En savoir plus...


DUPONT AU USA

Saviez-vous qu'Edgar Varèse (condisciple de Widor !) a lui-même dirigé des oeuvres de Gabriel Dupont Outre-Atlantique ? C'est ainsi que les New-yorkais purent entendre le Chant de la destinée, lors du premier concert du New Synphony Orchestra le 11 Avril 1919 (aux côtés d'oeuvres de Bach, Debussy, Casella et Bartók).

GABRIEL DUPONT DANS L'OEUVRE DE GABRIELE D'ANNUNZIO...

C'est durant l'hiver 1910-1911 que Dupont rencontra le grand écrivain italien à Arcachon. Celui-ci s'y était réfugié de 1910 à 1915 (villa St-Dominique) pour fuir ses créanciers. En 1913, d'Annunzio entreprit le récit de La Leda senza Cigno, bref roman offrant une description macabre d'Arcachon à la veille de la guerre ("je sentais suinter vers moi la douleur et la mort, comme ces gouttes qui suintent de la paroi d'une caverne ténébreuse..."). L'intrigue relate les amours de deux hommes pour une mystérieuse femme. Mais l'entrée en scène de l'ami du narrateur, vers le milieu du récit, ne laisse aucun doute, il s'agit bien de Gabriel Dupont !!
(D'ANNUNZIO (G.), La Leda sans Cygne, Paris, Calmann-Lévy, 1922, pp. 44-48 et 64-65...).

GABRIEL DUPONT DANS L'OEUVRE DE J.P. SARTRE

Dans Les Mots, récit autobiographique, Sartre se souvient de ses vacances à Arcachon chez ses grands parents Schweitzer... et de l'ambiance lugubre d'une visite aux amis Dupont (Gabriel étant alors très souffrant), au début des années 1910...
(SARTRE (J.P.), Les Mots, Paris, Gallimard (Folio), 1972/1996, p. 79...).

DANS LA FAMILLE DUPONT...

Le père : Achille

Achille Dupont (1848-1901), était lui-même bon musicien. Formé à Paris, à l'École Niedermeyer, il s'illustra comme enseignant, organiste (de St-Pierre de Caen) et compositeur. Membre de la Société des Beaux-Arts de Caen, il comptait au nombre de ses amis Charles Bordes et Alexandre Guilmant, co-fondateurs avec d'Indy de la Schola Cantorum. Il fut le premier professeur de Gabriel.

Les frères : Maurice et Robert

Après deux années passées à l'École du Louvre (1895-97), Maurice Dupont (1873-1949) tenta une carrière littéraire, sans succès. Il prit donc, en 1907, le poste d'aide-bibliothécaire au Musée Guimet, qu'il conserva jusqu'à sa retraite malgré de fréquents conflits avec Émile Guimet. En tant qu'écrivain, Maurice est l'auteur d'une étude sur le peintre japonais Foujita et d'une pièce en prose, en 3 actes, l'Histrione (inédite).

Robert Dupont (1874-1938), des deux le plus proche de Gabriel, étudia la peinture aux Beaux-Arts de Paris avec Delaunay. Il suivit ensuite les cours de Gustave Moreau et remporta le Prix Troyon avec Coup de soleil après l'orage. Il collabora à la fondation du groupe des "Peintres du Paris moderne". Auteur de portraits, paysages et natures mortes, il reçut des commandes des Musées Carnavalet et du Luxembourg et exposa de 1895 à 1905 aux Salon des Artistes français. En 1907, ses toiles figuraient au Salon des Indépendants. On lui doit encore une partie de la décoration de l'Hôtel-de-Ville, aux côtés des OEuvres de Willette et Madeleine Lemaire. Après la Grande guerre, il enseigna aux Arts décoratifs et aux Beaux-Arts.
Comments