Numéro 185

Janvier 2017

MAÎTRE JACHIN ET MAÎTRE BOOZ : DE LA TRADITION MACONNIQUE AUX MYTHES DU COMPAGNONNAGE

SOMMAIRE

  • Pierre Mollier - Avant-propos, p. 1
  • Gaël Meigniez - Maître Jachin et Maître Booz : de la tradition maçonnique aux mythes du Compagnonnage, p. 2

EDITO

Ce numéro 185 de Renaissance Traditionnelle est entièrement consacré à une grande étude de Gaël Meigniez sur « J et B ». Le dialogue sur les deux colonnes du Temple de Salomon est le noyau primitif des rituels maçonniques. La transmission de ces « mots du Maçon », attestée tout au long du XVIIe siècle en Écosse, apparaît au cœur du plus ancien rituel complet connu, le manuscrit des Archives d’Edimbourg. Avec ce travail majeur, l’auteur nous ramène donc aux origines mêmes de l’enseignement symbolique et spirituel de la franc-maçonnerie. D’ailleurs, de nos jours encore, J et B ouvrent toujours la voie initiatique sur laquelle s’engage le Maçon.

Avant même de rentrer dans la thèse de l’article, c’est un exceptionnel recueil de sources, textes et commentaires qui est ici proposé. Le lecteur découvrira combien – « de temps immémorial » – les colonnes du premier Temple du Très Haut ont suscité l’intérêt de ceux qui cherchent. La franc-maçonnerie spéculative moderne est incontestablement un produit des XVIIe et XVIIIe siècles. Mais cette enquête sur l’un de ses symboles essentiels montre, une fois de plus, qu’elle plonge ses racines bien au-delà, presque dans la nuit des temps.

Troisième point, cher lecteur, avant de s’immerger dans cette vaste et profonde matière symbolique, l’étude suggère des pistes stimulantes sur le sujet délicat des relations entre franc-maçonnerie et Compagnonnage. Bien sûr la franc-maçonnerie ne « descend » pas du Compagnonnage. Mais, reprenant le dossier sous un autre angle, Gaël Meigniez suggère que, de façon très ancienne, il y a eu des sources communes, des emprunts, des échanges, des réinterprétations. Ainsi, sur un plan qui n’est pas secondaire, la Maçonnerie entretient un lien, à la fois intime et secret, avec des fraternités initiatiques de métier restées tout a fait opératives.

Avec ce numéro 185, comme vous pourrez le découvrir, Renaissance Traditionnelle inaugure une année 2017 qui sera riche en recherches et en découvertes. Une année 6017 où le travail intellectuel sur le patrimoine symbolique de la franc-maçonnerie contribuera à féconder, nous l’espérons, le cheminement initiatique de chacun d’entre-nous pour nous faire percevoir, parfois, un peu de la vraie Lumière. C’est notre méthode et ce sera notre façon de célébrer le troisième centenaire de l’Ordre dans sa forme moderne.

EXTRAITS