B‎ > ‎

Bashkirtseff

Marie Konstantinovna Bashkirtseff 1858-1884 Peintre et sculpteur ukrainienne naturalisée russe.

Elève de Robert-Fleury

AJ 1877 à 1884

Née Maria Konstantinovna Bashkirtseva à Gavrontsy près de Poltava, dans une famille noble, elle grandit à l'étranger, voyageant avec sa mère à travers l'Europe. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien. Sa grande soif de connaissance la pousse à étudier avec passion les auteurs classiques et contemporains. En outre, elle étudie la peinture en France à l'Académie Julian. Elle produisit une œuvre importante en regard de sa vie brève; ses tableaux les plus connus sont « Un meeting » représentant des enfants mendiants à Paris et « L'Atelier des femmes » ses compagnes artistes au travail. Beaucoup d'œuvres de Marie Bashkirtseff furent détruites par les Nazis durant la Seconde Guerre mondiale. À 15 ans, elle commença à tenir son journal, rédigé en français; elle lui doit beaucoup de sa célébrité. Ses lettres, notamment une correspondance avec Guy de Maupassant, furent publiées en 1891. Cette correspondance, ainsi que les différentes éditions du Journal publiées entre 1887 et 1980, furent très édulcorées par la famille. Une édition fidèle du Journal a été entreprise en 1995 par le « Cercle des amis de Marie Bashkirtseff ». Morte de tuberculose à 26 ans, Marie Bashkirtseff a eu le temps de laisser sa marque intellectuelle dans le Paris des années 1880. Féministe, sous le pseudonyme de Pauline Orrel, elle contribua par plusieurs articles à la revue La Citoyenne de Hubertine Auclert en 1881.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Marie_Bashkirtseff
 
L’Atelier Julian par Andrey et M Bashkirtseff 1881
 

 

Selfportrait http://fr.wikipedia.org/wiki/Marie_Bashkirtseff

Le parapluie http://pagesperso-orange.fr/marie.bashkirtseff/3%20PETERSBOURG.htm

Voir: Musée d’Orsay, Musée des B.A. de Nice, Dnipropetrovsk State Art Museum, Rijksmuseum Amsterdam, Musée de Belgrad, Musée Chéret Nice, Musée de l’Hermitage Léningrad

Comments