Un Algérien écroué pour avoir torturé sa compagne soupçonnée d'infidélité



Un Algérien de 22 ans a été mis en examen et écroué mardi à Lyon pour tortures et actes de barbarie sur sa compagne, qu'il a frappée et brûlée avec des couverts chauffés à blanc, la soupçonnant d'infidélité, a-t-on appris mardi de source judiciaire.
Terrorisée par ces actes commis fin décembre à Lyon, la jeune femme, également algérienne, n'a toutefois porté plainte que trois jours plus tard après s'être finalement rendue aux urgences.
Brûlée aux bras et sur plusieurs parties du corps avec une cuillère et un couteau chauffés sur la cuisinière, la jeune aide-cuisinière de 21 ans s'est vu prescrire 15 jours d'interruption temporaire de travail. 
L'accusant d'avoir une liaison, son concubin, dont elle a eu deux enfants, l'avait violemment frappée au visage, lui fracturant le nez avant d'entreprendre ces sévices. Il lui avait notamment écrasé son mégot de cigarette sur le front.
Interpellé alors qu'il tentait de rentrer chez lui, le jeune homme, sans profession, a reconnu les faits tout en tentant de les minimiser.
Le couple vivait en France depuis trois ans.

Comments

50ème Anniversaire de l'INDEPENDANCE