APPRENDRE ET ÉVALUER AUTREMENT

EN MATHÉMATIQUE


Avec modalités numériques ou non

Le contenu de ce site est le fruit de la collaboration entre le RÉCIT MST et plusieurs conseillers pédagogiques en mathématique, conseillers pédagogiques du RÉCIT et professionnels de l'éducation afin de proposer des solutions concrètes pour apprendre et évaluer autrement en mathématique. Nous vous présentons différents types de tâches comme des tâches Open Middle, Menu Math, Math en 3 temps et des tâches créatives. Des solutions sont aussi proposées pour la clientèle du 1er cycle du primaire. Ces solutions diffèrent de l'évaluation traditionnelle et des modalités numériques sont proposées pour les vivre de façon virtuelle, en classe ou en contexte d'évaluation à distance.

L'objectif de cette ressource n'est pas de fournir une banque de tâches, bien que quelques-unes soient proposées, mais plutôt d'amener les enseignants à explorer des façons différentes et efficaces d'apprendre, de développer les compétences et d'évaluer en mathématiques en recueillant des preuves d'apprentissage variées.

À travers votre exploration, vous découvrirez les raisons qui nous poussent à vous proposer différents types de tâches. Nous vous présentons des ressources existantes, des pistes pour choisir l'intention d'apprentissage derrière les activités proposées, la compétence à évaluer, des astuces pour le pilotage d'activités et la cueillette de traces, des exemples détaillés pour s'ajuster à différents ordres d'enseignement et à des clientèles particulières, des modalités numériques variées, des grilles adaptées et ajustables et bine plus.

Toute l'équipe des concepteurs de cette ressource vous souhaite une bonne exploration!


QUELLE COMPÉTENCE CIBLER ?

Nous sommes conscients que les élèves peuvent développer leurs compétences lors de la réalisation de différents types de problèmes. En voici quelques-uns répertoriés par un groupe de travail sur la résolution de problèmes mathématiques:

Sous-comité de travail sur la résolution de problèmes , en collaboration avec l'équipe des responsables des programmes d'études en mathématique et plusieurs CP de la province.

Un sondage effectué auprès d'intervenants en mathématique du Québec par le RÉCIT MST a révélé un besoin de développer et d'évaluer la compétence « Résoudre une situation-problème » autrement.

Dans le cadre du projet « APPRENDRE ET ÉVALUER AUTREMENT EN MATHÉMATIQUE », l'équipe de concepteurs a ciblé quatre types de problèmes. Vous retrouverez dans ce site des ressources pour apprendre et évaluer autrement en mathématique incluant des avec des tâches de type Open Middle, Menu Math, Math en 3 temps et des tâches créatives.

Pour prendre une décision éclairée quant à la compétence qui peut être développée et évaluée par ces 4 types de problèmes, nous vous invitons à explorer l'extrait ci-dessous du Genially « DÉVELOPPER ET ÉVALUER LES COMPÉTENCES MATHÉMATIQUES » élaboré par les conseillers pédagogiques de l’île de Montréal et ceux des régions de Laval, des Laurentides et Lanaudière. Cet extrait, inspiré de la formation "Pistes d'action visant une mise en oeuvre réaliste et harmonisée des programmes d'études en mathématique" du ministère du 4 novembre 2020, explique comment développer et évaluer les compétences en redonnant aux compétences leur statut d’action cognitive et non en les associant à un type de tâche. Des remerciements à Mélanie Tremblay, Professeure, unité départementale des Sciences de l'Éducation UQAR, Campus Lévis, qui a guidé les réflexions concernant les intentions pédagogiques d’une tâche ainsi que les caractéristiques et les processus de recherche des compétences. Pour avoir plus d'informations, consulter le Genially complet Planifier et évaluer en mathématique au secondaire (en présentiel ou à distance).

De plus, nous vous invitons à visionner les capsules présentant les compétences de mathématique créées par l'équipe des programmes de mathématique (primaire, 1er cycle du secondaire, 2e cycle du secondaire) et à lire les deux extraits du PFEQ qui suivent.

Ces ressources ont guidé nos travaux lorsque nous avons développé ce site dans lequel vous retrouverez des activités d'apprentissage, des grilles et des références pour soutenir les enseignants qui souhaitent développer et évaluer la C1 autrement.


Quelle compétence une tâche permet-elle d'observer, de développer, d'évaluer ?


La résolution de situations-problèmes permet de construire des objets mathématiques, de leur donner du sens, de mobiliser des savoirs connus, de développer des stratégies et de mettre en œuvre diverses attitudes liées notamment à la confiance en soi et à l’autonomie. Résoudre une situation problème s’avère une compétence qui suppose une progression dans la complexité des problèmes proposés dont l’exercice mobilise le raisonnement et développe l’intuition créatrice. Elle rend ainsi l’élève apte à faire face à la nouveauté et à relever des défis à sa portée. Les champs de la mathématique et les concepts mobilisés marquent cette progression. Plusieurs autres paramètres peuvent aussi complexifier la situation-problème à résoudre. Cette démarche créatrice peut être provoquée par :

- la situation elle-même;

- la combinaison des concepts, des processus et des stratégies qui peuvent être mobilisés pour résoudre la situation;

- la forme attendue de la solution.


PFEQ du 2e cycle du secondaire.




Déployer un raisonnement mathématique est une activité intellectuelle qui se traduit par une manière particulière d’aborder une situation. Elle consiste à émettre des conjectures, à critiquer, à justifier ou à infirmer une proposition en faisant appel à un ensemble organisé de savoirs mathématiques. Lorsqu’il déploie un raisonnement mathématique, l’élève appréhende une situation, oriente son action et structure sa pensée en recourant, entre autres, à des inductions et à des déductions. Cette compétence est essentielle aux diverses activités mathématiques. Les preuves que les élèves établissent évoluent graduellement vers des démonstrations plus rigoureuses.


Le développement de la compétence 2 amène donc les élèves à s’exprimer, à argumenter correctement, à interpréter dans des termes mathématiques une situation de la vie quotidienne et à gérer des situations complexes. Le raisonnement mathématique et le langage, oral ou écrit, sont indissociables. Le langage englobe les différents modes de représentation, le lexique et la symbolique mathématique. Il est à la fois l’outil et l’objet du raisonnement.


PFEQ du 2e cycle du secondaire.













Au regard des informations contenues dans le Genially « DÉVELOPPER ET ÉVALUER LES COMPÉTENCES MATHÉMATIQUES » et à la lecture des deux extraits du PFEQ, nous croyons qu'il revient à l’enseignant de cibler la compétence à développer.


Les tâches Open Middle, Menu Math, Math en 3 temps et les tâches créatives ont le potentiel d’être utilisées pour développer et évaluer les compétences “Résoudre une situation-problème” et "Déployer un raisonnement mathématique" et même "Communiquer à l'aide du langage mathématique" puisque cette dernière sert les deux premières, selon certaines conditions qui peuvent être précisées notamment par les réponses aux questions suivantes:

  • Quelle.s. composante.s de la compétence est ciblée?

  • Le moment dans la séquence d’enseignement où ce type de tâche est proposé correspond-il à l’intention?

  • Les contraintes proposées dans la tâche permettent-elles un défi à la hauteur du niveau scolaire, de l'élève?

  • Comment la tâche est-elle pilotée?

  • Quelles caractéristiques de la compétence sont ciblées?

  • Qu'est-ce que les élèves gagneraient à développer pour augmenter leur compétence en mathématique?

  • Etc.