Humour‎ > ‎

Folie de la raison

Le progrès moderne consiste désormais pour l'essentiel à inventer des solutions à des problèmes qu'il a lui-même généré; et ainsi à perte de vue. 

Un homme (sans doute un ingénieur du rafraichissement) transporte des tonnes de serviette.  
- Pourquoi toutes ces serviettes? lui demande son ami. 
- Ben, pour m'essuyer!
- Mais il est énorme ton sac, y a des centaines de serviettes là-dedans?!
- Eh normal, répond notre ingénieur, c'est que je transpire beaucoup!

Ainsi, au coeur de la démarche philosophique qui consiste à se libérer de nos conditionnements et de la démarche moderne qui avait d'abord cherché à nous libérer de la nature, nous pouvons recréer à notre insu, paradoxalement, de nouveaux conditionnements qui mettent en question notre méthode et son absurdité.
Ainsi de ce chauffeur, à Mexico, qui ramène un italien de l'aéroport en grillant tous les feux rouges. 
- Sois tranquille, dit le mexicain. Ici, c'est comme ça qu'on évite les voyous qui profitent des feux rouges pour attaquer les conducteurs. Je le sais de mon beau-frère qui est taxi, et je suis ses conseils. Aux feux rouges, je fonce. 
L'italien se cramponne, livide, lorsque soudain au feu vert, le mexicain fait crisser les freins et s'arrête sec. 
- Mais pourquoi tu t'arrêtes? demande l'italien.
Le mexicain répond : Au cas où mon beau-frère arriverait de l'autre côté. 

Et cette conclusion montre qu'il peut malgré tout y avoir, derrière la folie du raisonnement, une raison qui modère la folie, et qui par là, la rend durable, et peut-être incurable.
Comments