Pour les troubles de l'apprentissage (dyslexie, dyscalculie, dysorthographie...)
 

                              I) l’Edu-Kinésiologie et le Brain Gym : des exercices et des mouvements précis, simples et efficaces permettant de stimuler les fonctions droite-gauche, haut-bas ou avant-arrière de communication du cerveau, ou des programmes et protocoles plus complexes et variés sur les schémas d’organisation cérébrale, la vision ou les dimensions psychologiques associées. En savoir plus

Le «huit couché», un exercice de brain gym pour apprendre aux 2 hémisphères à travailler ensemble :

                                                                                                                      

 

                             II) La Méthode Warnke® : Dans les années 2001/2002, de grandes études ont été faites avec le Brain-Boy® Universal et d’autres éléments de la Méthode Warnke®, qui ont démontré de manière convaincante l’efficacité de cette approche.

 

  • OUTILS PRINCIPAUX DE LA METHODE WARNKE® :

 

Le Brain-Boy® : il évalue et entraîne huit fonctions de base concernant la perception et le traitement central du cerveau humain. Ces fonctions doivent être parfaitement automatisées car elles sont essentielles pour des tâches complexes telles que la vision, l’audition (analyse inconsciente et automatisée de l’ordre temporel et des hauteurs tonales) et la motricité (l’écriture et le langage, l’orthographe). 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Le Latéral-training LT 3.0 L®  : entraînement de la coordination des hémisphères.
La méthode d’entraînement de la latéralité permet, en sollicitant alternativement les deux yeux et les deux oreilles, de rééduquer les déficits de coordination présent au niveau du traitement auditif et visuel central (et non lié à l’audition et à la vision périphériques).

Les principaux domaines d’application pouvant faire l’objet d’un entraînement efficace sont :

• Les troubles du langage, de la voix et de la parole
• Les troubles du traitement auditif et/ou visuel
• La dyslexie
• Les difficultés motrices (motricité globale, motricité fine et graphomotricité)
                                          • Les problèmes d’équilibre
                                          • Les difficultés d’apprentissage en général

 
 
Les Reflexes primitifs persistants et leurs répercussions
sur l'apprentissage et le comportement des enfants :
 
par le biais d'activités multi-tâches, l'enfant entraîne son équilibre et ses coordinations gauche/droite/avant/arrière afin d'intégrer un bon fonctionnement sensorimoteur.
Chaque mouvement réflexe consolide les connexions neuronales ; cette organisation neuromotrice est la base de l'apprentissage.                                                  

 

 

 

ĉ
Anne Clarin - Seignette,
30 mars 2012 à 03:17