Devenir pilote

Comment devient-on pilote ?

Pour devenir pilote, comme pour un permis voiture, il faut :

  • suivre une formation théorique

  • suivre une formation pratique

  • avoir un certificat d'aptitude médicale

  • réussir un examen théorique

  • réussir un examen pratique en vol

Peut-on voler sur toutes les machines avec une licence de pilote ?

Non. Un ballon à air chaud, un ULM, un planeur, un avion ou un hélicoptère ne se pilotent pas de la même façon. Les brevets (= licences) de pilote sont donc différents.

Il y a bien sûr des points communs (théorique, réglementaire), mais aussi des points très spécifiques à chaque activité. Les formations sont donc différentes.

Comment choisir entre Avion et ULM multiaxe

L'ULM est une réglementation comprenant 6 types de machines très différentes :
Paramoteur, Pendulaire, Multiaxe, Autogire, Aérostat et Hélicoptère. Grosso modo, le monde de l'ULM, ce sont des machines de maximum 450kg, 2 places, et une motorisation limitée à 100cv. Souvent le pilote ULM est propriétaire de sa machine.

La dénomination "avion" comprend un très grand nombre de machines, des petits/des gros, des moteurs à explosion / turbine / réacteur. On peut voler de jour et de nuit. On peut en faire sa profession. Certains pilotes possèdent leur propre appareil.

Les différences entre ULM multiaxe et avion

Aérodromes accessibles :

  • Avion : Quasiment tous les aérodromes publics (~450, sauf Roissy/Orly et certaines plates-formes militaires), et un grand nombre d'aérodromes privés. Assez grande facilité d'avitaillement en carburant.

  • ULM : Ils peuvent se poser sur tous les aérodromes privés y compris les pistes courtes, mais sont généralement refusés sur les grands aérodromes régionaux. Sur les terrains publics, l'avitaillement en carburant est rarement possible.

Budget pour devenir pilote :

  • La formation Avion est plus chère que l'ULM, du fait que les machines soient plus couteuses à utiliser, et surtout parce que la formation est plus poussée permettant de naviguer dans toute la France et à l'étranger alors que l'ULM est plutôt pour des vols courts dans la région.

Aptitude médicale :

  • Un pilote ULM devra obtenir une attestation médicale d'absence de contre-indication à la pratique de l'activité au début de sa formation. Par la suite, il n'y a plus de suivi médical obligatoire. Il appartient à chaque pilote d'évaluer si sa santé le rend apte au vol.

  • Les pilotes avion sont suivis médicalement toute leur vie de pilote. Tous les 5 ans avant 40 ans, puis tous les 2 ans jusqu'à 50 ans, puis tous les ans ensuite

Durée de validité de la licence de pilote :

  • La licence de pilote ULM est valable à vie. Il appartient là aussi au pilote d'évaluer sa pratique récente pour déterminer s'il est apte au vol.

  • Par comparaison, le pilote d'avion doit avoir une formation de maintien des compétences tous les 2 ans, et réaliser au moins 12h de vol tous les 2 ans.

  • Dans notre aéroclub, avion ou ULM, si le pilote n'a pas volé depuis plus de 2 mois, il doit refaire un vol avec un instructeur.

Fiabilité des machines :

  • Les ULM (ultra léger) sont des machines plus fragiles. Mais la fiabilité d'une machine est très liée aux modalités de son entretien et de son utilisation. Dans le monde de l'ULM, c'est le propriétaire qui en est responsable.

  • Côté avion, les machines sont suivies par un atelier agréé. Une maintenance est obligatoire généralement toutes les 50h. A défaut, l'avion est interdit de vol.


En conclusion, dans l'environnement ULM, l'essentiel des responsabilités sont portées par le pilote propriétaire, qui évalue lui-même son aptitude à voler et celle de sa machine. Dans l'environnement avion (activité certifiée), les machines sont suivies par des ateliers agréés, les compétences des pilotes sont entretenues régulièrement. L'ULM est donc restreint à des petites machines de maximum 2 places pour des vols de courte distance généralement. Tandis que l'avion permet davantage d'emport, de distance de parcours, d'aptitude au vol de nuit, en IMC et de possibilités professionnelles. Vous vous déciderez en fonction de ce que vous souhaitez faire comme type de vol.

Y a-t-il des aides pour les jeunes ?

Oui, plusieurs types d'aides :

  • Le Brevet d'Initiation Aéronautique est une formation dispensée dans les lycées par les Aéro-Clubs (1h30 par semaine sur toute l'année scolaire), sanctionnée par un examen organisé par l'Éducation Nationale en mai généralement (plus d'info ici)

  • Les subventions pour les jeunes de moins de 20 ans. Ces subventions sont majorées si vous êtes titulaire du BIA (plus d'info ici).

Où peut-on se former au pilotage ?

En France, il existe 2 types d'organisme de formation :

  • Les Aéro-Clubs

  • Les écoles professionnelles de pilotage

Aéroclubs et Ecoles professionnelles de pilotage

Les Aéro-Clubs :

Ce sont des associations de passionnés d'aéronautique comprenant des pilotes et des élèves-pilotes. Parmi les membres, certains ont leur qualification d'instructeur. Ces passionnés prennent sur leur temps de loisir pour former de nouveaux pilotes. Ce bénévolat (>90% des instructeurs en France) est une spécificité française qui permet de diviser par 2 le coût d'obtention de son brevet de pilote par rapport à une école professionnelle.

La formation y est principalement dispensée le week-end (mais pas seulement). Chaque Aéroclub a sa culture, sa philosophie de fonctionnement. Il y en a sur chaque aérodrome. Il y a des aéroclubs Avion, des aéroclubs planeurs, des aéroclubs ULM, etc.... A Redon, nous pratiquons l'Avion et l'ULM


Les écoles de pilotage professionnel :

La vocation est clairement de former des pilotes professionnels. La formation aux licences professionnelles (fort couteuse) ne peut être réalisée que dans ces écoles, car les Aéroclubs ne peuvent former qu'aux licences de pilote privé (pilote non professionnel). L'organisation de la formation est différente. Lorsque vous entrez dans une école de ce type, vous y travaillez à temps plein pendant plusieurs semaines. Vous y passez vos examens théoriques et pratiques, et à l'issue vous avez votre licence de pilote. C'est donc un moyen rapide, mais coûteux d'obtenir votre licence.

Il y a quelques écoles en France. Certaines proposent des cursus dans le cadre des études scolaires supérieures et financent le coût de la formation. Certaines compagnies aériennes font de même lorsque la demande de pilote est forte.

Puis-je faire un essai sans engagement ?

Oui bien sûr, il est possible de faire une ou plusieurs séances d'initiation au pilotage. La séance est organisée comme un cours de pilotage et tiendra compte de votre expérience si vous en avez déjà une: