Temps et phénomène

Alexander SCHNELL : Temps et Phénomène. La phénoménologie husserlienne du temps (1893-1918), Hildesheim, Olms, coll. « Europaea Memoria », 2004, 275 p. (39,80 €)

Résumé

Dans cet ouvrage, l’auteur se propose de reconstituer la « doctrine du temps » (Zeitlehre) husserlienne. Cette recherche est menée à la fois à partir des textes datant de 1893-1911 qui sont rassemblés dans Husserliana X et qui forment le corps des Leçons sur la phénoménologie de la conscience intime du temps (publiées en 1928 par Heidegger), et à partir des célèbres Manuscrits de Bernau datant de 1917/18 et publiés dans Husserliana XXXIII. L’objectif est autant historique que systématique : il s’agit d’inscrire les Leçons sur le temps de 1905 dans l’ensemble du Cours de 1904/05 qui apporte des précisions importantes sur la phénoménologie de la perception ainsi que de l’imagination et de la phantasía ; de reconstituer la genèse de l’intentionnalité rétentionnelle et protentionnelle ; d’éclaircir la nature et le statut du « flux absolu de la conscience ». Dans le chapitre central de l’ouvrage, l’auteur livre son interprétation des Manuscrits de Bernau qui culmine dans l’analyse du processus originaire (Urprozess) remplissant-évidant avec sa structure en « noyaux ». Cette analyse met en œuvre différentes « constructions phénoménologiques », outils essentiels de ce qui inaugurera la « phénoménologie génétique » de Husserl.

Table des Matières

- Introduction

- Section A : Le Cours de 1904/05 : Perception et présentification

• Chapitre I : Le schéma appréhension / contenu d’appréhension
§ 1 Remarques introductives
§ 2 Le schéma appréhension / contenu d’appréhension
§ 3 Récapitulation

• Chapitre II : La temporalité de l’imagination et de la phantasía
§ 1 Introduction
§ 2 Les problèmes
§ 3 Le rôle des contenus d’appréhension et des appréhensions dans la constitution de la représentation d’image
§ 4 La « mise en image » (Verbildlichung) : la constitution de la représentation d’image (Bildvorstellung)
§ 5 La temporalité de l’imagination
§ 6 La représentation de phantasía
§ 7 Analyse préliminaire de la temporalité de la phantasía
§ 8 La temporalité de la phantasía : réflexion et temporalité « constituante »
§ 9 Présentation et présentification
§ 10 Récapitulation

- Section B : La constitution de la temporalité immanente : L’intentionnalité rétentionnelle et protentionnelle

• Chapitre I : L’application du schéma appréhension / contenu d’appréhension à la constitution de la temporalité immanente
§ 1 Le rôle de la « modification » dans la phénoménologie du temps
§ 2 La réduction au temps immanent
§ 3 Les « simples apparitions » comme « choses mêmes » de la phénoménologie du temps immanent
§ 4 « Objets temporels » et « tempo-objets »
§ 5 L’application du schéma appréhension / contenu d’appréhension à la constitution des objets temporels immanents
§ 6 Les différentes options de la constitution d’une objectité temporelle. Mise en évidence de l’auto-différenciation de l’acte perceptif
§ 7 Le premier diagramme du temps
§ 8 Le rôle prééminent des contenus d’appréhension

• Chapitre II : L’intentionnalité rétentionnelle
§ 1 Premières esquisses de la conception de la rétention en 1905
§ 2 L’acception définitive de l’intentionnalité rétentionnelle de 1908/09
§ 3 L’interprétation de J.-T. Desanti du diagramme des Leçons
§ 4 Définition de la rétention
§ 5 Le rôle du ressouvenir pour la conscience de la succession
§ 6 Rétention et reproduction
§ 7 Conclusion sur la rétention

• Chapitre III : L’intentionnalité protentionnelle
§ 1 Les insuffisances des analyses précédentes
§ 2 Les conséquences des nouvelles perspectives de 1917/18 pour l’intentionnalité rétentionnelle
§ 3 L’analyse de l’intentionnalité protentionnelle
§ 4 L’enchevêtrement entre les rétentions et les protentions
§ 5 Récapitulation concernant la structure de la sphère immanente

- Section C : La constitution de la temporalité pré-immanente

• Chapitre I : Le « flux absolu de la conscience »
§ 1 Remarques préliminaires
§ 2 L’« hypothèse » d’une « conscience absolue »
§ 3 Caractérisation du « flux absolu de la conscience »
§ 4 La « double intentionnalité » rétentionnelle : l’intentionnalité « transversale » et l’intentionnalité « longitudinale »
§ 5 Problèmes

• Chapitre II : Les « phénomènes d’écoulement »
§ 1 Formulation de la thèse relative aux « phénomènes d’écoulement »
§ 2 Les deux interprétations possibles du texte n° 53 de Husserliana X
§ 3 La découverte et l’occultation des phénomènes d’écoulement
§ 4 Nécessité d’admettre une sphère pré-immanente de « phénomènes d’écoulement »
§ 5 Caractérisation des phénomènes d’écoulement
§ 6 Problèmes

• Chapitre III : Le « processus originaire (Urprozess) » et la double intentionnalité remplissante-évidante dans les Manuscrits de Bernau
§ 1 Introduction
§ 2 Les « vécus originaires » constitutifs de la temporalité pré-immanente. Les différents niveaux de la temporalité
§ 3 La descente dans la sphère pré-immanente. L’approche de 1917/18
§ 4 Le statut conscientiel du processus originaire (Urprozess). L’hypothèse de la validité du schéma appréhension / contenu d’appréhension
§ 5 La non-validité du schéma appréhension / contenu d’appréhension pour la constitution de la temporalité pré-immanente : l’« objectivation originaire »
§ 6 Caractérisation du processus originaire et de ses phases. Les « phénomènes d’évanouissement » (Abklangsphänomene)
§ 7 Le diagramme tridimensionnel. L’auto-apparition du processus originaire. La double intentionnalité « remplissante-évidante »
§ 8 L’achèvement de l’analyse du processus originaire : le « tempo-noème »
§ 9 L’interprétation de K. Held
§ 10 L’analyse de la temporalité pré-immanente aux confins du champ phénoménologique : l’intentionnalité « active » et l’intentionnalité « passive »
§ 11 Conclusion sur l’analyse du processus originaire

- Conclusion
- Bibliographie

Comments