Prépa Bac‎ > ‎

Bonheur

Aristote fait remarquer que nous voulons tous être heureux, mais qu'en ce qui concerne l'objet qui doit faire notre bonheur les avis divergent. Unanimité d'un projet ; impossibilité du moindre consensus sur le moyen de le réaliser. Premier problème. 
Les philosophies anciennes ont été des écoles de philosophie pratique censées conduire leurs disciples au bonheur. Elles ont particulièrement insisté sur la nécessaire ascèse des désirs et des plaisirs, conseillant toujours ou des réduire, parfois de les supprimer totalement. 
Ainsi donc, il y a contradiction entre la conception populaire du bonheur selon laquelle le bonheur serait un plaisir aussi intense et durable que possible, et le bonheur philosophique qui consisterait en une savouration sereine de l'existence, libérée des séductions illusoires des plaisirs sensuels, de la gloire, des richesses matérielles - ce qui semble au contraire au vulgaire comme une vie fade et sans saveur, ennuyeuse et non heureuse. Là est le problème : bonheur populaire ou bonheur de la vie philosophique? 
Comments