Climatisation

          
 

Climatisation : caractéristiques

Avant d'acquérir une climatisation, assurez-vous de différents éléments, pour choisir le modèle le plus proche de vos attentes :

  • Réversible ? Ces systèmes 2 en 1 permettent de rafraîchir l'été et de chauffer l'hiver. Néanmoins, la réversibilité est une fonction « annexe » de ces appareils, dont le chauffage n'est pas aussi agréable que celui procuré par un système classique de radiateurs. Une climatisation réversible ne sera généralement pas considérée comme un chauffage à part entière, mais plutôt un chauffage d'appoint.
  • Technologie Inverter :  fait fonctionner l'appareil en permanence et module la vitesse ainsi que la puissance du système en fonction des températures extérieures et de vos besoins. Elle permet d'économiser jusqu'à 25 % d'énergie.
  • Bruit : la technologie a permis de considérablement réduire le niveau sonore des appareils de climatisation. Un bon climatiseur affiche un niveau sonore inférieur à 30 dB. Choisissez-le de préférence labellisé EUROVENT. Il existe également une option silence : la climatisation fonctionne mais presque sans aucun bruit.
  • Qualité de l'air : contrairement aux idées reçues, la climatisation améliore la qualité de l'air, grâce à son filtre. La qualité de la filtration est variable selon les modèles et requiert un bon entretien du climatiseur.
  • Courant d'air : une climatisation mal installée peut générer des courants d'air froid. L'air froid se dirige vers le plafond puis redescend. Une bonne installation permet de mieux mélanger air froid et air de la pièce. Il est donc préférable de passer par un professionnel pour une installation optimale.
  • Puissance : un climatiseur va augmenter votre consommation d'électricité liée à une pièce de 15 à 25% selon l'utilisation. S'il n'est pas suffisamment puissant, il marchera en surrégime. Résultat : une forte consommation d'électricité pour un résultat moindre. A contrario, sur-dimensionné, votre facture d'électricité n'en souffrira pas trop, mais vous aurez acheté un appareil inutilement trop cher. Pour évaluer la puissance nécessaire, faites faire un bilan thermique par un professionnel.

Types de climatiseur

Il existe différents types de climatisation, selon que vous souhaitiez climatiser une seule pièce ou plusieurs pièces, votre budget, l'encombrement, etc.

  • Monobloc : constitué d'une seule unité, cet appareil d'appoint convient aux petits espaces. Il en existe trois versions : mobile, fixe et windows (encastré dans la fenêtre).
  • Split : plus puissants et robustes que les monoblocs, ils peuvent être mono split (une unité extérieure et une unité intérieure) ou multi split (une unité extérieure et plusieurs unités intérieures pour plusieurs pièces).
  • Mobile : facile à installer, cette solution immédiate est souvent bruyante. Convient pour un usage ponctuel.
  • Mural : simple à poser, il est esthétique et peu encombrant.
  • Console : posée au sol ou fixée en bas du mur, elle peut être à simple ou à double flux.
  • Gainable : le réseau de gaines raccordant les unités intérieures entre elles puis à l'unité extérieure est entièrement dissimulé sous le plafond. Seules les grilles sont visibles.
  • Cassettes : fixées au plafond, elles s'utilisent généralement pour de grands espaces, au risque de sentir sur soi le souffle d'air.

Chaud et froid

  • Climatisation réversible : la fonction première d'une climatisation réversible est de climatiser. Elle peut aussi être considérée comme un chauffage d'appoint, car en fait, d'un point de vue technique, c'est une pompe à chaleur air-air réversible. Elle permet de diminuer votre consommation d'électricité. Elle restitue en moyenne 3 kWh de chaleur pour 1kWh d'énergie consommée pour faire fonctionner le compresseur et l'ensemble du système. Inconvénient : ce type d'appareil peut être bruyant.
  • Pompe à chaleur réversible : une pompe à chaleur puise la chaleur contenue à l'extérieur pour la transférer à l'intérieur de l'habitation. Réversible, elle peut inverser ce cycle pour rafraîchir l'intérieur. En pratique, un climatiseur réversible est une pompe à chaleur air-air réversible. Quant aux pompes à chaleur réversibles air-eau ou eau-eau, elles sont d'abord faites pour chauffer, et elles peuvent servir de système de rafraîchissement, mais non de climatisation à proprement parler. Cependant, elles sont plus écologiques et économiques qu'une climatisation.

Installer sa climatisation

Rien ne vous interdit de vous en charger vous-même, mais soyez sûr d'en être capable. Il s'agit ici d'un matériel très complexe et sophistiqué. Sa durée de vie et ses performances dépendent de la qualité de son installation.

Passer par un professionnel est conseillé. Pour vous assurer de la qualité du matériel acheté, pensez aux labels (qualifélec, qualibat ou qualiclimat).

Entretien et sécurité

Un climatiseur est un appareil électrique contenant un fluide frigorigène nocif. Une mauvaise installation ou le non respect des règles de sécurité peut entrainer court circuit, incendie ou fuite. Il faut donc lui assurer un entretien régulier. La faire réviser une fois par an est conseillé.

Crédit d'impôt et TVA

Le crédit d'impôt ne s'applique plus sur les appareils de climatisation à compter de 2010 mais peut s'appliquer sur les pompes à chaleur réversibles si la finalité essentielle est la production de chaleur.

La TVA à 5,5 % s'applique uniquement sur le matériel et la main d'œuvre. Votre résidence (principale ou secondaire) doit être achevée depuis plus de deux ans.

Prix

Une climatisation coûte entre 350 et 5 000 € TTC, installation comprise, selon :

  • le nombre d'unités
  • la puissance de chaque unité
  • l'option réversible
  • la qualité du moteur
  • la technologie utilisée (inverter)
  • le type d'installation (encastrée, au sol, sous plafond, etc.)
Comments