Expositions‎ > ‎2017-2018‎ > ‎

In-Young MOON

"Répétition"
dessins

exposition du 11 janvier au 4 février 2018
du mercredi au dimanche de 15h à 19h
vernissage le jeudi 11 janvier à 18h
présence de l'artiste les jeudi 11, samedi 20 et dimanche 21 janvier, et les samedi 3 et dimanche 4 février
Atelier d'écriture en écho avec l'exposition le mardi 30 janvier à 18h
atelier animé par Elisabeth Chabuel (participation aux frais de 10 euros; inscription par courriel)


© In-Young Moon






© In-Young Moon





© In-Young Moon

Alter Art présente « Répétition », une exposition de dessins de In-Young Moon, artiste coréenne diplômée de l'école supérieure d'Art de Grenoble qui vit et travaille en Haute-Savoie.

"L'œuvre graphique de In-Young Moon n'a pas la prétention de s'inscrire dans un schéma social, une fonction, elle n'entre pas dans une catégorie. Cette artiste questionne l'incarnation de l'émotion, son émergence. Elle le traduit avec modestie sur le papier, par le crayon et des couleurs délicates.
Elle dépose des formes, des traces, des silhouettes, des respirations cellulaires qui traduisent le lien du corps et de l'émotion. Les doigts, terminaisons vibrantes du bras, du corps, deviennent médiums de la vie sensorielle. Dans la réitération de ces formes organiques primordiales tracées sans exubérance, In-Young Moon laisse survenir l'accident qui crée un autre organisme, un autre langage. Par ces répétitions, incarnations des émotions, In-Young Moon crée une œuvre pudique, fragile, une interrogation sur ce qui nous constitue."
Jean-Luc Didier


"In-Young Moon dessine, au crayon, sur papier japon ou coréen, avec parfois quelques traits de couleur légère. Ce peut être minimal (une silhouette enfantine, la forme simplifiée d’une cellule, des bâtonnets -chromosomes) ou bien plus technique : le croquis anatomique d’un cœur, la coupe d’un cerveau, un poumon. Elle grave également les mêmes formes, en aplat. C’est très fin, très épuré. Les motifs se répètent, placés côte à côte, jusqu’au hasard d’une métamorphose légère, d’un autre langage qui naît du geste et non d’une réflexion.

L’artiste dit travailler sur les émotions et vouloir tracer sur la feuille ce qu’elle ressent de l’intérieur de son corps, mais aussi témoigner de la relation entre son corps et ce qui est autour, la nature, le monde, des sensations souvent imperceptibles qui nous relient à l’univers. La forme d’une graine de haricot est proche de celle d’un poumon ou d’une mitochondrie…

In-Young Moon dessine le passage de la vie, elle en cherche le rythme sur la feuille, sans appuyer, en toute pudeur : brins d’ARN qui virevoltent, assemblages de cellules comme alvéoles de ruche saisis dans de la paraffine, séquences d’ADN gravés et cousues de fils rouges pour leur code-barre … ça n’a l’air de rien, et c’est profondément touchant ; car l’émotion, c’est une mise en mouvement, aussi infime soit-elle ; l’artiste part de l’essentiel, cet intime abstrait de la vie, elle en cherche la trace non par la réflexion mais par la réitération du geste, elle grave, elle dessine, elle n’en finit pas de chercher le lien du vivant, d’en calligraphier l’empreinte modeste, tenace, vibrante."
Janine Desmazières

Liens
  • "Dessin sans dessein" article de jean-Louis Roux dans les Affiches)