Expositions‎ > ‎2018-2019‎ > ‎

Laurence PLONCARD

sculptures
exposition du 6 au 30 juin du mercredi au dimanche de 15h à 19h
vernissage le jeudi 6 juin à 18h
présence de l’artiste tous les samedis et dimanches
atelier d'écriture en écho avec l'exposition le mardi 11 juin à 18h

© Laurence Ploncard

© Laurence Ploncard

© Laurence Ploncard



Laurence Ploncard, sculpteur, ne taille pas avec le ciseau la matière dure, elle questionne par l'utilisation du fil de fer recuit, du grillage, les possibilités de sculpter le vide et le plein d'espaces fragiles et sensibles.
Le choix du fil de fer, du grillage, matériaux de l'enfermement, de la clôture, de la ligature, peut paraître étrange, mais ils délimitent aussi simplement le dedans du dehors, ils possèdent paradoxalement le ténu et la fragilité du fil textile mais sans aucun aspect froissé ou chiffonné, avec eux pétrir et animer l'espace devient possible.
Par la pression des doigts pour le grillage, par l'assemblage méticuleux des fils de fer, l'artiste associe, lie, répète les principes formels élémentaires, le carré, le cercle. La diagonale donne le mouvement, la répétition formelle , un rythme. Le travail s'effectue dans le respect du fil, en adéquation avec sa tension, avec la masse de la pièce en construction, dans une répartition spatiale naturelle des forces, à la limite du déséquilibre.
Cette élaboration rigoureuse est une sorte d'ascèse, réalisée en pleine conscience qui loin de rendre toute chose aride permet au contraire d’insuffler, aux regards attentifs, un sensation de vitalité à des matériaux inertes.
Le mouvement en expansion des alvéoles façonnées du grillage contraint l'espace ; agglomérées les unes aux autres les alvéoles donnent accès à l'instant sculpté. Les phases successives sans hasard aucun, révèlent la grâce du mouvement de cette matière du peu, gangue d'un espace en éclosion. Cette gangue de fer, l'artiste l'enduit parfois de rouge, de bleu, de noir, couleurs protectrices qui rétrécissent ou agrandissent la perception par l'œil, et ouvrent le regard.
Les formes s'insinuent dans l'espace, matières vivantes, animées, elles détournent le langage graphique, métamorphosent les lignes méthodiques en lignes mélodiques pour les retisser en écho musical, vibrations d'un flux immatériel. La gageure des créations de l'artiste est d'étendre des ailes de fer pour une autre approche du réel, de conter la grâce de l'envol, d'affleurer un point de révélation au delà de l'apparence.
Les œuvres de Laurence Ploncard réveillent un émerveillement d'enfant, un désir d'histoire à inventer, pourquoi pas celle de « l'abeille et de l'oiseau », l'abeille pour la méthode, l'oiseau pour les traces dessinées dans l'infini mouvant.

Jean-Luc Didier  mai 2019



*****

Laurence Ploncard vit et travaille à Grenoble.

principales expositions:
de 2002 à 2012 : Salon des Réalités nouvelles (Paris)
en 2018 : Biennale Saint-Laurent (Grenoble)
               Ecole supérieur d’art et de design Grenoble Valence
               Ateliers tous publics (Grenoble)
en 2019 : Biennale de sculpture (Lyon)