Spiritualité‎ > ‎

Ascèse

Sens de l'ascèse

Ce mot, souché sur le grec askesis, d'où dérive également le mot exercice, a des accents péjoratifs, synonyme de mortifications, de torture, ou d'une haine et d'un mépris de la vie. Attention à l'usage idéologique des mots.

J'emploie "ascèse" dans le sens d'ascension. L'ascèse, c'est ce qui nous élève, l'ensemble des moyens habiles, utiles à l'élévation vers des états de conscience élargis. Et je considère que rien ne nous élève tant que d'observer la vie comme elle est, donc, à cette fin, d'avoir l'humilité de renoncer à l'idée que nous nous en faisons. 

Mais humilité vient du latin humus - la terre - qui a aussi donné humain. Donc, on ne s'élève jamais autant qu'en s'abaissant jusqu'à terre, ou tout au moins en restant au plus près du sol, métaphoriquement s'entend, au plus près de la simplicité de la vie, qu'il ne s'agit pas de changer selon nos projets, mais d'observer. Darkomai, j'observe. C'est cela l'Oeil de la Connaissance. D'où dérive Drako, le symbolisme du serpent ou du dragon. C'est en observant les choses telles qu'elles sont, et non en y cherchant à réaliser nos plans (comme le chat traquant la souris), que notre regard change et que le vie redevient le paradis florissant qu'elle n'aurait jamais dû cesser d'être. Le progressisme, le réformisme et les pensées révolutionnaires appartiennent à la modernité : la pensée post-moderne (supra-moderne) considère que la véritable révolution serait... de ne rien changer, sinon soi-même, d'être capable de subvertir son regard vers plus de simplicité (voir article : Accueil (4): Simplicité).

Lorsque nous regardons les choses sous l'angle d'une ascèse idéaliste, les choses ne sont jamais assez belles : ce qui est n'est jamais à la hauteur de ce qui devrait être. Il y a du pessimisme dans l'idéalisme. Mais lorsque nous regardons attentivement, les choses sont simplement ce qu'elles sont (ce qui ne signifie pas que ce soit toujours agréable et que s'en réjouir soit aisé). Le monde devient un rituel, selon l'étymologie sanskrite, rita, qui signifie ordre. Cet ordre est ce qu'il est. Tout est en ordre, tout se déploie, change. La véritable ascèse ne consiste pas à faire (à partir d'un projet individuel), mais à être et à faire être. "Etre" veut dire être présent, être conscient : et c'est ce qui change... tout, même lorsqu'il s'agira d'agir ou de ne pas agir. 
Comments