Histoire de l'Aikido à Madagascar

Histoire de l'Aikido à Madagascar

Sensei Lê CHAU
Sensei José RAVELOMANANTSOA
Sensei Charles RAMBELOSON
Sensei Lodvig ANDRIANTSEHENO
Sensei Jean-Pierre TRAINAUD
Sensei Tadashi ABE
Sensei Hideo TOMINAGA
Sensei Hervé BRUGOUX

----------------------------------------------------------------------------
Sensei Lê CHAU - 1965-1968

1965 (juin) Sensei Lê Chau - D’origine vietnamienne, coopérant de l’O.R.S.T.O.M. pratique le judo, le bâton, le kendo, l’aikido et est 3e dan de karaté shotokan. Il se propose de dispenser des cours de karaté au Judo Club Franco-Malgache (J.C.F.M.) à Mahamasina. La même Année sensei Lee Chau est transféré à Antsirabe dans le cadre de son travail. Il s’y implante jusqu’à son départ définitif de la Grande Île en 1968. Le cercle de sensei Lê Chau s’élargit, car le centre de son enseignement est à Antsirabe où il forme plusieurs ceintures noires de karaté et d’aikido.
1966 José Ravelomanantsoa, issu de la première formation de sensei Lê Chau en aikido et responsable dans une grande entreprise franco-malgache, démarre le projet de construction d’un dojo propre au karaté et à l’aikido. En collaboration avec Abe Masataka*, le projet est mis à l’étude avec le concours de plusieurs associations japonaises, conscientes que José Ravelomanantsoa est véritablement le moteur de sa réalisation. Les travaux commencent au début de l’année 1967.
*Abe Masataka (ceinture noire 4e dan, karatéka japonais expert en style shotokan/wado-ryu - élève de sensei Michihara de l’université de Tokyo - C’est un jeune ingénieur en agro-alimentaire de la société Kawakami-International).
1968 Sensei Lê Chau quitte Madagascar. Il laisse une vingtaine de ceintures noires de karaté et quelques ceintures noires d’aikido dont notamment José Ravelomanantsoa à Tana et Jeanine Trincler à Antsirabe.
1969-1970 Le premier grand dojo de karaté et d’aikido de Madagascar est terminé, inauguré et baptisé sous le nom de Budokan de Madagascar. C’est le plus grand dojo moderne de l’océan indien. Cette réalisation est dédiée à M. José Ravelomanantsoa du côté malgache, à Abe Masataka et aux grandes associations japonaises du côté des partenaires étrangers
 
Issue principalement du témoignage de Sensei René RAMANITRANDRASANA - Grade Sohonbu Jundokan Okinawa : 7e dan Kyoshi
 
Note  : Nous prions les lecteurs de ne pas confondre Abe MASATAKA et Tadashi ABE
--------------------------------------------------------------------------------------------------

Sensei José RAVELOMANANTSOA - 2ème Dan Aikikai - Depuis 1966

1966 (vers) Début en Aikido avec Lee CHAU - Puis Jean-Pierre TRAINAUD et Hideo TOMINAGA
A reçu le 2ème Dan Aikikai de Tadashi ABE (6ème Dan Aikikai)
-------------------------------------------------------------------------------------------------

Sensei Charles RAMBELOSON - Depuis 1966
 
Né le 4 Novembre 1937
1950 Fils de militaire il débute par la pratique du judo au "Cercle Mess des Officiers de l'armée Française" à Analakely (Antananarivo)
1955 Départ pour la France - rencontre et étudie avec Jean de HERDT (Champion d'Europe en judo) qui lui présente alors le Ju-Jutsu Supérieur (nom donné à l'Aikido en Europe à l'époque), à cette occasion il rencontre Tadashi ABE - Cette même année il s'envole pour le Canada, Il pratique alors le judo au Judo-Club de Montréal - Départ enfin pour l'Amérique pour pratiquer le Ju-Jutsu au Ju-Jutsu Club de Buffalo
1957 Retour à Madagascar
1958 Engagé au sein de l'Armée Malagasy pour enseigner le "Close-Combat"
1965 Voyage de nouveau en france pour étudier d'autres art martiaux capables de l'aider dans sa pratique - Au cours de ce voyage il a eu l'occasion de prendre un vol charter pour aller en chine et au Japon (8 Jours) - Retour à Madagascar.
1966 Présence au BUDOKAN de Madagascar - Mais il n'y est pas resté longtemps car il voulait créer et diriger son propre club. Le témoignage de Claude WALLA 6ème DAN Aikikai (du 4/01/2008) raconte qu'en cette période, Charles Rambeloson a été présenté comme élève ayant étudié avec Masamichi NORO à Paris.
1970 Rencontre de nouveau Tadashi ABE - qui venait régulièrement à Madagascar jusqu'en 1972 pour son travail au sein de l'Association Nippo-Malagasy - Charles Rambeloson raconte qu'il envoyait ses élèves (1er Kyu) se présenter (et ou étudier) auprès de Tadashi ABE et passer le grade de 1er Dan.

Nous remercions Monsieur Charles Rambeloson de nous avoir accordé son interview et de nous avoir fournis les documents de presse lui concernant.
-------------------------------------------------------------------------------------------------

Sensei Lodvig ANDRIATSEHENO - Depuis 1968

1966-1968 : gradé 1er DAN de Judo, étudie l’Aikido dans un club du Havre dirigé par un élève de NORO Sensei qui, lui, y venait 2 fois par semaine, mardi et vendredi.
1968 : Retour à Madagascar et ouvre le club d’Aïkido à l’université de MADAGASCAR (Ankatso) sous l’impulsion de l’administration. Il est rejoint par la suite par Jean-Pierre TRAINAUD. A l’arrivée de Jean-Pierre TRAINAUD, il abandonne petit à petit l’enseignement au club et se consacre exclusivement à l’aspect administratif jusqu’à la fin des années 70. « Après deux ans de pratique de l’Aïkido je ne me sentais pas réellement qualifié ». A son arrivée, Hideo TOMINAGA fut tout de suite désigné comme le premier responsable du club étant donné que Jean-Pierre TRAINAUD n’était que de passage.

Mr ANDRIANTSEHENO ne pratique plus aujourd’hui.

Ses impressions sur les différents pionniers :
Mr José RAVELOMANANTSOA : Il nous a énormément aidé pour la bonne marche du club, son soutien nous a été très précieux, du point de vue logistique et morale. Il venait régulièrement au cours.
Mr TRAINAUD : Je le connaissais personnellement lui et sa femme Annie. J’ai été ravi de son aide. J’ai été attristé par son décès.
Mr TOMINAGA : Il a énormément contribué au développement du club malgré le fait qu’il travaillait pour SOMAPECHE sise à MAJUNGA. Sans lui je pense que l’Aïkido de l’Aikikai ne se serait pas transmis à personne à Madagascar.
Mr RAMBELOSON : On ne devait prêter attention à lui. Il faisait son Aïkido et nous le nôtre.
Mr ABE : Je ne lai jamais vu.

Nous remercions Lodvig ANDRIATSEHENO de son témoignage.
-------------------------------------------------------------------------------------------------

(Feu) Sensei Jean-Pïerre TRAINAUD - 3ème DAN Aikikai - 1969-1973
 
Né le 9 Août 1942
1960 Commence à pratiquer le Judo
1962 Débute l'Aikido à travers un stage avec Sensei Masamichi Noro en 1962, convaincu il décide avec son épouse de pratiquer sous la direction de Shihan Mitsuro Nakazano et plus tard de Shihan Nobyoshi Tamura.
1969 Jean-Pierre Trainaud arrive à Antananarivo pour travailler au Centre Culturel Français (Ancien CCAC), il occupait un poste polyvalent se rattachant à l'organisation des expositions, de la bibliothèque... Pendant son séjour il était sollicité également pour enseigner la philosophie (Lycée Galliéni, Lycée Technique Industriel...)
1970 Gradé 2ème Dan Aikikai, il rencontre José Ravelomanantsoa au CCF, en discutant tous les deux se découvrent pratiquants d'Aikido, le poste d'enseignant d'Aikido étant vacant au Budokan José Ravelomanatsoa l'invite alors à donner son enseignement. Cela durera jusqu'en 1973. Parallèlement à cela il enseignait aussi l'Aikido à l'Université d'Antananarivo. Le Colonel Ratsimandrava (3ème Président de la république de Madagascar) fut parmi ces élèves - Emballé par la pratique et la philosophie de l'Aikido le Colonel alors Ministre de l'intérieur invitait Jean-Pierre Trainaud  à venir enseigner l'Aikido à la gendarmerie de Betongolo.
 
Annie Trainaud : "J'ai rencontré le maitre Tadashi Abe à Tana lors de la venue de quelques experts japonais en Arts martiaux au Budokan : cependant il n'est pas monté sur le tatami, il a été spectateur et a déclaré qu'il n'enseignait plus l'aiki-do excepté à son fils. J'étais très assidue aux cours dispensés au Budokan, j'enseignais alors moi meme aux enfants, et je n'ai jamais vu  Me Tadashi Abe pratiquer dans le Dojo. Mais je savais en effet qu'il avait des obligations professionnelles et était très souvent en déplacement.

1973 Jean-Pierre Trainaud et son épouse avaient eu l'occasion à plusieurs reprises de participer au cours de Hideo Tominaga. Un japonais très sympathique, rayonnant de joie de vivre avec un Aikido qui nous émerveillait dira Madame Annie Trainaud (13 février 2008) - De retour en France, Jean- Pierre Trainaud continua sa pratique, suivit également  les enseignements du Shihan Christian Tissier (aujourd'hui 7 ème dan Aikikai), tout en donnant des cours d'Aikido dans le dojo de Parthenay - Dojo qui est baptisé de son nom après son décès.
1981 Décède le 17 février avec un grade à titre posthume de 3ème Dan Aikikai.
 
Nous remercions Madame Annie Trainaud 1er Dan Aikikai d'avoir pu apporter son témoignage.
-------------------------------------------------------------------------------------------------

(Feu) Sensei Tadashi ABE 6ème DAN Aikikai - 1970-1972

Né en 1926
1942 Débute l'Aikido à OSAKA
1952 Gradé de 6ème Dan il a été délégué en France par O Sensei - enseigne principalement dans les Dojos de Mikinosuke Kawaishi mais aussi en Suisse et en Italie
1960 Départ de la France en 1959 wiki/1960 Nocquet/1961accaama
Avant de quitter la France, il décerne le quatrième dan à André Nocquet (élève de Ueshiba de 1955 à 1957) qu’il charge d’assumer la relève. Dès son retour au japon ses partisans racontent qu'il a rejeté ses menjo et se sépare de l'AIKIKAI, qualifiant les enseignements de l'Aikikai "d'aikido pour femme et non conforme aux techniques du Fondateur"*.
Voyage aux Etats-unis - Développe une affaire d'import-export de cravate à Hong Kong
1970 Arrive à Madagascar pour son travail au sein de l'association Nippo-malagasy- Présence au Budokan en tant que simple observateur - Départ en 1972 - Il ne résidait pas de manière permanente.
1984 Décède le 23 Novembre

* La réalité en est tout autre. Suite au contrat signé le 10 décembre 1959 entre les sensei Tadashi Abe et André Nocquet, l'Aikikai n'approuvant pas ce contrat a dû prendre des mesures radicales à l'encontre de Tadashi Abe et d'André Nocquet (Déclaration du 25 mai 1964 signé par O Sensei Morihei Ueshiba, Sensei Kenji Tomita et Doshu Kisshumaru Ueshiba, document certifié par l'Ambassade du japon). Des mesures plus contraignantes ont été prise à la convention Aikido So Hombu / Acea du 23 Août 1973 à Tokyo : radiation du Sensei André Nocquet et annulation des grades reçues par Sensei Tadashi Abe (Document signé également par Pierre Dumon, Consul de France à Tokyo, Sensei Chassang et Sensei Tamura, certifié par le consulat à Tokyo). La copie de tous les documents (originaux et les traductions certifiées) sont en notre possession. Voir également l'interview du Doshu Kisshumaru Ueshiba avec Stanley Pranin à propos du Sensei Tadashi Abe.
 
Nous remercions Monsieur Jean-Pierre LE PIERRE de l'Aikido Ryu Abe de nous avoir apporté son point de vue.
------------------------------------------------------------------------------------------------

Sensei Hideo TOMINAGA - 4ème Dan Aikikai - 1973 - 1984

Née le 24 Août 1947 à la Préfecture de Nagano, Japon.
1966 - Début en Aikido
1973-1984 - Gradé de 2ème Dan - Hideo Tominaga était vétérinaire expert de la JICA (Japan International Cooperation Agency) - Dès son arrivée à Antananarivo il cherchait un club pour s'entraîner - Après un premier cours au Dojo de Charles RAMBELOSON il décida de quitter ce dernier car dira-t-il plus tard à  ses élèves que "ce n’est pas du tout l’Aïkido que l’on m’a enseigné au Japon" - Hideo TOMINAGA, au grès des rencontres, prit naturellement la suite de Jean-Pierre TRAINAUD au club d'Aikido à l'ASUT- Ankatso, un club qui a été créer  depuis 1968 sous l'impulsion de l'Université et de Lodvig ANDRIATSEHENO. Hideo Tominaga n'a pas de Sempai particulier. Il a suivi les enseignements de plusieurs maîtres de l'Aikikai. Il organisait aussi des stages en provinces (Diégo-Suarez) Références nécessaires -  Aujourd'hui gradé de 4ème DAN Aikikai il enseigne au Mexique.
2003 Hideo Tominaga était de passage à Antananarivo et donnait des cours dans divers Dojo de la capitale.