Forte demande de lait, le blé plus cher et le prix de pétrole chute...

Inutile de redire que le prix du pétrole est en chute libre. Et de préciser que le blé est une des matières des plus inabordables sur les marchés internationaux. Mais, le lait importé connait une explosion de la demande... L'Algérie se prépare à la récession.
lait poudre
ALGER, Oct 16 (BERNAMA-NNN-APS) - Les importations de poudre de lait en Algérie a considérablement augmenté au cours des huit premiers mois de 2014, selon les agences de BERNAMA (Malaisie), NNN (privée) et APS (algérienne). A 14,5 milliards de dollars, la note est déjà plus lourde que le total pour l'ensemble de 2013. Une augmentation de 106 pour cent.

Le centre national algérien douanes pour le traitement de données et des statistiques (CNIS) a déclaré mercredi, 16 octobre 2014, que la facture des importations du pays pour la poudre de lait s'élève à 1,13 milliard de dollars en 2013. 
En termes de quantité, l'Algérie a importé 284 054 tonnes de lait en poudre entre Janvier NOV 2014, contre 185 368 tonnes au cours de la même période un an plus tôt, en hausse de 53 pour cent. 

En ce qui concerne les stocks actuels de lait en poudre à l'Office national interprofessionnel du lait et de Diaries ( ONIL), son directeur général, Fethi Messar, a déclaré à l'APS que «ils couvrir les besoins jusqu'en Juillet 2015». Le marché national sera fourni suffisamment de lait en poudre, d'autant plus que l'ONIL importé toutes les quantités nécessaires à la production de lait pasteurisé .

Jusqu'à ce que le prochain Ramadan qui coïncidera avec Juillet 2015 Selon les chiffres fournis par le ministère du Commerce, de l'ONIL distribue 15 260 tonnes de lait en poudre à 116 unités de production, dont 15 publics un, tous les mois.

PARTAGER : El-Mouhime

Comments