Prépa Bac‎ > ‎

Conscience : 5 définitions

Les réflexions sur la la conscience se déploient en philosophie autour de l'une de ces 5 définitions :
1. Approche psychologique et psychanalytique : 
La conscience comme pouvoir de se connaitre soi-même - pouvoir qui se heurte à des résistances que la psychanalyse nomme Inconscient. Voir Freud et l'Introduction à la psychanalyse. 
2. Approche morale : 
La conscience comme connaissance du Bien et du Mal. Le pervers est celui qui ne sait pas le mal qu'il fait. Son contraire est l'Innocence - ne pas nuire. Voir Rousseau, dans l'Emile et dans la profession de foi du Vicaire savoyard en particulier. 
3. Approche intellectualiste :
La conscience est la pensée elle-même, ou la pensée qui sait qu'elle pense. Ainsi chez Descartes, dans les Méditations Métaphysiques - ou la conscience, nommée Cogito dans le jargon des philosophes - renvoie à cette vérité qui sera le modèle de toute vérité, à laquelle Descartes se réfèrera pour fonder la science moderne en train de naître. 
4. Approche médicale ou sensualiste : 
La conscience, c'est la perception. Ainsi quand le médecin dit que le patient a perdu conscience, qu'il s'est évanoui, il veut dire qu'il ne perçoit plus le monde environnant par ses sens. On retrouve cette définition de la conscience en terme de perception dans les Nouveaux Essais sur l'Entendement humain de Leibniz. 
5. Approche spiritualiste : 
La conscience renvoie à l'attention, dans les Sutras Bouddhiques, le Yoga-Sutra, ou les Pensées de Marc-Aurèle. L'attention désigne un pouvoir d'orienter l'intention, et c'est de cette exercice/culture de l'intention que, selon les traditions spirituelles, dépend notre bonheur. 
Comments