La pédagogie

Babillages souhaite avant tout impliquer les parents dans l’éducation de leur enfant. C'est un lieu d’accueil collectif qui s’oppose à tout ce qui pourrait déresponsabiliser les parents ou les déposséder de l’éveil de leur enfant.

L’équilibre entre l’expérience et la pratique d’une part, et l’expérimentation et l’intuition d’autre part est assuré par la présence permanente de professionnels de la petite enfance, garants du projet éducatif et pédagogique, et les gardes assurées par les parents. La crèche est également un lieu de rencontre et d’échange pour les adultes, un espace de partage d’expérience inséré dans son quartier.

Le projet éducatif et pédagogique

Le projet éducatif et pédagogique, inspiré des travaux de pédagogues comme Maria Montessori et Emmi Pickler, fixe les orientations de la crèche. Chaque année les parents peuvent être amenés à le faire évoluer, dans la concertation et en s'appuyant sur les compétences de l'équipe professionnelle.

Ce document, téléchargeable ci-dessous, présente :

  • les principes éducatifs chers aux parents de l'association,
  • le projet pédagogique, c'est-à-dire la traduction du projet éducatif par l'équipe professionnelle,
  • le fonctionnement associatif et le travail de collaboration parents/professionnel·le·s,
  • les locaux.

Il est complété par le projet social et le règlement intérieur.

2018-05-projet-educatif-pedagogique_web.pdf

Une pédagogie active

Le jeu libre

L'enfant est acteur dans le choix de ses actions. Le jeu libre occupe ainsi une grande place à la crèche. Lorsque l'enfant joue, il est confronté à lui-même et à ceux qui l'entourent. Il apprend à vivre avec les autres, à gérer ses relations et à communiquer. Il vit des expériences gratifiantes ou frustrantes. Il apprend à contrôler son corps et à reconnaître ses émotions. Tout cela va stimuler ses apprentissages.

L'enfant a également besoin de jouer pour développer sa créativité, son imagination. Un enfant qui joue se construit au travers de ses interactions avec les objets et avec les autres. En jouant il va manipuler, expérimenter beaucoup de concepts de base : ce qui est à lui, à l'autre, dedans, dehors, doux, dur, lourd, léger, etc. Chacun des jeux qu'il va choisir répondra à son intérêt du moment. Il pourra rejouer symboliquement ses préoccupations au travers des jeux d'imitation et trouver des réponses à ses questions au travers des livres qu'il prendra plaisir à choisir et feuilleter.

Les temps de rêverie

L'enfant a également besoin de moments où il paraît ne rien faire, assis à regarder les autres, ou en train de câliner son doudou. Ces moments de rêverie et de repos sont primordiaux et lui permettent de se retrouver intérieurement, de faire une pause en dehors de l'action. C’est pendant ces moments de récupération que l’enfant assimile ce qu’il vit, que son cerveau réactive et consolide les nouveaux apprentissages.

La place de l'adulte

Les adultes veillent à décoder le mode d'expression des enfants pour répondre à leurs besoins et à leurs souhaits. Le soutien et l'accompagnement affectif vont aider l'enfant dans son évolution. Cela nécessite une grande disponibilité de l'adulte.

Les activités encadrées par l'adulte ne sont donc pas proposées à un rythme soutenu et ne sont jamais obligatoires. De plus l'espace est aménagé de façon à ce que chaque enfant puisse accéder aux jeux qu'il désire sans solliciter d'adulte.

La verbalisation

A Babillages, les adultes parlent beaucoup aux enfants afin que ceux-ci puissent d’une part appréhender le langage par mimétisme et d’autre part anticiper les actions grâce à ce que l’adulte a annoncé. En effet, le petit enfant ne peut pas se projeter sur ce qui va se passer si l’adulte ne lui en dit rien.

Nous verbalisons aussi beaucoup autour des émotions que l’enfant peut ressentir. De cette façon l’enfant se sent considéré par l’adulte qui met des mots sur ce qu’il est en train de vivre et lui permet également d’identifier les émotions qui le traversent. La parole va alors apaiser, rassurer l’enfant et l’aider à canaliser ses émotions.

A Babillages, lors des conflits et manifestations de colères, d'agressivité, l'équipe verbalise beaucoup et se positionne de manière empathique. On encourage l'enfant à exprimer ses émotions, ce qui cela aide l'enfant à décharger la tension provoquée par l'émotion. On met en mots ce qui vient de se passer afin de trouver des alternatives positives, de parler des émotions ressenties et de sortir du conflit.