Bioéthique‎ > ‎

BioE : Trois courants majeurs de la bioéthique

Trois courants majeurs de la Bioéthique

1.Le Principisme de Beauchamp et Childress

C’est une première tentative de théorisation en 1979 : Principles of biomedical ethics. 4 principes permettraient de résoudre les dilemmes : 1. Principe d’autonomie reposant sur l’information et le choix rationnel ; 2 Principe de bienfaisance : évaluer le rapport risque/bénéfice ; 3. Principe de non-malfaisance : ne pas nuire ; 4. Principe de justice distributive : un traitement égal pour tous. On peut résumer le Principisme comme une éthique appliquée à partir d’un cadre formel universel.

2.T Engelhardt : fonder la bioéthique dans la philosophie morale

C’est une réponse au nihilisme et au scepticisme moral qui tient compte du pluralisme, sensible à la recherche de l’accord librement consenti, la bonne volonté des partis, le respect mutuel. Elle repose sur un principe d’autonomie, le respect de la liberté individuelle. Nul ne peut contraindre autrui au nom du principe de bienfaisance. Les soignants ne peuvent imposer la conception qu’ils ont du bien des patients. Il s’agit d’une éthique pluraliste et séculière, d’inspiration kantienne.

3.Approches politico-sociales

D’inspiration utilitaristes, elles se soucient davantage du contexte et des conséquences politiques et sociales que de la qualité morale des actions.

Comments