Présentation‎ > ‎

Source ésotérique

Les 7 Princes


Admata est l’un des 7 princes qui contemplent la Face du Roi, mentionnés dans le Livre d'Esther.

Esther 1:14 - “Et les plus proches de lui sont Karshena, Shéthar, Admata, Tarshish, Mérès, Marséna, Memoucan, sept seigneurs de Perse et de Médie, qui voient laFace du Roi, qui siègent en premier dans Malkouth.

וְהַקָּרֹב אֵלָיו כַּרְשְׁנָא שֵׁתָר אַדְמָתָא תַרְשִׁישׁ מֶרֶס מַרְסְנָא מְמוּכָן שִׁבְעַת שָׂרֵי פָּרַס וּמָדַי רֹאֵי פְּנֵי הַמֶּלֶךְ הַיֹּשְׁבִים רִאשֹׁנָה בַּמַּלְכוּת׃

Ce verset est fondamental pour les initiés et les Maîtres de l'Admata, mais pas seulement, car les sept Princes, représentent sept flux initiatiques qui se sont exprimés dans nombre de traditions mystiques antiques réparties dans le monde. Pour exemple, Karshena se retrouvera tradition hindouiste de Krishna, Shéthar dans la rtadition assyrienne d'Ishtar, Mérèss dans la voie hermétique d'Hermès (הרמס), etc.


Admata correspond à l'hébreu Adamah, la terre :

וברא יי אלהים ית אד עפרא מן אדמתא ונפח באנפוהי נשמתא דחיי והות באד לרוח מללא  

Genèse 2-7-  "Yhwh-Elohim créa Adam, - poussière d’admata, - fit pénétrer dans ses narines une

âme vitale, et il devint un souffle parlant." (verset en araméen).


Ad [אד] est la substance (esprit) qui s’extrait de la matière.

Ma [מ], la force de génération, la matrice.

Ta [תא] est l'unité fondamentale de la vie dans la nature (la cellule).


Les initiales des trois phonèmes forment le mot “éméth” [אֱמֶת] Vérité. Si l’on ouvre la porte  (daléth) d’admata, la vérité apparaît.

Entre les deux alefs d’Admata, se trouve diméth [דִּמֵּת] “imager”, “ressembler”, de démouth, la ressemblance de l’Adam. Ce sont les trois lettres du quaternaire en hébreu : 4-40-400.


Admata celte


Admata est aussi un nom que l'on retrouve dans la tradition celtique, sur plusieurs inscriptions. Ce nom est un composé en ad-mata- signifiant littéralement : "la très bonne".

En Dacie
Mehadia (AE 1999, 1304).
D(IS) M(ANIBVS) Q(VINTO) CANIO Q(VINTI) F(ILIO) CL(AVDIAE) CELEIAE RESTITVTO VET(ERANO) LEG(IONIS) XIII DEC(VRIONI) COL(ONIAE) SAR(MIZEGETVSAE) VIX(IT) AN(NOS) LXXX CANIVS RESPECTVS ET CANIA ATTICIL(L)A FILI(I) ITEM VLPIA ADMATA CO(N)IVN(X) POSVER(VNT) B(ENE) M(ERENTI)

En Lusitanie
Merida (CIL 2, 567).
C(AIVS) IVLIVS LYDVS [...] C(AIO) IVLIO NOVELLO [...] L(VCIVS) VIBIVS GEME[LLVS] VIBIA ADMATA [...] H(IC) S(ITI) S(VNT) S(IT) VOBIS [T(ERRA) L(EVIS)]

Chez les Noriques
Magdalensberg (CIL 3, 14101).
CEVDO ARIOMANI F(ILIVS) ET TOCIA VERIVGI F(ILIA) ADMATAE FILIAE SIBI ET SVIS V(IVI) F(ECERVNT)