Curriculum Vitae
 

Anne-Françoise Garçon                                                                 

CH2ST/ Centre d'Histoire des Sciences et d'Histoire des Techniques

Université Panthéon-Sorbonne Paris 1

9, rue Malher

F – 75004 PARIS

 

 

First name: Anne-Françoise

Surname: Garçon

Date and place of birth: 1950, 21th August, Rennes (France)

 

Education: 1995 - PhD in History of Technology, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Paris - 2004 - HDR in History of Technology, Centre François-Viète, Faculté des Sciences, Université de Nantes.

Academic Position

Professor of History of Technology at the University Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Manager of the Master of History of Technology, University Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Manager of the Master Erasmus Mundus TPTI

Researcher at the LAMOP (UMR CNRS 8589)

Research domain:

     Technology and Engineering Studies, XVIth – XXth Century

      History of Innovation,

     Industrial Archaeology

Career:

1984 - 1989. Second Degree Teacher

1989 - 1998. Lecturer (PRAG) in History of Institutions, Faculty of Law, Université Rennes 1

1999- 2003.  Lecturer (MCF) and Professor in Economic History and Social Relationships, University Rennes 2 Haute-Bretagne

 

Conferences abroad:

1997. Liège, VIIth International Congress on History of Sciences, "Un (demi) métal, quatre     procédés, deux filières. L’Europe et le zinc, XVIIe - XIXe siècles".

1998. Budapest (Hongrie), TICCIH Conference, "L'ouvrier ne fait pas patrimoine. De la difficulté en France de faire se rejoindre mémoire du travail et archéologie industrielle".

1999. Rotterdam (Hollande), Entrepreneurs and Institutions in Europe and Asia, 1500-2000, "Open Technique between Community and Individuality in the Eighteenth-Century France", with Liliane Hilaire-Pérez.

2000. Brescia (Italie), Economic History Workshop, "Innovation avec brevet, innovation sans brevet".

2001. Trois-Rivières (Québec), Rencontres Franco-Canadiennes,  "Le moment ingénieral. Ce qu’apprend la constitution du génie minier canadien, 1870-1900".

2003. Akabira (Japon), VIth International Mining History Congress, "Inventing Civil Engineering in France"

2003. Evora (Portugal), Enjeux identitaires : les ingénieurs entre la formation et l’action, "Entre Ecole et marché : l’ingénieur civil et son statut dans la France du XIXe siècle"

2004. Syros (Grèce), National Identities of Engineers: their past and present“ "Civil engineering  in XIXth century France : the hidden face of industrialization ? About the EMSE (Ecole des Mines de Saint-Etienne)"

Main Scientific Publications:

       Books

1998. Mine et métal, 1780-1880. Les non-ferreux et l’industrialisation, PUR, Rennes, 275 p.

2004. Entre l’Etat et l’Usine. L’Ecole des Mines de Saint-Étienne au XIXe siècle, PUR, Rennes,  368 p.

           Ed.

1998. L’automobile, son monde et ses réseaux, XIXe-XXe siècles, (ed.), PUR, 162 p.

2003. Auto mobile, auto coincée. L’innovation et ses temporalités (ed.), Cahiers du Centre François-Viète n°5, 136 p.

            Coll.

2002. Démolition, disparition, déconstruction. Approches techno-économiques et anthropologiques, with P. Smith, G. Delhumeau, A. Montjaret ), CDHT, Paris, 159 p.

2003. Les chemins de la nouveauté. Innover, inventer au regard de l’Histoire, with Liliane Hilaire-Pérez, CTHS, Paris, 473 p

        Articles

1997. « L’innovation au regard du complexe technique minéro-métallurgique armoricain »,  Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 104, 3/1997, p. 23-37. 1998. « Fours debout, fours couchés. L’horizontalité et son apport en métallurgie », Archives internationales en Histoire des Sciences, n°143, vol. 49 / 1999, p. 302-330.

2000. « Fantômas 1911. L'imaginaire électrique dans le roman populaire », in Utopies et électricité, Bulletin d'Histoire de l'électricité, n°35, p. 177-196

2000. « La boutique indécise, ou quelques réflexions à propos de "ces Corps qui sont regardés comme mixtes, c'est-à-dire qui tiennent du Marchand et de l'artisan" (Savary, 1741) », La boutique et la ville. Commerces, commerçants, espaces et clientèles, N. Coquery (dir.), CEHVI, Tours, 2000, p. 45-62

2002. « L’eau et le changement technique. Réflexions méthodologiques, 18e-20e siècles », Cahiers de l’APIC, n°2, p. 13-24.

2002. « L’ingénieur et la machine qui n’était pas à vapeur », Cahiers d’Histoire et de philosophie des Sciences, n° 51, p. 163-186

2002. « Gabriel Jars, un ingénieur à l'Académie royale des Sciences (1768-1769)», in C. Demeulenaere-Douyere et E. Brian (dir.), Règlements, usages et science dans la France de l'Absolutisme, Editions Tec & Doc, Londres-Paris-New York, 2002, p. 237-253

2003. « La voiture électrique dans La Nature (1890-1900). Approche micro-historique d’un échec technique », Cahiers du Centre François-Viète n°5, p. 17-43.

2005. « Les dessous des Métiers. Secret, rites et sous-traitance dans la France du XVIIIe siècle », Early Science and Medicine, Special Issue Openness and Secrecy in Early Modern Europe, Karel Davids (ed.), Vol. X, n°3, p. 378-391

Articles disponibles sur HAL-SHS

 

                                                                                                                                      Back to HOME