Les Pompes à chaleur

        Dans le contexte du réchauffement global de la planète, l’Homme a jugé important de développer de nouvelles énergies dites « renouvelables » pour limiter le nombre d’émissions de CO2 dans son atmosphère.

La pompe à chaleur ou PAC fait partie de ces moyens mis récemment en œuvre. A son aspect écologique s’ajoute ses avantages économiques, avec le bénéfice d’un crédit d’impôt en cas d’investissement.

Bien que son introduction massive en moyen de chauffage soit très récente dans le domaine du bâtiment, son invention ne datte pas d’hier.

En effet, cette technologie est la même que celle utilisée par les machines à froid (par exemple dans tous les réfrigérateurs). L’effet voulu est l’opposé mais cela ne change en rien la conception de l’installation.
 
1)      Généralités.
 
 

La PAC (ou pompe à chaleur) est un moyen écologique et économique de se chauffer. D’un point de vue théorique, elle fonctionne selon le principe suivant : on extrait les calories d’un milieu primaire (air/eau/terre) à l’aide d’un fluide frigorigène pour les redistribuer dans un milieu secondaire (maison).

Développant souvent une puissance inférieure à celle d’une chaudière à combustible fossile classique, il est d’usage d’installer les PAC dans des bâtiments bien isolés et avec un moyen de chauffage complémentaire pour l’hiver dans certaines régions.

 

2)      Principe de fonctionnement.

 

Comme expliqué auparavant, la PAC puise les calories d’un premier milieu, pour les restituer dans un second, ces calories sont véhiculées à l'aide d'un fluide frigorigène ayant des caractéristiques thermodynamiques très spécial. En effet ce fluide à la propriété de s'évaporer à très basse température son évaporation nécessite un puisage de calories; enfin il finira par se condenser libérant ces calories dans l'eau de chauffage ou d'eau chaude à l'aide d'un échangeur thermique.

Quatre éléments sont indispensables au fonctionnement d’une pompe à chaleur:
 

-          l’évaporateur : lorsque le fluide frigorigène traverse celui-ci, le fluide se charge des calories présentes dans le milieu extérieur (dû au mécanisme d'évaporation), c’est un échangeur de chaleur.

 

-          le compresseur : rend le fluide apte à redistribuer ses calories en augmentant sa pression (il fournit également des calories au fluide durant la compression).

 

-          le condenseur : à son passage, le fluide libère les calories qu’il a accumulées (dû au phénomène de condensation), il fait office d’échangeur de chaleur entre le fluide et le moyen de diffusion du milieu que l’on veut chauffer.

 

-          le détendeur : il dissipe les dernières calories du fluide et le prépare pour son passage dans l’évaporateur.
 
Ainsi le fluide frigorigène circule entre ces quatres organes principaux en circuit fermé, et répéte ces cycles indéfiniment.
 
        3)      A savoir.
 
  • Il faut savoir qu'une pompe à chaleur, quelque soit son type, délivre une puissance calorifique dépendant de la température du milieu auxquelle elle absorbe les calories.
          Par exemple:
                - pour un milieu d'absorption (air-eau-sol) à 10°C elle produira 12 KW d'énergie thermique.
                - pour ce même milieu d'absorption à -10°C elle ne produira que 3 KW d'énergie thermique.
        D'où l'importance d'un dimensionnement adapté  à votre habitation, pour lequel nous vous offrons ce service.
 
  • On peut se faire une idée du rendement de la pompe à chaleur à travers son COP ou COefficient de Performance, il traduit le rapport entre l'énergie captée est l'énergie utilisée pour la captée.  Par exemple pour un COP=4, on dépense 1kW d'énergie électrique pour récupérer 4 kW d'énergie gratuite. ATTENTION car comme cité au-dessus ce COP dépend de la température du milieu d'absorption des calories; ainsi si la température du milieu d'absorption diminue le COP diminue et la puissance calorifique diminue.
     
     
REMARQUES:
- Une habilitation est recommandée (QualiClimaFroid, qualiPAC...) pour installer et entretenir une pompe à chaleur, c'est un gage de qualité et de professionnalisme de l'entreprise.
- Les pompes à chaleur, tout comme les chaudières, nécessitent un entretien annuel.
 
N'hésiter pas à nous contacter afin de privilégier des avantages de nos contrats d'entretien en fonction de votre statut
(particulier, collectivité, syndicat de copropriété...).

       
      Comments