Carnaval de FréhelLes Transperchées

Spectacle de danses en échasses sur des rythmes africains.


Mélangeant chorégraphie et improvisation aux sons de rythmes africains, cette joyeuse troupe bas le pavé en transportant le public dans sa transe. Les cheveux, les costumes volent sur les vibrations des tambours.


Un spectacle visuel et sonore hors du commun !



Spectacle fixe de 30 minutes.






Presse






Fréhel - 29 avril 2014

Carnaval. Un anniversaire haut en couleur

Les « Transperchées de l'Ouest » et leur musique afro-mauricienne ont enthousiasmé les spectateurs et les clowns, Luigi et Titi, ont remporté auprès des enfants un immense succès.



Le télégramme
Ile de Bréhat, 23 août 2013.

Festivités. Jolies carrioles et danseuses perchées

Le concours de carrioles et de vélos fleuris remporte de plus en plus de succès. Dimanche, on trouvait des compositions toutes superbes qui ont demandé beaucoup d'heures de travail : un avion et ses aviateurs prêts pour le décollage, une vraie poule et son poussin dans une mini-ferme sur deux roues, un vélo orchestre, le lapin d'Alice aux pays des merveilles sur un vélo à une roue suivi de sa cour, une poule en fleur, la maison des Schtroumpfs et Gargamel, toutes sortes de maisons animées... Ce joyeux défilé était accompagné par les danseuses des Transperchées de l'Ouest juchées sur leurs échasses qui évoluaient au son des percussions sur une chorégraphie créée pour Bréhat. Un cortège très attendu
Sur la place du bourg et à chaque halte du parcours, elles ont donné un spectacle très apprécié du public venu nombreux. Devant la maison de retraite, les anciens attendaient impatiemment le passage du cortège avec des applaudissements. Le comité des fêtes a récompensé tous les participants et artistes avec des lots et des gâteaux.
(Image : Un beau spectacle a été offert, dimanche, par les Transperchées de l'Ouest.)



Le télégramme - Hanvec, 25 mai 2013.
Spectacle hors du commun à portée d'échasses

Depuis quelque temps, de drôles de sons et de personnages s'activent dans la commune. Les artistes de la compagnie « Anime tes rêves » investissent la salle polyvalente, une fois par semaine, pour répéter leur nouveau spectacle, « Les Transperchées de l'Ouest ». Quand Anne-Gaël, échassière, rencontre Sweety, danseuse et qu'on y ajoute des percussionnistes, René et Chantal, puis une échassière, Fabienne, cela donne ce nouveau spectacle de rue. Un mélange de chorégraphie et d'improvisation, aux sons de rythmes africains. Cette joyeuse troupe bat le pavé en transportant le public dans sa transe et faisant voler cheveux et costumes sur les vibrations des tambours. Un spectacle visuel et sonore hors du commun ! « Nous sommes désormais à la recherche de lieux où nous pourrions nous produire à l'occasion de festivals, fêtes, concerts, événements nautiques, carnaval, défilés... », explique Anne-Gaël Sire, l'une des responsables de la troupe.
(Image : Les répétitions de la Cie « Anime tes rêves » se font aussi en plein air.)



Le télégramme - Le Faou, 7 mai 2013.
Échasses et danses africaines. Un spectacle étonnant !

« Anime tes rêves » est présente sur le territoire depuis 2004 et a pour but de promouvoir les arts de la rue en milieu rural. La compagnie propose des ateliers en direction des enfants. Les deux « locales », Sweety Ragon, danseuse et chorégraphe (animatrice de danse africaine depuis 2011) et Anne-Gaël Sire, échassière (depuis dix ans, elle se produit en déambulation) se sont associées avec René Taraud, percussionniste depuis 1976 en musique africaine, cubaine et brésilienne accompagné par Chantal Marino au doumdoum, de Plouyé, et Fabienne Lanoë, comédienne, de Brasparts pour fonder la troupe. Samedi soir, une trentaine de personnes et quelques enfants ont assisté à la répétition du nouveau spectacle « Les Transperchées de l'ouest ». Azanka marche sans but dans la savane africaine, deux puissants esprits apparaissent : la musique et la danse. Ils partagent ensemble sur des rythmes africains une joie contagieuse. Les artistes ont répondu aux questions du public et ont initié ceux qui le désiraient aux percussions.

(Image : La danse africaine prend un autre relief sur des échasses !)