30-07-17

Le point du mois de juillet :


Comme vous le savez notre premier ministre Edouard Philippe, en tant qu'ancien maire du Havre, est très attaché au projet Serqueux Gisors et au développement de cette ville.

Nous ne connaissons pas l’opinion de notre nouvelle députée Isabelle Muller-Quoy, mais pour l'instant il n'y a aucune indication que ceux-ci poussent le dossier devant d’autres, malgré une rencontre avec Pascal Martin, Président de la Seine Maritime.


Cependant, un faisceau d’information nous indique que SNCF réseau compte démarrer les travaux sans attendre les conclusions du tribunal administratif saisi par le cabinet Huglo-Lepage. Sans attendre également l’aboutissement des multiples recours des communes, le but étant naturellement de démontrer la bonne marche du projet afin de toucher les fonds européens. (Et oui! Un tribunal peut agir, la preuve récemment et même ici )


Nous apprenons que Georges Mothron maire d'Argenteuil compte aménager plusieurs quartiers jouxtant les voies ferrées d’ici les 10 prochaines années. La preuve s’il en fallait encore que la SNCF continue de vendre du foncier constructible autour de cette voie, alors qu’il sera d’ici peu tout simplement impossible d’y vivre à proximité. Chose curieuse également Georges Mothron n’est pas membre du Collectif des Maires opposés au projet.


Les promoteurs de ce projet baptisé Serqueux-Gisors continuent de prétendre à longueur de discours et d'articles que ces trains contourneront l'IDF et que les riverains mécontents ne sont que des “NIMBY”. Ils sont dans leur rôle et n’ont assurément jamais emprunté cette ligne entre Serqueux et Paris Saint-Lazare. Ces trains pénétreront et traverseront la nuit des centres villes de l'IDF comme Argenteuil (100.000 habitants) Herblay, Pontoise, Conflans (+de 30.000 habitants chacune). Si “NIMBY” il y a, alors ils sont nombreux. Si “NIMBY” il y a, alors ils ont des yeux pour constater que leur ville sera coupée en deux par l’absence de passages à niveaux et des oreilles pour entendre le vacarme des trains de marchandises.




28-06-17

Un point et un bon résumé de la situation fin Juin 2017 : La Normandie va payer 90 millions d'euros

Une assemblée plénière de la Région Normandie s’est tenue lundi 26 juin 2017, au Carré des Docks, au Havre (Seine-Maritime), sous la présidence d’Hervé Morin. Au cours de cette séance, les élus régionaux ont voté un montant de 90 millions d’euros pour permettre les travaux de modernisation de la ligne ferroviaire SNCF Serqueux-Gisors, à parité avec l’État.

Le coût total prévisionnel du projet est estimé à 260 millions d’euros. Ce coût comprend, outre la modernisation et l’électrification, la mise en place de protections acoustiques le long du projet, pour presque 30 millions d’euros, financés par la région IDF. L’Union européenne s’est engagée à subventionner la réalisation de cette liaison à hauteur de 30 %, au titre de sa politique en faveur des mécanismes d’interconnexion en Europe. 

Les Présidents de la Région Normandie, de la Métropole Rouen Normandie et de la Communauté d’agglomération havraise, ont demandé à SNCF Réseau de procéder, sans attendre, au démarrage des travaux, qui devraient débuter en juillet 2017, malgré les recours



26-06-17

Pour ceux qui pensent que les trains de marchandises ne changeront rien à leurs trajets quotidiens sur la ligne J:

Ce jour là a juste été un enfer pour tous les usagers de la ligne J et H.








25-04-17

Législatives


La 3e circonscription du val d'Oise (Herblay, Taverny, Cormeilles) 
PCF et  France insoumise : Pour le projet (à lire)



Présidentielles
  • M. Macron : Représenté par Arnaud Leroy, Pour le projet Serqueux-Gisors afin d'accélérer le projet Seine-Nord Europe (à lire). 
  • "...la modernisation des infrastructures (rail) et une action prioritaire sur les dessertes portuaires." (à lire). 


24-04-17

Ferrières-en-Bray: Malgré les démonstrations d'infaisabilité, des forages sont en cours dans le cadre du projet de déviation de la D-930 (pour contourner les passages à niveau qui doivent fermer).

        
       



23-04-17

Tesla annonce un semi-remorque électrique pour septembre 2017.

Pour les affréteurs, le prix et la logistique du transport de marchandises pour un trajet de moins de 3h est à l'avantage du camion. 
Or Tesla annonce un camion à la technologie disruptive qui permettra « une réduction encore plus importante du coût du transport de fret, tout en augmentant la sécurité ». 
Question: Les 300 millions (annoncés...) qui devraient être investit dans le projet Serqueux-Gisors ne seraient-ils pas plus utiles dans les réels moyens de transports du futur ?








20-04-17

Les associations environnementales réagissent au projet de contournement de déviation de la D-930

       


19-04-17

Le Carf dénonce la "face cachée" du projet dit Serqueux - Gisors et interpelle les candidats à la Présidentielle

Quel avenir pour les milliers de riverains, citoyens, contribuables et électeurs impactés ?


Réponse de Benoît Hamon



15-04-17

Lettre du CARF à Mme Valérie Pecresse:

  
      
  



13-04-17

La fronde brayonne ne faiblit pas: Gournay et Ferrieres attaquent au tribunal administratif 

Après le maire de Forges-les-Eaux, c'est au tour de ceux de Gournay et Ferrières-en-Bray d'attaquer le projet de modernisation de la ligne de fret ferroviaire Serqueux-Gisors devant le tribunal administratif.




05-04-17

Le canal Seine-Nord est officiellement lancé hier par François Hollande et "c'est irréversible" (j'espère sincerement ne pas avoir à écrire la même titre pour un autre projet bien mal nommé ...)

Selon certain ce projet isole le Port du Havre en favorisant les ports du Nord. Il est donc vu comme un concurrent au projet Serqueux-Gisors.





14-03-17 

Et encore le déraillement d'un train de fret contenant des matières dangereuses
(coup de chance ce n'est pas en centre ville...)






04-02-17

Vers un "Notre-Dame-des-Landes normand" ? (Ségolène Royale)

Pour comprendre l'état d'esprit des partisans du projet

Un Article ou l'on y répète qu'Hervé Morin Morin intimide les élus des communes hostiles au projet, qu'il a changé d'avis, aussi vite que Valérie Pecresse.




 


10-02-17

Changement de ton côté Région Ile de France (il n'a pas fallu longtemps): Pas favorable mais…

« C’est un projet porté par l’État. Qu’il prenne ses responsabilités. On n’y était pas favorable. Je comprends les élus du Val d’Oise devant la saturation du trafic de voyageurs et les nuisances sonores. Si le projet se fait, l’Ile de France prendra sa part des aménagements et murs antibruit. »




21-01-17

Les opposants à la ligne de fret Serqueux-Gisors attaquent au tribunal,
et " C'est le début d'une longue marche" !


« Nous l'avions annoncé, nous l'avons fait. » C'est avec détermination que le député-maire (LR) de Pontoise, Philippe Houillon, commente le recours que vient de déposer un collectif d'élus locaux du département, de la région et de riverains. Un recours présenté au tribunal administratif de Rouen (Seine-Maritime), hier. Il ne restait que quelques heures aux opposants à la ligne de fret baptisée « Serqueux-Gisors » pour attaquer la décision de la préfète de Normandie qui avait déclaré ce projet d'utilité publique. Le projet, qui prévoit de faire passer 25 trains de fret entre Paris et Le Havre quotidiennement, avait été critiqué par les élus franciliens lors de réunions publiques. Le dossier déposé par le cabinet d'avocats Huglo Lepage est fort d'une centaine de pages. « Sans les annexes », prévient l'avocate associée chargée de l'affaire, maître Gwendoline Paul. « Il y a beaucoup de choses à dire sur ce dossier. Il y a un problème dans la concertation, mais aussi dans le champ d'application. Le projet Serqueux-Gisors a été mal présenté [...], c'est un véritable passage en force ».




13-01-17

Le Collectif alertes et ripostes fret en assemblée vendredi soir à Pontoise






'29-06-16'

Ca nous avait échappé : "L’Umep appelle à constituer un commando à Bruxelles"


"Pour chasser en meute" et "mieux capter les fonds européens", l’Umep appelle à l’union entre public et privé et à "constituer un commando à Bruxelles pour être une force représentative et défendre nos dossiers". Notamment pour l’aménagement de l’axe ferroviaire Ouest-Est et l’électrification du maillon Serqueux-Gisors "attendue depuis près de vingt-cinq ans" (sic)




03-12-16

The project to modernise the double track line from Serqueux - Gisors received its DUP on November 18th after the public enquiry which revealed general opposition from residents and communities along the line. 
The opposition is mostly focused on probable noise from freight trains and on the suppression of 3 level crossings that will divide communities. Those opposed to the project suggest that the freight trains to/from the port of Le Havre should be diverted via Amiens on electrified lines which exist rather than via Gisors and around Paris on the Grande Ceinture which is already saturated. 

The public enquiry approved the project with some reserves.


The new project proposes to electrify a 50 km line that was rebuilt with new track several years ago. This will provide a second itinerary between Rouen and Paris and expand capacity for freight  trains to/from the port of Le Havre. The cost is estimated at nearly 300 M€. In detail this sum will cover:


- creation of an electrified "shunt" at Serqueux making a triangular junction

- electrification of the line to Gisors with adjustment to over bridges

- automatic block signalling

- suppression of 9 level crossings

- rail traffic control system

- sound protection walls


Ile de France Region has indicated that it does not support the project. The concern is for the extra freight trains causing interference with Transilien traffic.


http://sncfsociety.org.uk/Site/December_2016_News.html



25-11-16

Mais pourquoi donc SNCF-Reseau continue t'il à prétendre que l'axe Amiens/Creil/Valenton commence à saturer alors que "le volume annuel de marchandises transportées par chemin de fer est resté relativement stable entre 2000 et 2012 (environ 400 milliards de tonnes-kilomètres)." selon ce rapport européen, que la part Fer diminue et que le traffic était plus dense avant 2000 sur cette portion (cartes ici)


20-11-17

Nos candidats se prononcent:

 

Juppé : Son porte-parole se nomme Édouard Philippe, maire du Havre… Celui-ci EST très attaché au projet Serqueux Gisors; Cependant M. Juppé soutient également le projet Canal Seine-Nord, concurrent affiché du projet Serqueux-Gisors;

M. Sarkozy :

M. Hollande : Favorable

M. Valls : Favorable

M. Mélanchon : ?

M. Macron : ?

Mme Le Pen : ?

M. Jean-Michel Ruiz (PCF):  Très Favorable (05’.18 ‘’ -> 09’.05’’)



18/11/16
C'était planifié, Nicole Klein préfet de Seine-Maritime ainsi que ses  ses homologues signent la déclaration d'utilité publique du projet (lire la suite)


La Région Ile-de-France ne financera pas la ligne de fret Serqueux-Gisors. Il n'est pas certain non plus que l'Europe subventionne de ses 70 millions d'euros ce projet. Le député-maire de Pontoise Philippe HOUILLON a annoncé qu'avec les autres opposants ils attaqueraient accompagnés du cabinet Huglo Lepage & Associés, dans les deux mois suivant la signature de la déclaration d'utilité publique (Donc, avant le 18 Janvier 2017). Guillaume PEPY, le patron de la SNCF indique lui que cette ligne est indispensable pour le développement du fret en Normandie.





10-11-16
Lille: Déraillement d’un train contenant de l’acide


Un train de fret convoyant des produits chimiques a déraillé en gare de Lomme-Délivrance, près de Lille. L’opérateur ferroviaire doit dépêcher sur place des moyens techniques afin de remettre le train sur ses rails. Une bonne perspective pour les voyageurs de la ligne J. (lire la suite)



07-11-16
La DUP est imminente
Manuel Valls : "Nous voulons aussi renforcer l’attractivité de nos ports : en déclarant l’utilité publique du projet de modernisation de la voie ferrée Serqueux-Gisors" Lire ici



02-11-16
Un bon résumé des derniers mois:
Ligne Serqueux-Gisors : ça bouge en région parisienne (lire la suite)





28-10-16
En Mai (a lire), Alexandre Rassaërt, Maire de Gisors, était  farouchement contre le projet. En Novembre après quelques promesses d'investissements sur Gisors, on ne sait plus ...

YouTube Video



06-10-16
5ème conférence ministérielle pour la relance du fret ferroviaire:
 Le traitement de la question du bruit est un facteur essentiel de l’acceptabilité du
développement du fret ferroviaire, notamment en zone dense pour les riverains. Le projet
Serqueux-Gisors en témoigne notamment en Ile-de-France. Une action en faveur de la
compétitivité du fret ferroviaire doit donc être accompagnée du traitement de la composante
« bruit ». Le Gouvernement a décidé d’apporter son soutien à cette transition, et
annonce qu’une enveloppe de 20 M€ sera mobilisée pour aider la filière à engager cette
dynamique d’équipement des wagons existants.
"...A engager cette dynamique": Nous avons de la chance ! (lire la suite)



28-09-16
RER A : une matinée infernale dans le RER A et sur la ligne J, mais croix de bois croix de fer le trafic de fret ne perturbera pas le trafic voyageur.




25-09-16
Bataille politique autour du dossier de la modernisation de la ligne Serqueux-Gisors
Indispensable aux ports du Havre et de Rouen, la modernisation de la ligne Serqueux-Gisors est au cœur d’une polémique politique (lire la suite)



21-09-16
Projet de fret ferroviaire dans le Val-d'Oise : le coup d'arrêt ?
Le projet d’intensification du fret ferroviaire promis au déraillement ? Le scénario est désormais plausible. La semaine passée, Stéphane Beaudet, vice-président de la Région Ile-de-France chargé des Transports et Stéphanie Von Euw (lire la suite)



07-09-16
La région dit NON !

Stéphane Beaudet, vice-président de la Région Ile-de-France chargé des Transports, et Stéphanie Von Euw, vice-présidente aux affaires européennes, ont devant riverains et collectif d’élus, annoncé que la Région ne financerait pas la ligne Serqueux-Gisors. Bon... alors, ces 20 millions servaient certainement à financer les aménagements phoniques, et les passerelles, mais nous pouvons tout de même sentir que l'adhésion n'y est pas.


04-07-16
Avis Favorable pour l'enquête publique

Les éléments techniques et administratifs du dossier d’enquête publique ainsi que son déroulement ont permis de donner un avis FAVORABLE accompagné de réserves et de recommandations. (lire la suite)


04-04-16
Résultats de la campagne de mesure de Bruitparif:

une grande diversité des niveaux maxima atteints (LAmax) lors des passages de trains a pu être observée (lire la suite)



Not in 50.000 back yards ! 

Le CARF calcule que de 21.000 a 65.000 riverains subiront de nouvelles nuisances sonores.

En superposant les cartes de propagation du son de BruitParif et celle de la densité de population de l’IAU le CARF a calculé qu’entre Osny et l’entrée d’Argenteuil, pour une densité de population datant de 2006, de 21.000 à 65.000 riverains souffriront de ces nouvelles nuissances sonores, or selon ses promoteurs ce projet ne créera que quelques centaines d'emplois au Havre en 15 ans... (lire la suite)

Voir la carte en grand



28-03-16
Le conseil départemental du Val-d’Oise unanime contre le projet de fret ferroviaire

 
Les élus départementaux ont émis un avis défavorable au projet de ligne de fret, entre Gisors et Paris, qui se traduirait par 25 convois quotidiens supplémentaires à partir de 2019, empruntant les voies de la ligne J du Transilien. Des trains de fret pouvant aller jusqu’à 800 mètres de long, dont la moitié passerait la nuit au rythme d’un toutes les heures. « C’est un investissement de 280 M€, alors que la ligne d’Amiens est déjà électrifiée, a enfoncé le clou, l’élu de Cergy 2. Et puis le fret depuis Le Havre, trop proche de Paris, ça n’est pas concurrentiel comparé aux camions. » Une réunion publique sur le sujet est prévue à Osny, le 06 avril. (Le Parisien)



Le fil de Mars:
  • 20/03 Un excellent Article posté par le collectif BEN (qui "agit à la défense des intérêts et de l’image de la Normandie")
    • FRET: LE SERQUEUX-GISORS OU LA FAUSSE BONNE IDÉE?
  • Depuis le 8 mars et jusqu'à la fin du mois d'avril, nous voici dans le feu du débat public à l'occasion de l'enquête publique sur la réalisation de la rocade ferroviaire fret Nord-Est pour désenclaver le Grand Port Maritime du Havre en direction de la région parisienne: le projet consiste en la réhabilitation, la modernisation et la sécurisation de ligne SNCF Motteville- Montérolier-Buchy- Serqueux- Gisors pour permettre aux futurs convois de fret ferroviaire massifiés d'éviter le goulet d'étranglement de la... [Lire la suite]

  • 17/03  Toute petite info, mais comme certains doutent encore des nuisances des trains fret sur le trafic voyageur. Un train en panne entre Paris et Meaux...

  • 16/03 Edouard Philippe, Maire du Havre: « La rocade Nord-Est, autoroute ferroviaire d'acheminement du fret entre Le Havre et l'Europe centrale par Amiens et Châlons-en-Champagne, évite le goulet d'étranglement de Paris et de sa banlieue » [Lire la suite] et son aménagement est deux fois moins chère que l'électrification de Serqueux Gisors.
  •  15/03 Un train de fret en panne bloque le trafic pendant 3h: Des trains de fret privés qui occasionnent à longueur d’année des incidents d’exploitation dont sont victimes, sans le savoir, les passagers de la... SNCF [Lire la suite]

  • 08/03 Un habitant du Havre (Seine-Maritime) tente de convaincre les pouvoir publics que la traversée ferroviaire de la Seine entre Le Havre et Honfleur doit se faire à l'aide d'un tunnel "à caisson immergés " (sans creuser). [Lire la suite]




12-03-16 Pontoise: Les élus manifestent contre le projet "Serqueux-Gisors"


      

 



10-03-16

L'enquête exclut de fait la majorité de la population concernée : ici

Les grandes lignes des aménagements qui doivent être réalisés:

  • La création d’un raccordement avec la ligne Rouen-Amiens au sud de Serqueux (suppression du point de rebroussement en gare de Serqueux),
  • L’électrification de la ligne
  • La mise en place de nouveaux systèmes de signalisation, et de télécommunication entre le sol et les trains,
  • La suppression des passages à niveau n° 26, 40, 41, 42, 47, 49, 51, 52, 60 et du pont des Molettes, remplacés par des itinéraires de substitution
  • L’amélioration de l’accessibilité de la gare de Gisors aux personnes à mobilité réduite
  • La préservation de l’environnement et du cadre de vie (assainissement et protection des captages et protections acoustiques) sur la ligne Serqueux-Gisors et sur les lignes ferroviaires encadrantes (Motteville-Serqueux et Gisors-Conflans-Sainte-Honorine).

Rien, d
éfinitivement rien (a part du saupoudrage accoustique), avant Serqueux et après Gisors. Les trains apparaissent puis s'évaporent....


08-03-16  

Consultez le dossier d'enquête : ici
Grosse mobilisation contre l'arrivée du fret en Pays de Bray: ici



03-03-16  



02-03-16  

Les élus du pays de Bray appellent à manifester le 8 mars



20-02-16  Manifestation le 12 Mars au départ de la gare de Pontoise à 10h
Cette manifestation est organisée par le collectif des élus (tout bords confondus) qui est fermement opposé à ce projet. Venez nombreux !!

Si nous avons oublié votre rue, téléchargez, imprimez et distribuez notre tract à vos voisins:


Vous pouvez également lire le communiqué de presse du COLLECTIF DES ÉLUS

https://drive.google.com/open?id=0B0P4RC_wDygiNmctbmNqY1pqOXM




05-02-16  Cette fois c'est sérieux:  L'enquête publique démarre le 8 Mars


 Merci InfoNormandie pour cette jolie photo de train voyageur moderne, propre, dans la nature... 



Février: Ca Bouge ! Les élus prêts à entamer un bras de fer







Le fil de Février:
  • 19/02 nouveau sursis de deux mois pour la société LHTE, en charge de l'exploitation du terminal        multimodal du Havre.  "Conçu pour accueillir 500.000 conteneurs par an, l'équivalent de 25% du trafic au Havre. Il dispose d'une cour ferroviaire de huit voies, d'un quai de 400 mètres de long et d'une zone de stockage de 2.600 conteneurs " et pour en savoir un peu plus : Des débuts plus que chaotiques






Le fil de Janvier:





14-12-15

Un train de Fret déraille à Rosporden : gros problèmes de trafic voyageur
Il était 16h50 environ. Le train de Fret roulait à faible allure, pour effectuer une manoeuvre en gare de Rosporden. La locomotive s'est engagée visiblement là où elle n'aurait pas du... La locomotive a donc doucement glissé en-dehors des rails, et impossible de faire marche arrière.(Lire la suite)





Le Fil de Decembre 

           
           




12-17 Alexandre Pueyo (conseiller départemental du Val d'Oise) s'exprime au JT de France3 du 17 décembre 2015






12-16 Hervé Morin, Président de la région Normandie: "La séparation de Gournay-Ferrières par le fret est inacceptable"

Est-il opposé au passage du fret sur la ligne J ? Est-il pour des aménagements dans Ferrières ? Au lecteur de L'Éclaireur d'en juger.

hervé



12-15 Xavier Lefrançois, Président du PETR du pays de Bray: "Il faut un détournement de cette ligne pour le fret"




12-09 Le CARF fait son Assemblée Générale:


 


12-01 Le Medef-Normand peut revoir sa géographie
...
Côté investissements, l’organisation patronale insiste sur la nécessité pour la Région de disposer « d’infrastructures de qualité » en particuliers des axes de communication « qui tiennent la route ». Elle veut en particulier « accélérer » la mise en chantier de la Ligne nouvelle Paris-Normandie (LNPN) avec l’optique d’une mise en service en 2025 et non 2030. De même, la date de 2024 pour la réalisation du contournement Est de Rouen lui paraît beaucoup trop lointaine. En outre, elle plaide pour faire de Deauville l’aéroport régional de la Normandie, pour des transports « rapides » entre Rouen, Caen et Le Havre ainsi que pour l’amélioration de la desserte des ports. Elle réclame en particulier la réalisation du maillon ferroviaire Serqueux-Gisors pour contourner la région parisienne, d’une liaison fluviale directe entre Port-2000 et la Seine au Havre. Côté internet, le Medef Normandie voudrait le Très haut débit « pour tous » d’ici 2020.


Les Pontoisiens, les Conflanais, les Argentoliens, et les 60.000 riverains concernés seront ravis de l'apprendre.



Le Fil de Novembre
  • Deux grands groupes investissent massivement au Port du Havre

  • Pour les régionales, nos politiciens s'engagent.... et la balance penche vers le "pour"

      • Hervé Morin candidat UDI/Les Républicains en Normandie est pour l'utilisation de l'axe Serqueux Gisors par le Fret: Lire l'article


      • Valérie Pécresse UDI/Les Républicains candidate IDF "prend la mesure des difficultés", "s'engage à reprendre le dialogue avec tous les acteurs" et à "étudier de nouvelles solutions" (extrait d'un tract), et réclame une étude d'impact environnementale: lire l'article


      • Nicolas Mayer-Rossignol, candidat PS en Normandie est pour l'utilisation de l'axe Serqueux Gisors par le Fret (même si "ça ne suffira pas") : Lire l'article


      • Claude Bartolone, candidat PS IDF est ... totalement absent du débat.

  • "On ne sait pas ce qui va se passer mais le collectif des maires et le CARF refusent le projet" (en vidéo). La vidéo date de Septembre mais nous l'avions oubliée.







26-11-15  “Gournay-Ferrières sera comme Berlin avec le mur de la honte” (L'Eclaireur La Dépêche)




03-11-15  Riposte méthodique au projet de fret ferroviaire (Le Parisien)

Riposte méthodique au projet de fret ferroviaire





10-15  Le fil d'Octobre




24-10-15  Vous êtes usager de la Ligne J ? Signez la pétition

Les usagers de la ligne J, déjà saturée, s'opposent à l'intensification du trafic par le passage de 25 trains de fret par jour



15-10-15  BruitParif établit une carte du bruit. Le CARF la superpose à la carte de la densité de population 




05-10-15  L'état se désengagera t-il financièrement du projet Axe-Seine ?
(Info du 25 Juin 2015)

Le «Schéma Stratégique Vallée de Seine» prévoyait que le projet Axe-Seine devait être aidé financièrement par l’Etat et par SNCF Réseau. Or fin 2014 le contenu du mandat de négociation du «Contrat de Plan Interrégional Etat Régions» le CPIER Vallée de Seine 2015-2020 de novembre 2014 ne dévoile aucune assurance d'une participation de l'Etat. Seules l'Europe, SNCF Réseau et les collectivités territoriales sont mentionnées.

"En outre, le financement de la modernisation de la ligne Serqueux-Gisors, devra faire l’objet d’un financement spécifique dans le budget de l’AFITF, sur la base d’un principe de financement paritaire avec les collectivités territoriales, une fois déduites les participations de RFF et de l’Union européenne."
   

Cependant le CPIER complet signé fin Juin (très intéressant à lire p.19, 29 et 41)  indique que le "plan définitif de financement sera fonction des financements obtenus" (sic), et que le montant de l’opération Serqueux Gisors reviendrait à un total de 260 Millions.

Or Sncf Réseau est parvenu à réunir:
  • Le 29 Juin 71 Millions auprès de L’Europe (voir plus bas).
  • La région Haute Normandie approuve une participation de 90 Millions.

 SNCF réseau n'aurait donc plus que 99 Millions à rassembler



01-10-15  La phase 2 est-elle possible ?
"Autant dire que faute de pouvoir passer correctement en Ile de France, la modernisation de l'axe Serqueux - Gisors revêt un intérêt assez discutable..."
  1. "D’abord la réouverture de Serqueux – Gisors,
  2. Ensuite, la modernisation de la ligne.
  3. Enfin, la création d’une 3ème voie entre Conflans Sainte Honorine et la Grande Ceinture."





09-15 Pontoise Info : Fret Ferroviaire, la mobilisation de la colère. (Philippe Houillon)

(Cliquez sur l'image pour lire l'édito)



07-09-15  Le conseil municipal de Conflans adopte une motion pour le "retrait du projet"


Le conseil municipal de Conflans-Sainte-Honorine est unanime. Une motion a ainsi été adoptée, lundi 7 septembre, par l’ensemble des élus de la Ville pour demander à Sncf Réseau, en premier lieu, 

«le retrait immédiat du projet dénommé “Grand projet ferroviaire normand”».

http://www.gazettevaldoise.fr/2015/07/20/la-ville-de-pontoise-vote-une-motion-contre-le-passage-du-fret-ferroviaire/





07-09-15  Bruiparif chiffre l'impact sanitaire du bruit

« Au total, 75 000 années de vie en bonne santé sont perdues chaque année dans l’agglomération, dont 44 000 à  cause de troubles du sommeil, 30 000 de la gêne et le reste du fait d’infarctus ou d’acouphènes ».



25-08-15  L’enquête publique reportée: Coup de frein pour Serqueux-Gisors
.
L'enquête publique sur la liaison fret entre Serqueux et Gisors, qui devait démarrer en septembre, est reportée après les élections régionales. SNCF Réseau doit donc revoir son planning de travaux. Le chantier de modernisation de la ligne venait d'obtenir des crédits de l'Union européenne.





29-06-15 Avant le début même de l'enquête publique "Serqueux-Gisors" reçoit 71 Millions d'Euros:


Dans le cadre du Mécanisme pour l'Interconnexion en Europe (MIE / EIM), le projet de modernisation de la ligne ferroviaire Serqueux-Gisors sera financé à hauteur de 30% par le "plan Juncker", soit une enveloppe européenne de 71 millions d’euros. La modernisation de cette ligne ferroviaire est déclarée hautement stratégique et nécessaire pour que les grands ports Maritimes de Rouen et du Havre puissent compter sur une desserte ferroviaire de qualité et pour renforcer la compétitivité de la Haute-Normandie face aux grandes régions portuaires de l’Europe du Nord. 

Pourtant, le Canal Seine-Nord Europe (vu comme un concurrent par le port du Havre) bénéficiera lui d'une aide de 979,7 millions d'euros, soit 42% du coût estimé des études et du chantier

 

Logiquement cette décision a du être officiellement adoptée durant la dernière réunion du Mécanisme de l'Interconnexion en Europe qui était prévue le 15 juillet 2015.

À la fin du mois de juillet 2015, la Commission a dû officiellement adopter les décisions de financement. Mais aucune nouvelle...

Les conventions de subvention de projets individuels sont préparées par l’INEA puis signées avec les bénéficiaires du projet. Les fonds commenceront à être versés à partir du dernier trimestre 2015.




11-08-15 Le Parisis dit non à la hausse du fret ferroviaire

Le Parisis dit non à la hausse du Fret




20-05-15 Article du Parisien concernant la réunion publique du 18 Mai

Article Parisien 20-05-15





11-05-15 Alain Richard, Sénateur du Val d'Oise,  prend contact avec le CARF


Senateur Alain Richard





  Réunion publique d'information le lundi 18 Mai à Pontoise

La dernière réunion publique d'information, avant l’enquête d’utilité publique en septembre, a lieu:

lundi 18 Mai 2015 à 19h30
au Dôme, Place de l'Hôtel de Ville, 95300 Pontoise


Seront présents à cette réunion entre autres RFF (désormais SNCF Réseau), Me Philippe Houillon, Député-Maire de Pontoise et Monsieur Jean-Michel Levesque, maire d’Osny


N'hésitez pas à venir poser vos questions, après ce sera trop tard...





08-05-15 L'Autorité Environnementale (CGEDD) demande a SNCF réseau (RFF) de revoir sa copie  (Téléchargez le rapport)





29-04-15 Lettre de Yannick BOËDEC, Maire de Cormeilles à Jacques RAPOPORT, Président de RFF




06-05-15 Pontoise-Info  N°143 p.22





30 AVRIL 2015 : C'est Possible !


        





14 AVRIL 2015 LE CARF saisit l’ARAF
(L'Autorité de Régulation des Activités Ferroviaires)






   Réunion publique d'information vendredi 3 avril:


Une réunion publique d'information sur le projet ferroviaire (fret) de la ligne J Serqueux Gisors est organisée à l'initiative de Monsieur le Maire Laurent Brosse (maire de Conflans Sainte Honorine) avec RFF le :

vendredi 3 avril 2015 à 19h30

Salle des Fêtes, place Romagné, Conflans Sainte Honorine



    





Pontoise Infos n°146. Mars 2015

Page 19, compte rendu réunion de quartier Notre Dame/ les Pâtis :


...Par ailleurs, un arrêté préfectoral autorise l'entreprise SETEC Organisation, au nom et pour le compte de RFF,

à pénétrer dans les propriétés publiques et privées afin de réaliser des études techniques, en vue de la

réalisation du projet (fret ligne J/ modernisation ligne Serqueux Gisors). L'enquête publique a été reportée à

septembre 2015 (sous réserve).

Monsieur le Député Maire, Philippe HOUILLON, en a parlé et diffuse l'information pour Pontoise.

Nous, CARF, précisons que cette demande (SETEC/ RFF) et les autorisations préfectorales concernent d'autres villes

également de Chars à Eragny. Adressez vous à la mairie de votre commune pour plus de renseignements.




Céline Deboutin nous écrit

Via Facebook


Des réservoirs de biodiversité et des corridors écologiques en danger, mobilisons-nous ! Un projet fâcheux, qui au départ aurait pu avoir un intérêt écologique: réduire l'impact environnemental du trafic routier lié aux échanges commerciaux ... Mais, la fiabilité d'un trafic intense de trains de marchandises ne tient absolument pas en ces lieux ! Il faut situer ce projet pour comprendre l'inquiétude des riverains qui demandent aujourd'hui une vraie concertation et de sérieuses expertises sur le terrain: Sur des terres "instables" ont été construites deux voies ferrées qui depuis toujours se sont révélées problématiques. Sans cesse rénovées en raison de leur dégradation prématurée et d'affaissements du sol, les installations ferroviaires actuelles se situent sur un écosystème particulier et fragile, traversant des vallées très variées, des zones humides préservées, un réseau de sources et résurgences, des tourbières, des sols géologiquement vulnérables (diaclases, carrières abandonnées ...). Il faut rappeler la nature sédimentaire du sous-sol du Vexin qui comprend plusieurs types de roches superposées: craie, calcaire, sable, terres argileuses épaisses de cinq à quinze mètres à l'origine des fonds de vallées marécageuses qui caractérisent ce site naturel !!! Déjà, la déforestation des espaces longeant le réseau ferré s'est accélérée ... Comment un tel projet peut-il être passé sous silence par RFF et la SNCF alors qu'il touche à cœur un grand site d'intérêt national où la faune et la flore font l'objet de programmes de sauvegarde (dont des actions particulièrement remarquables au bénéfice d'espèces emblématiques menacées comme la Chouette chevêche, l’œdicnème criard, les chauves-souris). Le site du plateau du Vexin est tout de même protégé par son classement en 1972 puis par l'institution du parc naturel régional du Vexin français en 1995. La SNCF prévoit des passages nocturnes du FRET toutes les 27 minutes (d'un poids et d'une longueur nettement supérieurs aux trains de voyageurs) avec une nuisance sonore estimée sur une moyenne à 84 décibels ...




Notre Dame - les Pâtis, Parc aux Charrettes du 12 février 2015

Engagements Mairie Pontoise confirmés lors de la réunion de quartier


Monsieur Houillon, Député Maire de Pontoise, après plusieurs demandes de notre part, s'est engagé à organiser une réunion publique concernant le projet fret ligne J le 13 avril 2015. Le lieu et l'heure restent à préciser. Nous ne manquerons pas de vous tenir au courant.

Lors de cette même réunion, Monsieur Houillon nous a appris également que le 18 mai une réunion publique doit être organisée et ce à la demande de RFF. Le lieu et les horaires seront confirmés ultérieurement.

   



Lire un extrait de la Gazette du Val d'Oise - 25/ 06/ 2014

     

https://drive.google.com/open?id=0B0P4RC_wDygiUWFreUNqY1ZWV28&authuser=0    http://www.gazettevaldoise.fr/2013/05/06/intensification-du-fret-ferroviaire-les-riverains-tres-inquiets/




Pontoise Infos - juin 2014

Tribunes

                                   

                                       

Ligne Serqueux-Gisors : la lutte s’organise

                       

Réseau Ferré de France a un projet d'aménagement d'une ligne ferroviaire Le Havre/Paris passant notamment par Pontoise pour faire du transport de fret.

C'est un projet de 250 millions d'euros qui devait être financé par les Régions, par l'Etat et par RFF.

                       

Philippe Houillon, très mobilisé et depuis longtemps, a déjà réuni à trois reprises les associations de défense qu’il soutient, avec, en leur présence, à deux reprises, RFF.

Ce projet n’est pas acceptable pour les riverains : imaginez un passage de trains de fret (en exploitation pleine c'est-à-dire si le projet se fait à l'horizon 2024) de 24 trains par 24 heures, avec des trains pouvant aller jusqu'à 1 km de long et traversant d’importantes zones urbaines !

                       

Ce projet souffre par ailleurs de carences lourdes : en l'état les financements ne sont pas trouvés au point que RFF doit solliciter 30 % du mon- tant du projet auprès de l'Europe. Le dossier n'a pas encore été remis par RFF au Commissariat Général à l'investissement. L'enquête publique, qui devait démarrer en septembre 2014, est reportée d'un an. RFF pré- voit des compensations qui ont commencé à nous être présentées, mais sans trop de précisions et qui posent déjà un problème esthétique. Et pour l'instant, pas de garantie sur la nature des produits transportés ni d'étude d'impact !

                       

Les associations de défense des riverains des voies, qui s’inquiètent légitimement de leur cadre de vie et de leur sécurité, vont se fédérer en collectif. De notre côté, nous allons fédérer les différents élus concernés. Et nous envisageons, d'ores et déjà, une procédure judiciaire afin de nous opposer à ce projet.

                       

Avec les associations de défense de Pontoise, du Val-d’Oise, des Yvelines et de l’Oise, le combat s'organise par conséquent.

                       

Pontoise 2014 : une volonté et des ambitions partagées

                                                                               

La Bataille du rail

                       

Pendant la campagne électorale, nous avons relayé la lutte que mènent depuis près d'un an des associations d'habitants pour dénoncer le pro- jet consistant à faire de la ligne J, Gisors-Paris, un tronçon de l'autoroute ferroviaire visant à délester l’itinéraire historique du fret.

                       

Si nous n'agissons pas, 30 convois de fret, longs de 450m à 1 km, traverseront chaque jour Pontoise en 2017.

                       

Nous sommes évidemment favorables au fret ferroviaire et fluvial, alter- native écologique au transport routier, mais pas à n'importe quel prix.

                       

Alors que Réseau Ferré de France (RFF) a débuté les travaux de réfection des voies sur le ligne J, la population n'a été ni consultée, ni informée. Les conditions de vie de nombreux Pontoisiens vont s'en trouver dégradées. Les vibrations des sous-sols et des habitations, les nuisances sonores provoquées par des trains lancés à 100 km/h s'étendront bien au-delà des quartiers longeant les voies. Lot de consolation, RFF envisagerait de fermer les passages à niveau pour les remplacer par des murs anti-bruit ! Devons-nous accepter de voir Pontoise coupée en deux ? Qui va financer ces travaux et quid de la circulation déjà difficile dans Pontoise ?

                       

Que dire de la viabilité d'un tel projet lorsqu'on sait qu'une partie de la ligne aux abords de la gare a été bâtie sur du remblai ?

Qu'attend-on pour s'interroger sur le passage de produits potentielle- ment dangereux dans des zones fortement peuplées, alors que d’autres projets passant dans des zones moins urbanisées sont abandonnés pour des questions de rentabilité ? Enfin, comment intercaler 30 trains de fret sans envisager des suppressions de trains de voyageurs ?

                       

Autant de questions auxquelles les Pontoisiens attendent des réponses claires de la part de la municipalité.

                   

                       

Solveig Hurard pour “Pontoise à gauche vraiment”.