L'AEFE est l'opérateur public qui, sous la tutelle du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, coordonne le réseau des établissements d’enseignement français à l’étranger, communément appelés « lycées français ». Ce réseau est constitué de de 535 établissements scolaires homologués dont la liste est fixée par un arrêté annuel conjoint du ministre de l’Éducation nationale et du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères. Ce réseau scolaire unique au monde, présent dans 139 pays, représente un atout et un levier pour l’influence de la France.

Les établissements homologués permettent de suivre une scolarité à l'étranger sur programmes français dans le respect des valeurs et des exigences du système éducatif français.

Pour être homologués, les établissements doivent respecter, compte tenu de la législation locale et des accords signés avec les pays d'accueil, des principes et critères dans les six registres suivants :

  • Principes, programmes et valeurs du système éducatif français

  • Place et maîtrise de la langue française

  • Politique linguistique plurilingue

  • Personnels qualifiés et régulièrement formés

  • Évaluations, préparation et passation des examens français

  • Existence de locaux et équipements adaptés aux exigences pédagogiques

Le réseau d’enseignement français à l’étranger rassemble, pour l'année 2020-2021, 535 établissements scolaires, implantés dans 139 pays, qui scolarisent plus de 370 000 élèves dont 40 % sont français et 60 %d'autres nationalités. Tous ces établissements sont homologués par le ministère de l’Éducation nationale. 71 sont gérés directement par l’Agence (établissements EGD), 155 ont passé une convention avec elle qui permet notamment d'affecter des personnels (établissements conventionnés) et 309 autres sont des établissements partenaires.

Le lycée Paul Valéry est un établissement en gestion directe (EGD). Les EGD sont constitués en services déconcentrés de l’AEFE. Ils sont dotés d’un ordonnateur secondaire, le proviseur, et d’un comptable secondaire. Ils sont une des composantes de l’établissement public et leur budget est agrégé chaque année à celui de l’AEFE. L’Agence leur accorde des subventions et rémunère les personnels titulaires qui y exercent.