4 points Importants


  1. Les normes acoustiques ne sont absolument pas favorables aux riverains. La pollution sonore est gratuite ou presque.

  2. SNCF réseau pourrait d’ores et déjà faire rouler 10 trains de fret par nuit + 15 trains de jours, sans enfreindre une quelconque législation et sans effectuer le moindre aménagement acoustique. Aucune convention ne pourra contraindre SNCF réseau à entreprendre ces travaux.

  3. SNCF réseau saupoudrera quelques aménagements mais uniquement à des fins politiques.

  4. Les travaux d’amélioration acoustiques peuvent en diminuant le volume sonore, amplifier les vibrations.


  • Explications en 30 petites lignes pour comprendre le lien entre trafic et bruit et pourquoi SNCF réseau se permet de prendre le "chemin le plus compliqué" (selon les mots de Philippe Houillon)

Qu’est ce que le bruit ? c’est un son, non désiré, dont le volume se mesure en décibels dB(A). Mais le volume ne détermine pas à lui seul la dangerosité d’un bruit. La durée de l’exposition est également importante. En conséquence, pour mesurer le bruit, 3 modes de calculs, basés sur les mêmes mesures, peuvent être utilisés, et tous sont exprimés en dB(A).



> Le niveau sonore: C'est le mode de calcul le plus utilisé, à tort, car il est pondéré par les pics bas, or ce sont biens les pics élevés qui sont dangereux . On l’utilise normalement pour mesurer un bruit variant peu dans le temps comme un fond sonore, une climatisation “ronronnante” par exemple.


> Le niveau maximum: LAmax, est en revanche une moyenne des pics élevés durant 1 seconde. Il est normalement utilisé lorsqu’un bruit présente de larges fluctuations au cours du temps, comme le cas d’un train passant devant un observateur.


> Le niveau équivalent: LAeq (durée), c’est une moyenne des phases de silence et des phases de bruit sur une période de temps en général assez longue. Elle permet d'exprimer des "doses de sons” reçues sur une durée et de déterminer la fatigue liée à ces doses sur une journée par exemple. Une exposition de 1h par jour à 94 dB(A) est légale.


La norme AFNOR NF S 31-088 que SNCF réseau doit respecter, est bien évidement basée sur ce dernier calcul car il permet de gommer (ou d’étirer) de manière miraculeuse et complètement arbitraire les phases de bruit dans le temps. Cette norme veut que lors du passage d’un train devant une façade de maison le volume du bruit ne dépasse pas:


  • 63 dB(A) pendant 8h, durant la période nocturne de 22h à 6h

  • 68 dB(A) pendant 16h, durant la période diurne de 6h à 22h


Ce mode de calcul permet une législation différente la nuit du jour. Bien évidement, les trains ne sont pas moins bruyants la nuit, ils sont juste moins nombreux. Dit autrement, plus la période de temps est longue plus les trains peuvent être bruyants ou nombreux.


L’ Exemple  Avant de continuer sachez que tous les 3dB(A) la sensation de bruit double.


Supposons, à 30m d’une voie, devant une façade, 1 train est mesuré à 85 dB(A) LAmax: C'est ce que l'oreille entend réellement !


  • Sur une nuit de 8h, la valeur retenue par SNCF réseau pour ce train sera de 46 dB(A) seulement en LAeq. C'est le bruit d’une salle d’attente chez le médecin, ce qui n’a plus rien à voir avec les 85 dB(A) qui vous auront réveillés.


  • Avec ce même calcul, il faudra 10 trains (projet actuel)  passant au cours de la même nuit pour que SNCF réseau retienne la valeur de 56 dB(A). La réalité est que vous vous serez réveillé 10 fois, et aurez déjà subit 15 minutes à 85 dB(A). Pour information, 56 dB(A) c’est le bruit dégagé par votre ordinateur personnel qu’en vous y travaillez. Et nous seront encore loin des 63dB(A) autorisés par la norme.


  • Il faudrait un trafic de 100 trains pour atteindre un niveau équivalent de 68 dB(A)  et atteindre la norme diurne. 68 dB(A) c’est en réalité le bruit d’une simple rue animée.


Autrement dit, le calcul effectué pour appliquer cette norme réduit artificiellement la pression acoustique subie la nuit. Avec cette méthode 10 trains = 1 ventilateur d'ordinateur, une alarme de voiture sonnant pendant 2H n’est alors guère plus bruyante qu’un réfrigérateur récent pendant 8H.


Or SNCF réseau respecte déjà cette législation sans même avoir posé la première brique d’un mur antibruit.


En graphique cela donne:


Capture d’écran 2015-04-11 à 14.11.09.png





  • 5 nombres à connaître

  • 0: Le nombre de normes vibratoires à respecter en France. Afin de respecter les normes antibruit, il est possible de convertir l'énergie du bruit en vibration. Il suffit d’installer des traverses en béton plus rigides sur certaines portions de la voie pour voir diminuer le bruit mais augmenter les vibrations. Les riverains ne peuvent donc plus faire valoir leurs droits car la législation antibruit sera respectée.


  • 30dB (A) LAmax: Le niveau sonore conseillé par l'OMS à ne pas dépasser dans une chambre durant 8H la nuit pour un sommeil de bonne qualité. Le niveau de 45 dB (A) LAmax  ne devrait pas être dépassé en façade. Entre 40 et 55 dB (A), les personnes les plus vulnérables (enfants, malades, seniors) sont affectées par le bruit. Au-delà de 55 dB (A), une proportion notable de la population est fortement gênée dans son sommeil.

A savoir: Dans le logement, le bruit prend une dimension particulière car le “chez soi” est un lieu fortement investi affectivement (refuge, liberté d’être soi-même...). Le bruit est alors vécu comme une intrusion, une perte de contrôle entraînant des effets sur la santé (stress, perturbation du sommeil


  • 4:  Le nombre d'études démontrant qu’il n’y a pas d’habituation physiologique aux bruits répétitifs pendant la nuit, alors même que les personnes pensent s’être habituées à leur environnement.

  • 587.000: Le nombre d’années de vie en bonne santé perdu par an en Europe liée à une exposition au bruit.


  • 150m: des riverains d’une ligne LGV après un dur combat, ont eu la possibilité d’être expropriés jusqu’à 150 m de l’assiette des voies au lieu des 25 m prévus par RFF.







Sources

http://www.bruit.fr/images/stories/pdf/guide-bruit-sante-cidb-2013.pdf

http://www.acnusa.fr/fr/le-saviez-vous/le-bruit/40

http://lgpe.fr/tgv-lgv-nuisances-sonores-l-art-de-legaliser-l

http://www.bruitparif.fr/environnement-sonore/connaitre-les-methodes-d-evaluation-du-bruit/indicateurs-et-indices#.VSfs1PmzJcY