Expositions‎ > ‎2019-2020‎ > ‎

Tatiana SAMOÏLOVA

« Le théâtre de la vie »
dessins et peintures
Exposition du 26 septembre au 20 octobre 2019 du mercredi au dimanche de 15h à 19h.
Vernissage le jeudi 26 septembre à 18h.
présence de l’artiste tous les samedis et dimanches.
Exposition dans le cadre de la 8BHN

Absence © Tatiana Samoïlova


Rêve © Tatiana Samoïlova

Alter-Art présente, dans le cadre de la 8ème Biennale Hors Normes de Lyon, une exposition de Tatiana Samoïlova.

Tatiana Samoïlova est née à Saint-Pétersbourg, ville la plus magique, «la plus préméditée» du monde, qui a influencé la personnalité et l’œuvre de l'artiste. Cette influence s'exerce tantôt directement, comme c'est le cas du cycle «Ville», tantôt indirectement, à travers les liens spirituels qui unissent l'artiste à ses prédécesseurs du «Monde de l'art», pétersbourgeois de souche et contemporains de la Sécession
viennoise.

En s’inscrivant dans la tradition de l’art pictural russe, Tatiana associe Art Nouveau et tendance futuriste, crée sa propre singularité et invite le spectateur à devenir cocréateur en déchiffrant ses tableaux à la mélancolie éclatante.

La féminité est un des thèmes majeurs de l’œuvre de Tatiana, féminité parfois dérangeante, parfois mystique et toujours sensuelle. Le corps des femmes élancés, très plastiques, aux cheveux flottant au gré du vent, traduisent le fugitif insaisissable de l'être féminin. En même temps, la beauté féminine apparaît sous un aspect très ambiguë : elle peut cacher des fêlures, des tentations morbides et se transformer en fleurs du mal.

Les tableaux de Tatiana sont peuplés d'une multitude prodigieuse d'objets, tous porteurs d'un sens symbolique, ainsi que de personnages mythiques ou bibliques (Eve, Trinité) et ceux de contes et légendes russes (Vassilissa , Baba Yaga, Femme-oiseau).

Installée depuis 2000 en France, Tatiana maîtrise une nouvelle
technique, les collages, qui lui permettent d'approfondir sa vision du monde et de renforcer grâce à la présence des matière, l'énergétique de ses œuvres. On y observe le passage à la couleur : le gris et l'ocre
voisinent dorénavant avec le rouge, le bleu ou le fuchsia. Chaque collage a son rythme, son dynamisme et son optique dans l'interprétation philosophique des scènes de vie construites où toute figure et tout objet sont ramenés à leurs traits les plus crus et saillants.

Ces derniers temps, Tatiana est attirée par le contraste entre le vide,
concept d'inspiration orientale, et l'espace rempli, idée qu'elle essaye d'incarner dans ses sculptures ou installations auxquelles elle s'est vouée en cherchant de nouvelles façons de s'exprimer.

Liens