1. Télencéphale

Le télencéphale, formé par les deux hémisphères cérébraux, représente 85% de l'ensemble du poids de l'encéphale.

Les hémisphères cérébraux présentent la particularité d'un très fort plissement de leur surface: "déplissée" la surface des hémisphères cérébraux d'un adulte couvrirait environ 2.2 à 2.4 m2. Les crêtes sont appelées gyrus (gyri) ou circonvolutions, les vallées sont appelées sillons ou sulcus (sulci), ou, si elles sont particulièrement profondes scissures. Deux scissures sont particulièrement importantes: le sillon central (ou scissure de Rolando) et la scissure latérale (ou scissure de Sylvius). Le sillon central sépare le lobe frontal du lobe pariétal; la scissure latérale sépare le lobe frontal du lobe temporal. Les sillons correspondent souvent à la limite entre deux aires fonctionnellement distinctes (Source image; Source image, Source image).
 

La surface des hémisphères comprend une écorce à plusieurs couches, dénommée cortex cérébral, de 1,55 à 4,5 mm d'épaisseur, constituée des corps cellulaires des neurones, de leurs dendrites, des arborisations terminales des axones et de cellules de soutien (cellules gliales). On donne le nom de substance grise à cet ensemble de cellules et de terminaisons. Le cortex adulte comprend 10 à 16 milliards de neurones corticaux. Les axones qui pénètrent dans le cortex forment avec ceux qui le quittent la substance blanche cérébrale.

La substance blanche est constituée de faisceaux d'axones. Parmi les principaux faisceaux :

  • La capsule interne regroupe les fibres qui se projettent sur ou qui proviennent du cortex et qui sont dirigées ou proviennent du thalamus, du tronc cérébral et de la moelle (faisceau cortico-spinal).
  • Le corps calleuxla commissure antérieure et la commissure postérieure relient les cortex des deux hémisphères
  • Le fornix, commissure intra et inter-hémisphérique, va de l'hippocampe aux corps mammillaires d'un même hémisphère


  •                                                                 


    Nissl-stained hemisphere of the brain of a chlorocebus monkey                   Tractographic reconstruction of neural connections via DTI



    Au sein de la substance blanche, se trouvent des amas de neurones constituant les structures sous-corticales, principalement représentées par les noyaux gris centraux, l'amygdale et les noyaux du télencéphale basal. Ces derniers sont de taille plus modeste et sont situés en avant et ventralement par rapport aux noyaux gris centraux. L'amygdale est située en avant de l'hippocampe, dans le pôle antérieur du lobe temporal. Structure du système limbique, elle participe de façon importante au contrôle du comportement émotionnel.

    Selon son origine phylogénique, le cortex cérébral est divisé en néocortex et en allocortex (cf. Cours d'embryologie du Campus Virtuel Suisse).

    • L'allocortex, phylogéniquement le plus ancien, correspond à environ 10% du manteau cortical et comprend 3 à 6 couches cellulaires. Il est divisé en :
      • Mésocortex: cortex de transition entre le néo et l'archicortex. Il correspond au cortex para-hippocampique (sur l'aspect inférieur et médian du lobe temporal) et au gyrus cingulaire.
      • Archicortex (du grec archaios = ancien): il comporte 3 couches cellulaires et correspond au gyrus dentelé et à l'hippocampe (partie médiane et interne du lobe temporal)
      • Paléocortex (du grec palaios = très ancien): il comporte 4 à 6 couches cellulaires et correspond aux bulbes et aux tubercules olfactifs, aux cortex pyriforme, entorhinal, prorhinal.
    • Le néocortex (du grec neos = nouveau) correspond à environ 90% du manteau cortical. Il comporte 6 couches cellulaires.

    Chaque hémisphère est divisé en 4 lobes: lobes frontal, pariétal, temporal et occipital. Chaque lobe est impliqué préférentiellement dans le traitement d'informations primaires (motrices, sensorielles somesthésiques, visuelles ou auditives) mais également dans le traitement d'informations secondaires (fonctions associatives), supports de fonctions cognitives: par exemple, comportements de planification pour le lobe frontal, attention aux stimulus pertinents pour le lobe pariétal, reconnaissance des visages et des objets pour le lobe temporal…
     
    • Le lobe frontal, le plus étendu, est séparé du lobe pariétal par la scissure centrale (ou scissure de Rolando ou sillon central). Le cortex du gyrus précentral (immédiatement en avant de la scissure centrale) est appelé aire motrice primaire. Cette aire contient les neurones dont les axones se projettent sur les neurones moteurs du tronc cérébral et de la moelle épinière qui innervent les muscles squelettiques (ou muscles striés).
    • Le lobe temporal est séparé du lobe frontal par la scissure latérale (ou scissure de Sylvius). La partie supéro-externe du lobe temporal est impliquée dans l'audition. Sur la face inférieure du lobe temporal, le gyrus parahippocampique masque l'hippocampe, structure corticale hautement spécialisée jouant un rôle important dans la mémoire.
    • Le lobe pariétal est situé en arrière du sillon central et au dessus de la scissure latérale. Le gyrus postcentral, immédiatement en arrière de la scissure centrale, est impliquée dans la sensibilité somatique (i.e. du corps): c'est l'aire somesthésique primaire.
    • Le lobe occipital est situé en arrière du lobe pariétal; sa limite avec ce dernier est plus arbitraire, il s'agit d'une ligne allant du sillon pariéto-occipital à l'incisure préoccipitale. Le lobe occipital est impliqué dans la vision.
    • L'insula doit être ajoutée à ces 4 lobes. Il s'agit d'une partie de la surface latérale de l'hémisphère cachée sous le lobe frontal et le lobe temporal (visible si on écarte le lobe temporal). L'insula est impliquée dans les fonctions végétatives et viscérales (dont le sens du goût).
    • A la face interne du cerveau, on distingue également le lobe limbique. Le terme de "lobe" est ici moins précis d'un point de vue anatomique et il vaut mieux parler de système limbique, système important dans la régulation de la motricité viscérale et des émotions.

    Lobe frontal                             Lobe pariétal                             Lobe temporal
    Lobe occipital                             Insula                             Lobe limbique

    Le cortex est plus précisément décrit en termes de zones fonctionnelles dénommées Aires de Brodmann.
    Pour une description fonctionnelle des aires de Brodmann:

    Sites de Neuronavigation

    https://sites.google.com/site/aphysionado/home/orgsn/telencephl/Braininnovation..png
    http://www.brainvoyager.com/index_files/symipage350.jpg