Accord de libre échange Canada - Union Européenne : La presse

Quels enjeux                                        COMMUNIQUE de PRESSE
pour nos Territoires                             fin 4 eme Round Télécharger
et l’Economie sociale et solidaire         DOSSIER  de PRESSE Télécharger
en Europe et au Québec ?                             

Contacts presse Ap2E- Agir pour une Economie Equitable
Sylvie Mayer Tél 33 (0)6 81 74 10 13 -  Jean Pierre Caldier  courriel  ap2e@orange.fr

Obama une déclaration qui tombe à pic ? lire la dépêche de l'Agence Reuter 7 juillet 2010


Un reportage de Pascale Marcaggi



Les interviews
de
-Marie Christine Vergiat, députée européenne
-Annick Girardin Députée rapporteur à l‘Assemblée Nationale de la commission européenne sur l’Accord Canada – Union Européenne
-Claude Vaillancourt, coprésident d’ATTAC-Québec
-Catherine Caron, rédactrice en chef adjointe de la revue Relations. 
Que faire, quand les réglementations environnementales dérangent ? Très simplement les contourner. C'est la tentation de multinationationales canadiennes, aujourd'hui gênées par la règlementation européenne. A charge de revanche, les entreprises européennes verraient s'ouvrir à leur profit, le marché de ce que sont aujourd'hui les services publics canadiens.

C'est le contenu de l'Accord économique et commercial global entre le Canada et l'Union européenne, en cours de négociation. Plusieurs députés européens, Attac Québec, et Ap2E se mobilisent. Une mobilisation qui passe par l'information du citoyen, le premier concerné.

Pour écouter
le reportage clic
http://www.radioethic.com/les-emissions/economie-et-commerce-equitable/ethique-et-entreprises/accord-de-libre-echange-canada---union-europeenne.htmlhttp://www.radioethic.com/les-emissions/economie-et-commerce-equitable/ethique-et-entreprises/accord-de-libre-echange-canada---union-europeenne.html


Radio Ethic,
La webradio du changement durable
Une webradio peut proposer un contenu équivalent à une station FM, uniquement sur internet.
Radio Ethic est une webradio thématique, dédiée au développement durable et aux valeurs humaines.
Le ton employé est résolument positif et nous faisons le choix de valoriser toutes les initiatives, qui contribuent au développement durable.

Ecouter en direct    http://www.radioethic.com/player.html
Découvrir radio EtHIC http://www.radioethic.com
S'Abonner à la news letter  http://www.radioethic.com/





Le reportage
effectué par Pascale Marcaggi sur le projet d'accord de libre échange Canada-Union Européenne est en ligne sur le site web de Radio Ethic : http://www.radioethic.com/les-emissions/economie-et-commerce-equitable/ethique-et-entreprises/accord-de-libre-echange-canada---union-europeenne.html et sera diffusé dès lundi dans le cours de nos émissions en continu dans la rubrique "Ethique et Entreprises" tous les jours à 8h30 et 18h30 en rotation avec d'autres sujets. Vous pouvez écouter nos émissions en continu sur notre player : http://www.radioethic.com/player.html ou bien télécharger l'application gratuite pour iphone Liveradio et sélectionner ensuite Radio Ethic.
Nous parlerons aussi de ce reportage dans notre newsletter bimensuelle.
Nous vous proposons de vous abonner à notre newsletter afin d'en être informés en vous inscrivant sur notre homepage : http://www.radioethic.com/
Contact : Evelyne Tonelli  Radio Ethic
5 avenue Princesse Alice MC 98000 Monaco www.radioethic.com
Tél + 377 93 30 74 82 Fax + 377 93 50 06 72


Un accord pour tout déréglementer

jeudi 8 juillet 2010, par Thierry Brun Lire l'analyse  
Afficher Télécharger


Des négociations autour d’un accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada sont prévues du 12 au 16 juillet à Bruxelles.
Quels en sont les enjeux ?
Quelles en seront les conséquences ?
Dans les coulisses de l’Union européenne (UE) se préparent les ultimes négociations autour d’un Accord économique et commercial global (AECG) [1] « ambitieux » entre l’Union européenne et le Canada. Et « cela va très vite, sans même que l’on se pose la question des dangers d’une déréglementation tous azimuts », déplore Marie-Christine Vergiat, députée européenne de la Gauche unitaire européenne (GUE-NGL). Les négociations ont débuté à Prague en mai 2009 et, si tout va bien, (...)

en lire plus clic    http://www.politis.fr/Un-accord-pour-tout-dereglementer,11035.html


Politis est un hebdomadaire fondé en 1988
par une équipe de journalistes réunis autour de Bernard Langlois. C’est un journal indépendant de tout grand groupe économique ou politique. Aujourd’hui, le personnel de Politis et des représentants des lecteurs, réunis au sein d’une association, constituent l’actionnaire majoritaire, garant de l’indépendance rédactionnelle.

Les formules WEB permettent de lire tout Politis en téléchargeant le PDF du journal depuis www.politis.fr ou directement sur le site, rubrique par rubrique. Le mode de connexion au contenu réservé aux abonnés est détaillé dans un e-mail envoyé après votre commande.

En savoir plus clic 
http://www.dipresse.fr/index.php?magazine_id=391

Un accord pour tout déréglementer

publié le 9 juillet lire le document
http://bilaterals.org/spip.php?page=print&id_article=17703&lang=en

Publication avril 2009
traduction google
En Mars 2009, après des années de spéculations et de discussions, Stockwell Day, ministre canadien du Commerce international, a marqué le début officiel des négociations vers un accord de libre-échange global avec le Canada le deuxième partenaire économique, l'Union européenne.
.
Les premières négociations comprennent le commerce des marchandises, la propriété intellectuelle, l'investissement, les obstacles techniques au commerce, la coopération réglementaire et politique de la concurrence.

Il a également été question d'un éventuel accord et sur la mobilité du travail.
La réception d'une transaction proposée entre les gouvernements provinciaux du Canada ont été mitigés. Premier ministre du Québec Jean Charest a été un ardent défenseur d'un ALE UE-Canada, tandis que Terre-Neuve-et-Labrador, Danny Williams, a exprimé son opposition à un tel accord, invoquant des problèmes dans des domaines comme les droits de douane élevés et de fruits de mer le sceau de l'UE a proposé l'interdiction des produits. En effet, jusqu'à récemment, le gouvernement fédéral avait semblé quelque peu prudent quant à l'idée, alors que certains en Europe n'ont pas eu un ALE avec le Canada d'être une priorité. Le groupe de pression basé à Toronto, le Canada-Europe Forum sur le commerce, soutenu par 60 européens et canadiens dirigeants d'entreprises, ont fait pression pour cette opération, pour laquelle ses supporters les plus enthousiastes en Europe ont été Sarkozy France et Merkel en Allemagne.

http://bilaterals.org

Des Canadiens militent contre l'accord de libre-échange avec l'Europe
La Presse canadienne 10 juillet 2010
Actualités économiques Ottawa
— Des voix s'élèvent contre l'accord de libre-échange projeté entre le Canada et l'Union européenne. Une délégation du Conseil des Canadiens se rendra même à Bruxelles la semaine prochaine pour faire part de ses préoccupations à des politiciens européens. Le Conseil des Canadiens craint notamment que l'accord empêche les provinces et les municipalités de favoriser l'achat et l'embauche locaux, en plus de déplorer le secret qui entoure les négociations.
Selon Stuart Trew, du Conseil, un document qui fait état de l'avancement des négociations — qui en sont rendues au quatrième cycle — indique que le projet d'entente prévoit interdire aux gouvernements locaux de mettre en place des stratégies d'achat local ou éthique et ainsi favoriser les entreprises qui embauchent la main-d'oeuvre régionale ou achètent leurs matériaux à proximité. Cela toucherait notamment le Québec et l'Ontario qui ont mis en place de telles politiques, ainsi que plusieurs municipalités. «Ce serait la première fois que les villes seraient visées dans un accord de libre-échange, avec des restrictions sur leurs pouvoirs», a-t-il affirmé, ajoutant que sur plusieurs aspects, dont celui-là, l'entente projetée avec l'Europe va beaucoup plus loin que l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA).
Le ministre du Commerce international, Peter Van Loan, a souligné dans le passé que les provinces sont à la table des négociations et peuvent défendre leurs points de vue.
Parmi les autres dispositions qui préoccupent le Conseil — relevées dans l'ébauche de l'entente — il y a celles qui enlèveraient les restrictions sur la propriété étrangère des entreprises de télécommunications et celles qui élimineraient à toutes fins utiles le droit des agriculteurs d'emmagasiner, de réutiliser et de vendre des semences. http://www.ledevoir.com/economie/actualites-economiques/292359/des-canadiens-militent-contre-l-accord-de-libre-echange-avec-l-europe
Comments