Un site pour prolonger l'échange...

SITE AMICAL. Ce site n'a aucun caractère officiel; il recueille les informations que je crois bon de partager. Il fait suite à l'élaboration d'un blog ayant la meme visée, avec d'autres fonctionnalités: http://arnaud-assomption.blogspot.fr/.  A bientôt. Dans l'amitié. Arnaud



Année de la vie consacrée. Voici qu'elle était ma réflexion en octobre 2009, après quelques semaines passées au noviciat.
Appel. Vocation. Institution. Prendre le temps de décider.
 
 
Le désir de se donner à Dieu a pour caractéristique d'être très fortement ressenti. Il est presque parfois violent.Une religieuse me confiait qu'à ce moment-là de sa vie, autrement dit au moment de son envahissement intérieur par l'idée de l'appel du Seigneur à servir l'Eglise et les hommes, elle aurait pu s'engager dans n'importe quelle congrégation. L'art de celui qui l'accompagnait, s'appuyant sur sa docilité à l'Esprit Saint, a consisté à lui faire prendre un temps réel pour examiner en raison plus qu'en passion ce qui lui convenait pour vivre cet appel. Pour des lendemains qui continuent à chanter!
La vie religieuse offre un noviciat, généralement précédé d'un temps conséquent de postulat ou de regardanat, autant d'étapes nécessaires pour laisser le temps reprendre son souffle après l'embrasement du début. Dans le clergé séculier, le temps du séminaire, parfois précédé d'une année de propédeutique, a aussi cette fonction. Ainsi la soudaineté de l'appel ou la violence d'une prise de conscience nouvelle se transforme-t-elle en élan intérieur et en confiance pour avancer en profondeur dans la réflexion et la découverte des multiples aspects de la question de la vie consacrée.

Bornons-nous maintenant à répondre, comme on relève un défi, à la question que la société actuelle pose à tous: un noviciat, ça sert à quoi?

Le noviciat est un temps de fondation personnelle. L'image de la construction d'une maison est sans doute la meilleure: avant les murs, les fondations. Au noviciat, chacun essaie de poser les bases les plus fondamentales de la vie religieuse: désirer suivre Jésus-Christ comme l'ont fait les apôtres et tous les témoins depuis des siècles. Existe-t-il un plan tout établi comme en architecture? Non, mais la congrégation a une histoire et des missions qui font que toutes les constructions se sont pas possibles; comme le dit saint Paul, « 1Co10,23- "Tout est permis"; mais tout n'est pas profitable ». Le noviciat sert aussi à cela: entendre l'invitation à construire ailleurs et avec d'autres la maison que l'on désire mais qui ne correspond pas aux besoins de cette famille-là.

Le noviciat est un temps de purification des rêves. Car il n'y a pas réellement de désir de Dieu sans rêve de le faire connaître à tous et d'en partager le trésor. Ces rêves sont souvent le moteur d'un certain élan missionnaire. Mais ils ne sont que des rêves; la vie se vit dans la réalité. Nourri des expériences passées, le novice apprend à mettre en perspective ce qu'il ressent comme urgences et appels impérieux. Dans cette voie, Saint Paul, Saint Augustin et Emmanuel d'Alzon sont d'excellents exemples de réalisme missionnaire et de fougue apostolique.

Enfin, le noviciat est un temps de fiançailles avec la congrégation en particulier et derrière elle l'Eglise en général. Dans la ligne de mire du noviciat se trouvent les premiers vœux, puis les autres, jusqu'aux vœux définitifs: la calendrier s'accélère toujours vers la fin! Avant ces engagements, il importe de se frotter la réalité de la congrégation, de pouvoir y exprimer ses désirs et d'en entendre les besoins, les traditions et les fidélités, de manière à préparer petit à petit une vie qui doit se penser sous le signe de l'alliance.

Après le noviciat, le temps de formation prendra une autre forme. Ces trois points seront alors vérifiés et approfondis. Ils seront enrichis, grâce aux études théologiques et aux expériences pastorales, des éléments constitutifs de la préparation à un ministère d'annonce. Car le but de la vie religieuse assomptionniste est bien la prise en charge d'un apostolat pour participer à l'avènement du Royaume de Dieu.

Octobre 2009, Arnaud Alibert, novice.