côté, dessus) devront être posé sur une bande résiliente, pour éviter de transmettre les sons dans toute la structure du bâtiment.

- Les cloisons en brique creuses sont assez mauvaise pour le phonique, il faut aussi les poser sur une bande résiliente.


Et les vitrages

Les vitrages suivent les même règles. En sachant que l'on cherche surtout à s'isoler des bruits aériens à cet endroit.
Le verre est un matériaux très dense, donc assez adapté. Chaque épaisseur de vitrage arrête une fréquence de son différente.
Si il y'a plusieurs vitrages (double ou triple), on privilégiera des verres d'épaisseur différentes.

Pour améliorer encore l'isolation phonique, il y'a des verres feuilletés composés de 2 verres d'épaisseurs différentes séparés par un film plastique. En fait, cela double le nombre de vitrages, donc le nombre de fréquences de son arrêtés.

L'épaisseur de la lame d'air centrale joue très peu sur le phonique, mais énormément sur le thermique.

Et le reste:

Il y a un grands nombre d'équipement qui posent problèmes au niveau phonique. Soit parce qu'ils produisent des sons, soit parce qu'ils sont sources de ponts phoniques.
Difficile de détailler toutes solutions techniques, mais voici les équipements sur lesquelles il faut être vigilant.

 Équipement  Point de vigilance
 VMC  Isoler de l'intérieur du bâtiment. Suspendre ou poser sur support anti-vibratile.
 Aération  Si vous habitez en zone bruyante. Prévoir des entrée d'air isolées phoniquements.
 Volet roulant
 Source de pont phonique avec l’extérieur. Prévoir un coffre adapté.
 Chaudière, machine à laver etc
 Bruit de vibration. poser sur support anti-vibratile.
 Plomberie  Transmission vibrations. Préférez le PER. 
 Évacuation d'eau
 Glou-glou. Faire passer dans une colonne technique isolée.


La réverbération du son:

Une autre source d'inconfort et la réverbération du son sur les murs. Cela concerne surtout les grandes pièces et celle ou il y'a beaucoup de monde qui parlent en même temps.
Pour éviter la réverbération du son sur les murs , il va falloir casser le son. Pour cela 2 solutions:
- Avoir un maximum d'obstacle. C'est à dire des murs les moins droit possibles, avec un revêtement le plus rugueux possible.
- Avoir un revêtement souple qui absorbe le son.

Un enduit terre/paille irrégulier est le client idéale pour y remédier.



Quel matériaux choisir:

Les isolants thermiques sont en générale très légers et donc plus adaptés pour arrêter les bruits d'impact, et pas très efficace contre les bruits aérien.
C'est la cas par exemple du polystyrène ou de la laine de verre et de roche qui sont très léger. Sauf qu'en général les matériaux qui doivent arrêter les bruits d'impacts, sont utilisée comme matériaux résilients, c'est à dire qu'il doivent être assez solide pour être comprimé. Et la le polystyrène et surtout les laines ne sont pas assez dense pour cela.
C'est la ou les matériaux bio-sourcés ont un avantage, car ils sont en général plus dense.
On utilise d'ailleurs couramment des bandes de lièges (5mm suffisent) pour cet usage. La fibre de bois haute densité ou le feutre de laine de mouton peuvent aussi faire l'affaire.

Pour les bruits aérien, il faudra plutôt du lourd. Mais pas trop non plus, l'acier ou le béton armée par exemple sont très dense, il arrête bien les bruits aériens mais les fond résonner et les transporte plus loin. Un matière dense comme la terre crue mais plus souple est bien plus efficace. Les briques de terre compressé, les adobes ou l'enduit terre sont très bien pour ça.

Comme souvent c'est dans le compromis qu'on trouvera les meilleurs solutions. Pour cela, il y a les matériaux de densité intermédiaires, soit des isolants dense comme la botte de paille , le chanvre en vrac ou la balle de riz. par exemple. Ou d'autres plus lourds comme le terre-paille et les autres terre allégés
De part leur densité moyenne et certainement aussi leur structure fibreuse, ce sont ceux qui vont arrêter le plus de fréquences de sons différents.
Ils seront idéales pour arrêter les bruits aériens au travers une cloison ou un plancher. Surtout si ils sont couplés à un enduit terre.

Pour ce qui est de la ouate de cellulose, des laines de chanvres ou de bois, on sera bien mieux qu'une laine de verre ou de roche car le matériaux est plus dense. Mais moins bien que les isolant cités juste au dessus.

Pour aller plus loin:

- Un site de recherche acoustique sur les matériaux bio-sourcés:  www.apasdevelours.fr

- Un excellent livre (chez Terre Vivante) dont sont issus beaucoup des schémas ci-dessus: L'isolation phonique écologique.


Comments