Témoignages


Jonathan POTANA (4e année)

Mobilité d’études Erasmus+ 2021-2022 à Universitat Politècnica de València - UPV (Espagne)


"J’ai trouvé mes premiers mots en Sculpture et, depuis, je n’ai cessé d’être en recherche dans cette branche des sciences humaines et sociales. La question que je pose est : Qu’est-ce que l’homme ? Où va-t-il ? Mon geste plastique prend la réalité comme matériau, dans sa complexité et sa poétique du divers afin d’y être dans mon acte en ‘inter rétroaction.[...]

Si j’avais un conseil pour ceux et celles qui veulent se lancer, ce serait que c’est par la pluralité que l’on vise l’unité. C’est en mettant en relation et en décloisonnant les champs de leur corset que l’on peut oser vouloir voir le monde. L’art ne suffit plus.[...]

A mon retour, je vais essayer de me reposer avant d’entrer dans le rythme de ma dernière année de Master. Comme nou di :« Fé pa la bou avan la pli ». Je pense continuer dans le domaine de la culture, ouvrir mes horizons et partager les fruits de mes recherches au plus grand nombre. "


Lire l'article en entier sur Linfo.re ici.

Nora OTTENWAELDER (4e année)

Mobilité d’études Erasmus+ 2021-2022 à l'Académie des beaux-arts de Vienne (Autriche)


"Actuellement en séjour Erasmus à Vienne, je profite de toutes les possibilités offertes par cette ville verte et vivante. On peut accéder facilement, à vélo ou en transports, à de nombreux parcs et à la forêt viennoise toute proche et ses circuits de randonnée, très fréquentés le week-end. Après une bonne marche, quoi de mieux que de se restaurer dans une pâtisserie en dégustant une Sachertorte (spécialité au chocolat et à la confiture d’abricots), ou de descendre pique-niquer sur les berges du Danube, sans oublier de prendre un verre de vin au passage dans un Heurigen, petite cabane dans les vignes où l'on goûte les vins produits sur place. En hiver, les circuits sont encore accessibles lorsqu’il a neigé, il suffit de s’équiper de bonnes bottes pour découvrir d’autres paysages.


Côté université, plusieurs bâtiments à différents endroits de la ville constituent des ateliers accessibles aux étudiants. Le mien est situé à Schillerplatz, le bâtiment historique de l’Académie des Beaux-Arts de Vienne. Tout y a récemment été rénové et Schillerplatz a rouvert à l’automne 2021. La bibliothèque, avec ses ouvrages vieux d’une centaine d’années, les escaliers, les plafonds décorés sont des merveilles qu’il est un privilège d’observer chaque jour en se rendant à l’atelier. "

Zoé DESMET (4e année)

Mobilité d’études Erasmus+ 2021-2022 à Escuela Superior de Diseño Grafico Alicante (Espagne)


"Voici ma première céramique ibérique faite en classe ! Les peintures sont aussi de style ibérique même si j’ai un peu modernisé le placement des formes.

Les formes ibériques sont simples, souvent des répétitions de lignes, de ronds et de spirales. Les thèmes sont plus symboliques sur les Dieux, les animaux par exemple.

Les deux autres photos ont été prises lors de notre visite au #MARQ. Museo Arqueológico de Alicante !"



Léa SIDURON (4e année)

Mobilité d’études Erasmus+ 2020-2021 à Escuela Superior de Diseño Grafico Alicante (Espagne)


" J’ai décidé de passer ma mobilité Erasmus+ dans l’École Supérieure de Design Graphique d’Alicante en Espagne. Ville très ensoleillée et très vivante. Il y a énormément de choses à découvrir et à visiter !


Il y a différentes filières disponibles au sein de l’établis­sement : design graphique, design d’intérieur, design de mode et design d’objets. Pour ma part j’ai choisi la filière de design graphique. Comparée à l’École Supérieur d’Art de La Réunion, c’est une école qui est très technique et encore très acadé­mique.


On apprend diverses techniques, principalement du dessin, de la photographie, ou encore les techniques d’impression et de reliure. Mais il y a aussi des cours plus théoriques tels que la culture du design graphique. On a la possibilité de réaliser des options com­plémentaires au parcours avec divers choix liés au design en général. "